AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Créve cœur (Haven lacknyse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 29 Mai - 18:57



Le challet



I l ne répondit pas a mon je t aime peut être dit trop vite , trop direct pas avec assez d'amour . J’aurais du attendre avant de le dire car maintenant ont est encore plus rapproche de moin en moin froid ont s'adore est ont veut pas que l'un d'entre nous meurt alors ont fait tout pour s'entraider , ont soigne nos blessure ou encore on tuée pour revenir a l'abri des pacificateur . Sa faisait maintenant longtemps que on vivait ensemble que l'on partager la nourriture et en pus on était rebelle tout les deux se qui arrangeaient nos dessitions. La haut un rapace tournée autour e nous et avait l'air de nous regarder que cherche t'il? Peut être rien , mais sa me rassurée plus cette aigle ne venait pas de chez nous . Chez nous il n'y avait aucun aigle se regard était perçant mais en même tant bizarre . Cette aigle descendait de plus en plus et sont regard rester sur moi ce qui ne me rassura encore moin . Quand Haven me laissa seul sur la balançoire je prie peur cette aigle parraisait encore plus étrange . Je resta a le regarder et a essayer de crever le mystère de cet oiseaux . Il
fallait que je résume tout les événement passer , Javais d'abord connu se gars au cheveux noire jais gars au yeux bleue il ressemble beaucoup a mon père . Au début j'avais était sauvage peur d’être tomber sur quelqu'un qui me voulait du mal et puis j'ai apri  a le connaître .Il était enfaîte sympa tout le contraire de se que je pensais par-conte il ne parlait presque jamais se qui métonait beaucoup.Puis au passage ont avait rencontre un petit gars qui nous servez maintenant d'esclave . En suite les chiens qui m'avait gravement b laisser  ; Et maintenant cette aigle mystérieux qui tourner autour de nous .


L'aigle descendait de plus en plus dangereusement . Je regarda Havenn il avait déjà tout ranger il voulait partir d'ici prendre un abri en attendant que les pacificateur sont parti . Alors il me prie dans c'est bras mes jetait un poids en plus pour lui alors je me débâtit comme je peut parce que je voulait rester la être tuer si il le faut je voulait pas que Haven risque sa vie , mais la couleur était trop intense alors en me débâtant je crier car j'avais mal . L'aigle sembler s’arrêter comme les feuille des arbre qui bouger avec le souffle du vent que se passait 'il ? Mon cœur se mit a battre vitre mais je ne pu dire que j’avais peur car mon amis me prie dans c'est bras et porta sur sont dos le petit esclave et puis il parti en courant . Je savait a t'el point sa devait être dure pour lui de portait les deux personne et de courir en même tant .Je regardait cette aigle qui nous suivez en nous regardant toujours , j’aurai voulut prévenir Haven de se problème mes je pense qu'il me traiterait de folle . Tout d'un coup un crie se fit entendre c’était le petit sur le dos , direct l'aigle disparu en laissant place a des pacificateur prés a nous entoure et nous piéger . Javais peur que mon ami n'arrive pas a courir , je voulait descendre absolument mes si je bouger j'avais mal alors je préféra ne pas bouger en espérant qu'il s’en sorte mes si il faiblisse J aurait préféré qu'il me laisse qui sauve sa vie a lui . Quesqui pourrait faire avec moi peut être blaisser a vie ? Ont arriva comme sur une colline ou il y avait une petit maisonnette en bois , un chalet Haven me reflechisa pas il fonça dedans et l'aigle raparu derrière nous . A l’intérieur de cette maison y avait un vieux poil avec une table . Il me posa sur une chaise et  il allat soigner le petit . Sous les crie e de douleur du petit je regarda par la fenêtre un aigle était posé par terre et me regardait puis il disparu . Une minute après je re regarda a la fenêtre et je compris que la … dehors était posé des mine est que ont était livrée a la mort . Le seul mot qui m'echapa fut « j'ai peur » et oui je n'ettait pas rassuré je voulait pas mourir la ou alors avec Haven ou sinon pour lui sauver la vie mais lui ne me laissera pas faire  .  








♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Mar 18 Juin - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mar 4 Juin - 16:50

Haven devait s'occupé de plein de choses a la fois, Nina lança un "j'ai peur" le petit hurlait a cause de blessé qui essayé de le soigné avec ce qui lui restait, puis les mines, la tempête de neige bientôt proche, le feu qu'il fallait continué a alimenter, le repas, l'installation des couchettes, se désinfecter l'épaule qui commençait a se cicatrisé, tant mieux d'ailleurs, il n'avait aucune envie de se blesser a nouveau, surtout que maintenant ils étaient tous les trois en danger, mais bon au moins son bouclier humain avait arrêté la balle, comme ça le malade mental n'était pas blesser. Mais il se sentait fatigué, il avait sommeil, toute la journée il avait courut, puis là il s'était mit a neiger, la température chutait, il était coincé dans un chalet en bois très vieux, datant de l'antiquité, pas très résistant, entouré de mines, bloqué avec un petit incapable et une personne hors-service pour le moment. Ses yeux étaient mi-clos, il laissa donc l'enfant un moment pour alimenter le feu, il se soigna l'épaule a la va-vite, installa les peaux a des endroits confortable, près de la cheminé pour dormir, il s'occupa ensuite de consolidé la porte avec des clous pour ne pas que les Pacificateurs entre, puis avec toutes ces mines ils ne pouvaient pas vraiment approché, sinon ils allaient sautés, mourir. Le garçon aux cheveux noirs jais poussa un long soupir, il était tout seul a s'occupé, de plus que Nina avait passé la journée a regardé le ciel, un oiseau bizarre qu'on voyait partout. L'adolescent s'étira, les membres engourdis par le sommeil, il prépara rapidement a mangé et donna une part équitable a chacun, un peu moins pour le petit esclave blessé qui pleurait toujours. Le membre du district quatre avait menacé de l'assommé s'il ne la fermait pas, disons qu'il était fatigué en plus d'en avoir marre, et les soucis n'était pas encore terminé, il fallait trouvé un endroit sans personne, ou les Pacificateurs n'auraient jamais l'idée d'allé, certes ce n'était pas possible, mais il fallait toujours espéré. Lacknyse, attacha le petit a un des canapé usé, mais qui tenait bon, puis regarda autour de lui, visitant les deux autres pièces du chalet, il fut heureux d'y trouvé un Ipod, il trouva ensuite des écouteurs, heureusement le petit appareil n'avait pas de mot de passe, alors le jeune homme le déverrouilla facilement, il cliqua sur l'icône musique avant de regardé si il connaissait une musique qui lui plaisait, il finit par tombé sur une chanson, certes ce n'était pas vraiment la mode mais ça allait: "On the floor" de Pitbull et de Jennifer Lopèze, il écouta, mais ça l'ennuyait, il continua a cherché, tout a coup il sauta de joie en voyant "Black Veil Brides" il cliqua alors sur le nom, et quelques noms de chansons apparurent, il les écouta en hochant énergiquement la tête. Puis Haven trop fatigué s'étala sur une des peau, le sommeil l'enveloppa, l'emportant dans un autre monde, laissant son corps se reposé, reprendre des forces, des forces qui lui serait nécessaire s'il voulait survivre. Il en avait bien besoin de se repos surtout que le rêve qu'il fit était fantastiques. Il était dans une grande clairière, il faisait bon, il y avait un peu de vent, des arbres, tout était vert, beau, le soleil brillait dans le ciel, et lui il était allongé dans l'herbe fraiche, regardant les nuages, il était seul, tranquille, a côté de lui il y avait de la bonne nourriture, des boissons, une nappe blanche et rouge était posé, et lui il souriait, laissant la brise lui ébouriffé les cheveux et frôlé son visage pâle. Ses yeux bleus ressortaient bien, il avait l'Ipod, la musique dans les oreilles il se laissait allé, mais il finit par ouvrir lentement les yeux, c'était l'heure de se levé. Il recula en arrière se débattant, mais se rendit compte qu'il n'y avait pas de corde attaché a son poignet, il ne s'y habituerait jamais a dormir sans, le blesser se leva donc. Nina était toujours là, il regarda autour de lui, le petit n'était plus là, il n'avait pas pu sortir a cause des mines, il devait être quelque part. Le blessé essaya de marché, mais se rendit soudain compte qu'il avait les deux pied attaché avec la corde qu'il avait mit a l'enfant, ses deux pieds était attaché a la cheminée, et les cordes conduisaient le feu droit vers ses chevilles, il allait brûlé!

Haven s'allongea sur le ventre et essaya d'attrapé quelques choses pour coupé la corde, il finit par mettre la main sur un petit couteau suisse, il coupa avec une vitesse ahurissante les deux cordes qui le retenait et les jeta rapidement dans la cheminée, puis regarda autour de lui, cherchant du regard le petit esclave. Dans yeux brillaient la haine et la rage, il était si énervé qu'il aurait pu massacré la personne qui osait le touché, le contredire ou lui barré le passage. Le blesser chercha de partout, il passa le petit chalet au peigne fin, soudain il vit dans la dernière pièce une trappe qui menait sur le toit, le vent s'engouffrait par là, le petit garçon était là-haut. Le malade mental sauta attrapa le bord de la trappe, l'échelle avait été soigneusement repliée pour que personne monte. A l'aide de ses mains l'adolescent se hissa sur le toit, mais une terrible bourrasque de vent et de neige lui fouetta le visage, c'est là qu'il le vit, l'enfant avec les larmes aux yeux appelant de l'aide, avec des "au secours" et des plaintes a glacé le sang. L'enfant avait les joue écarlates a cause de la neige et du froid qui le giflait, ses doigts prenaient une tinte rouge, il n'arrivait plus a les bougé. Le garçon aux yeux bleus, avança silencieusement jusqu'a ce retrouvé derrière son otage qui hurlait toujours en faisant des grands signes de bras de plus en plus faibles. Le jeune homme lui attrapa sa chevelure brune et le jeta dans la neige, puis appuya son pied sur le joue de celui-ci l'empêchant de relevé la tête, laissant le froid s'emparé du corps du pauvre petit. Lacknyse, lui enleva son tee-shirt sale, puis lui donna un coup de ceinture si fort qui toute sa peau partie avec, laissant une marque ouverte, d'ou le sang s'échappait. Haven le retourna sur le dos, la neige prit bientôt la couleur du liquide nécessaire dans le corps humain, le blesser donna un coup de pied sur le ventre du petit, ignorant ses hurlements, ses supplications. Ensuite le malade mental le releva, l'attrapa par les cheveux, le jeta dans la trappe, il entendit un bruit sourd, puis sauta a son tour, retomba sur le parquet, a un cheveux du bras du petit qui pleurait et hurlait, crachant son liquide par la bouche. L'adolescent voyait de grosses larmes salés coulé le longs des joues de celui-ci. Il le tira pour qu'il se relève, l'attrapant pas la nuque il l'emmena près de son mini-campement a l'intérieur du chalet, le jeta a plat ventre sur un des canapés, lui remit son tee-shirt, et s'assit sur son dos, attendant que la tempête se calme avant de repartir, jouant avec l'Ipod qu'il avait trouvé, jetant des coups d'oeil de temps a autre a Nina pour voir si tout allait bien, il espérait trouvé le moyen de repartir bientôt.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mar 18 Juin - 16:52



Premier geste 



T out était tranquille maintenant dans la cabane en bois , j'avais faim mes je savait déjà que se soir il n'y avait rien a manger combien de jour nous tiendrons comme sa ? Alors que je suis déjà maigre je me priverait si il le faut pour que Haven mange a sa guise ainsi que le petit qui était fragile est encore plus maigre que moi . Se petit je commencés a en prendre pitiez même si il faisait des connerie comme tout les jeunes d ailleurs au fond il voulait peut être rien peut être qui pleurer sa mère morte ou sa famille . Je regarda Haven qui avait fini de soigner le petit , avant de me couché et de décider de dormir pour moin voir se monde horrible , se monde ou on vivais comme des malheureux soumis ou seul les rebelle relever les yeux pour avoir le courage de pas finir soumis comme beaucoup de gens désespéré . Je tomba biento dans un sommeille agite je ne retrouver dans un désert a mourir de soif mes le malheur c'est qui y avait que des plantes séchée ou la sève était empoisonne . Le soleil taper tellement fort je crier de désespoir mes personne venait a mon secours quelque c'est que se monde ou je suis tomber ? Est ce que quelqu'un a par moi se trouve dans cette endroit ? Est toujours la même question est ce que j’allais mourir et dans combien de temps ? Tout d'un coup un crie de rapace se fut entendre puis plusieurs , dans le ciel volait une 10 ene de rapace qui je pense avait faim . Je ferma les yeux mes trop tard un faucons me tapa le visage a une t'elle vitesse qui me blessa au nez puis plusieurs et l'aigle venue se fut une bataille sanglante ou je ne voyait tout flou . Puis plus rien un trou noire est des crie me réveilla de un des petits gars que j'avais déjà entendu .
 


J’ouvris les yeux , je vue un petit gars notre esclave essayant de se sauver par le toi , je chercha alors Haven du regard quand je remarqua qu'il allait se faire brûlé crue j’essaye de crier mes aucun sons sorti . Je vue que mon amis avait arriver a se détache de la au il aurait plus prendre feu . C'est événement me paraissait bizarre mes je sus que quand Haven se leva et courra vers le toi , c’était simplement le petit esclave ui avait fait cela est qui avait essayer avec désespoir d'aller appeler au secours sur le toi enneiger de l'hiver.Ce pauvre morveux allait encore payer chère pour se qu'il avait fait en plus il était pas biens habille pour être dehors de cette température glacial de l'hiver . Je me mi en boule douloureusement et d'un coup un crie horrible se fit entendre je sus direct se qui c’était passer . Le pauvre gamins c’était fait fouetter par Haven , sans pouvoir rien faire le petit avait du subir . Malgré que je comprenne mon ami car j’aurai fait pareille une larme me coulée déjà sur la jou j’avais peur que cela m'arrive sur un délire qui pourrait avoir , Je me vexerait jamais . Cetait mon seul ami est je comprend que la vie et dure quand ont est rejette par tout le monde est traiter de fou . Âpres avoir réfléchis quelque instant je me releva en m'appuiyans au murs c’était d'une douleur horrible mes c'est comme sa que j’arriverai a bouger et je me félicita de mon tout premier geste depuis ma chute de l'arbre . Âpres se geste j’essaye de marche mes impossible je tomba par terre sur un petit crie de douleurs et je nosa pas ressayer tellement que la douleurs était interminable.
 








♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Ven 26 Juil - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 19 Juin - 15:33

Un énorme sourire se dessina sur les lèvres de Haven, Nina arrivait a bougé, il n'avait jamais été aussi heureux, bien qu'elle ait mal elle bougeait, il le savait, il savait qu'elle réussirait, elle ne pourrait peut être plus jamais faire de gros efforts mais au moins elle pourrait marché, courir, nager, c'était bien, si bien que le blesser se sentait comme transporté comme dans un autre monde, il était plein d'énergie a présent, tellement la joie montait en lui. Peut être pourrait-il aidé la jeune fille a rééduquer ses pauvres membres endommagés, mais le fait que les chiens lui est sauté dessus, qu'elle soit handicapé a cause d'eux l'énervait tellement qu'il voulait péter les plomb, les Pacificateur méritaient la mort, la mort et rien d'autre, le Capitole entier méritait d'être détruit a jamais et ne plus réapparaitre, les jeux, poursuivre comme ça deux personnes juste parce qu'elles étaient sorti de leur district, c'était injuste, trop injuste. Il se leva rapidement et attrapa doucement le bras non blessé de la jeune fille en souriant, un sourire qu'il voulait rassurant, mais bien sur le malade mental avait du mal a sourire, il était un peu nul, il avait une idée pour qu'elle puisse se rééduquer les membres sans trop trop souffrir, il fallait qu'elle nage, alors il eut une idée. Le garçon chercha la salle de bain et fut heureux d'y trouvé un bain, plutôt grand, il y avait de l'eau chaude, ça lui ferait du bien, il vérifia que le bain n'était pas piégé et fit coulé de l'eau a la bonne température, il irait se laver après les cours de rééducation qu'il allait donné a Nina. Une fois le bain bien remplit il aida la fille brune a se diriger vers la salle de bain, l'obligeant a se servir de ses pieds, il savait qu'elle avait mal, mais il fallait qu'elle utilise ses membres endommagés pour qu'ils se remette plus vite, comme ça elle serait en forme rapidement, ce qui serait pas mal. Le garçon aux cheveux noirs jais, la porta pour la mettre dans le bain et lui expliqua rapidement que si elle voulait se servir de ses membres au plus vite il fallait qu'elle fasse des mouvements dans l'eau. Il sorti de la salle de bain et fonça vers la minuscule cuisine ou il prit un verre et chercha un peu partout avant de mettre la main sur du doliprane, ça irait. Il ouvrit le sachet et versa tout dans l'eau avant de remuer énergiquement a l'aide d'une petite cuillère, puis il se dépêcha a allé retrouvé Nina. L'adolescent lui tendit le verre avec un sourire, elle aurait moins mal après, il savait que son bras était sérieusement blessé, double fracture des deux os principale, il fallait qu'elle tienne son bras en place, il ne fallait pas qu'elle ne bouge trop pour que les os puissent retrouvé leur place initiale, le garçon de quinze ans n'avait pas de plâtre il ne pouvait pas l'aidé mieux que ce qu'il faisait. Peut être pourrait-il trouvé a mangé, il fallait qu'ils sortent tous d'ici, qu'ils fuient et qu'ils aillent se caché loin d'ici, quelque part ou on pourrait pas le retrouvé. Le jeune homme en avait marre de courir partout, d'être recherché, il était fatigué, si fatigué, il avait besoin de dormir, de vraiment se reposé, il avait des courbature partout, sous la chaleur tous les jours avec deux personnes a portées, puis s'occupé de la cuisine, de l'hygiène, des cabanes, courir, encore et encore, porté les sac a dos en plus, tiré, défendre les autres, puis si peu de sommeil, il commençait vraiment a sombré, ses yeux se fermaient tout seul parfois et il baillait beaucoup en ce moment, même un aveugle verrait qu'il était plus qu'épuisé, il ne pourrait pas continué longtemps comme ça, puis les problèmes de nourriture et d'eau. Il était peut être fatigué mais jamais il abandonnerait Nina, il l'adorait et la perdre serait comme se prendre un coup de couteau dans le cœur, surement si elle mourrait il mettrait fin a sa vie et bien vite. Lui expliquant qu'il allait dormir car il en avait plus que besoin, il alla s'allonger sur un petit lit blanc du chalet et ferma les yeux, c'est a ce moment que le sommeil l'emporta, d'un seul coup, il c'était a peine allonger qu'il dormait. Cette fois le membre du district quatre ne fit aucun rêve, aucun cauchemar, sauf un bon sommeil noir, les ténèbres, un long moment. Il finit par se réveillé, la tempête de neige avait cessé, tout était en place, un magnifique soleil éclairait le chalet tombant sur la neige ce qui produisant des éclats éblouissant, c'était l'heure de sortir, l'heure de s'enfuir une nouvelle fois. Mais heureusement aujourd'hui Lacknyse se sentait bien reposé, si reposé qu'il pourrait parcourir la terre entière, il avait encore un peu mal au jambe alors il se les massa rapidement, ça lui faisait du bien de se massé quand ses muscles étaient a vifs, il se sentait mieux après. Bien sur il n'y avait a présent plus rien a mangé, il devait en trouvé, encore...Il se leva, cligna des yeux, se passait un gant d'eau froide pour bien se réveillé avant d'ouvrir la porte du chalet, il était conscient des mines déposé partout ici, mais il ne savait pas ou elle était, il devait en avoir partout, partout. Alors il attrapa un lampe et la jeta a ses pieds avant de faire un bon en arrière, rien. Haven sourit, il attrapa l'enfant et le posa a la place de la lampe, toujours rien, il prit Nina a une main et mit l'autre sur son dos puis posa le pied la ou il y avait la lampe, rien de se passa, il fourra plein d'objet dans son sac a dos, puis lança la lampe un peu plus loin, elle explosa, il sauta ou la lampe avait explosé, rien ne se passait, il désactivait les mines comme ça, puis le soleil l'aidait, faisait fondre la neige il arrivait bientôt a repéré les mines qu'il y avait en dessous, et continua a avancer en jetant des objets diverse, mais il garda bien sur les utiles, il ne fallait tout de même pas jeter les objets dont ils avaient besoin. Une fois de nouveau dans les bois il se mit a trottiner pour partir a nouveau, encore un jour ou la chaleur allait dominé, encore un jour horrible, oui encore, qu'elle horreur, il n'aurait vraiment jamais de chance ici, c'était si pénible. Au moins il c'était enfuit du chalet, et en se retournant il vit des pacificateurs au loin, très loin qui s'approchait du chalet, il aurait atteint la bâtisse dans environ une demi-heure, puis le temps de les chercher dedans le blessé serait loin, enfin il espérait, il fallait qu'il trouve a mangé au plus vite. Peu après de gros nuages commençaient a se rapproché dangereusement du soleil de plomb, super de la pluie ! En plus le malade mental adorait la pluie, ça le rafraichirait un peu, il espérait simplement trouvé une rivière avant l'orage pour aidé la jeune fille a rééduquer ses blessures et ses membres, il fallait qu'elle nage un peu tous les jours. Au fait combien de temps avait-il dormit sur le petit lit blanc du chalet ? Pas mal de temps oui...Il devait a présent rattraper un peu son retard sinon se serait la catastrophe, il avait besoin de rattraper tout le temps qu'il avait dormit, sinon ça allait lui couté la vie surement avec ses pacificateurs. Le garçon aux yeux bleus foncés continua a marché dans une forêt qui s'assombrissait de plus en plus, l'ombre recouvrait peu a peu les grands arbres qui se dressait vers les nuages noirs qui décoraient la voute céleste. Les bruits incessant des animaux commençait a saoulé l'adolescent il en avait assez d'entendre ses bruits, en plus il fallait qu'il chasse, qu'il trouve a mangé, heureusement une rivière se retrouva devant eux, enfin. Le garçon de quinze ans et demi posa les affaires, attacha son otage, remplit la bouteille d'eau et tira la fille doucement avec le cour d'eau pour qu'elle puisse nagé pour rééduquer son corps meurtri, en plus l'eau était froide ça lui ferait un peu de bien, ça réveillerait ses organes. Il la posa doucement dans l'eau et entra a son tour, le froid l'attrapa, mais il l'oublia vite pas le temps de pensé a froid il avait autre chose a faire. Puis passa un long moment a faire des mouvements en demandant a son amie, même un peu plus que son amie de faire pareil, quand elle souffrait trop ils faisaient une petite pause puis recommençait, au fait il ne s'était même pas douché, tant pis...Ils nagèrent longtemps, quand soudain de petites gouttes de pluie leur tombèrent sur la tête, alors le membre du district quatre décida de repartir. Quand il sortit de l'eau il fut surprit par la fraicheur de l'air, il faisait froid, il attira Nina vers lui l'obligeant un peu a marché, elle progressait, elle retrouverait l'usage de ses jambes, mais pour l'instant son bras fracturé ne devait pas bougé, sinon ce serait la catastrophe. Il posa Nina contre un arbre et fonça pour allé chassé, sortant son grand arc, doucement, se fondant parmi les arbres, écoutant le moindre bruit, l'arc levé il avançait silencieusement, bientôt, c'était bientôt l'heure d'abattre un petit animal pour mangé. D'un seul coup il tomba face un lapin, le temps que son cerveau traduise la donnée, le petit animal fuyait a travers les buissons, alors Lacknyse décrocha une flèche, qui fila a toute vitesse pour s'enfoncer dans la colonne vertébrale du petit rongeur brun. Haven le ramassa et retourna vers les deux arbres et fit cuir au briquet les morceaux de lapin avant d'en distribué a tout le monde, il en donna un peu plus a Nina pour ses efforts, puis une fois que le diner fut terminé par tout le monde, il se leva, ramassa tout, prit tout le monde, mais força un peu la jeune fille a marché, puis quand elle eut trop mal il la prit dans ses bras, voyant qu'elle devait avoir froid car ils n'avaient pas de serviette il sortit sa veste noir a rayure rouge de son sac, et la posa sur les épaules pâles de la fille qu'il aimait. Bien sur une veste taillée pour la carrure du blessé c'était un peu beaucoup grand, mais bon elle se réchaufferait au moins. La pluie avait redoublée, le sol de la forêt commençait a être tremper de chez tremper, mais d'un seul coup le malade mental vit au loin le toit d'une maison, un village !


Tous les trois était a présent au milieu d'une rue déserte, sous une pluie glacial, il faisait froid si froid, les cheveux du garçon au regard bleus lui tombaient dans les yeux, il secouait la tête pour s'en débarrasser, serrant Nina un peu plus contre lui pour la réchauffer il regarda autour de lui, toutes les maisons étaient fermées, et soudain la silhouette d'un pacificateurs se fit voir a l'orée de la forêt, avec un fusil a pompe. L'adolescent sortit le sien et fila a travers les maisons, tout était fermé, tous étaient bien au chaud dans leur baraque pendant que eux ils creuvait de froid dehors, mais le regard du jeune homme se posa sur une bâtisse blanches éclairé de plein de couleur avec écrit « Club.... » Le reste Lacknyse ne le voyait pas depuis la ou il était, mais il comprit bien vite que ce que c'était, et laissant un « Oh non ! » parfaitement audible, peut être la seule phrase a haute voix qu'il avait prononcer depuis le début de l'aventure avec la fille, mais il y était obligé si il voulait survivre. Il fonça tête baissé vers la porte et l'ouvrit a la volé pour entré, puis la referma, rangea a toute vitesse son fusil a pompe, posa les deux autres et vi avec horreur que c'était bien ça, des tables, une scène, un bar, des filles avec pas beaucoup de tissu sur elle, et des hommes qui les regardait, tragédie. Des barres de la lumière bizarre, sur dans se monde jamais les gros pervers qu'était les gens ne pouvait se passé de ça. Honteux Haven se prit le visage entre les mains, obligé, obligé, pourquoi ? pourquoi ? Le blesser commença a rire bizarrement, gêné, il se dirigea vers une fille au hazard, plutôt belle, bonde avec des yeux bleus et lui expliqua rapidement le problème, a sa grande surprise elle l'entraina avec les deux autres vers un rideau, elle les fit passé de l'autre côté, un petit hall d'entrée avec des meubles, ou se tenait une dame brune, la blonde lui expliqua tout et la brune hocha la tête, puis ce fut de nouveau la blonde qui l'emmena vers un escalier avec les autres. La malade mental ne se sentait pas a l'aise ici, c'était pas son truc, il n'aimait pas ça, il détestait ça, il voulait partir, mais s'il sortait il allait mourir et personnellement il n'avait pas très envie. Toutes ses filles, plutôt vulgaire, que les hommes regardait, ça le dégoutait, personnellement il trouvait Nina beaucoup plus mignonne, beaucoup plus belle que toutes ces sale p**es. La blondasse les fit entré dans une salle, grande salle avec plein de vêtements, de maquillage de toute sorte de produit, surement là ou elle se changeait et se maquillait, parfait, plus qu'a inventé un déguisement. L'adolescent avait toujours su bien habillé les gens, il arrivait a faire de belle tenue, sa sœur lui disait souvent quand elle n'essayait pas de lui faire du mal, quand elle n'essayait pas de le piégé ou de tout faire pour qu'il se fasse enfermé dans sa chambre sans rien, sans même pas un seul petit truc pour faire passé le temps, là ou il devait regardé dehors en permanence, interdit de sortir, cette vie horrible, une haine envers sa sœur montait, il se rejouissait bientôt de sa mort, un sourire sadique étira ses minces lèvres, plus là, tant pis pour elle, dans sa face ! La blonde quitta la pièce, et le garçon aux cheveux noirs jais referma rapidement la porte, maintenant il fallait qu'il maquille un peu les autres, en s'approchant de la coiffeuse, il vit une photo d'un gars, la blonde lui avait demandé s'il pouvait se maquillé pareil, ok il le ferait, mais pour ça il fallait qu'il enlève son tee-shirt et vu comme il était pudique ça le gênait un peu. Il posa la jeune fille sur une chaise qu'il mit en face de lui, devant la coiffeuse, puis passant ses doigts sur les joues de la jeune fille, il la trouvait belle, si belle, mais il n'avait pas le temps de pensé a ça, il prit des lentilles de contacte verte et lui mit dans les yeux, lui demanda de cligné de yeux par des geste simples, maintenant elle avait de beaux yeux verts, il prit un lisseur et le lissa avec tendresse les cheveux châtain clair de la fille, les rendant souple et lisses, elle avait a présent les yeux verts et les cheveux lisses, il mit du fond de tint pour camouflé ses cicatrice et regarda ses vêtements, ça ne conviendrait pas, alors il se mit a cherché de beaux vêtements pour celle-ci, il savait qu'il fallait rendre un peu vulgaire malheureusement, mais c'était comme ça, il fallait qu'il se dépêche a changer tout le monde car sinon les Pacificateurs les verrait, jamais tranquille..Il trouva un mini-short en jean a Nina, lui tendit pour qu'elle puisse l'enfilé, et se retourna pour la laisser mettre son vêtement, puis il trouva un magnifique soutient gorge qui pourrait lui allé et lui enfila en esquissant un sourire, malheureusement elle n'avait pas énormément de poitrine, avec il du prendre quelques foulard pour rembourré un peu avec un sourire gêné. Oui il était un peu gêner de faire ça, il n'aimait pas trop tripoté quelqu'un comme ça, ce n'était pas dans ses habitudes, il n'étais pas comme ça, en plus il se sentait disons pas tient, il avait envie de fuir mais il ne pouvait pas, il était obligé de resté ici, fuir..fuir..Il mit un peu de crayon noir a Nina, un coup de mascara et contempla le résulta, elle était magnifique comme ça, on aurait dit qu'elle n'était plus celle qu'elle était avant, que c'était une personne différente et Lacknyse était fier de son œuvre. Il passa ensuite a l'enfant, posant la fille sur un canapé confortable un peu plus loin. Il mit des lentilles de contacte grise a celui-ci, lui fit enfilé un jean rouge avec un tee-shirt, puis lui ajouta une chaine en argent, un bonnet plutôt cool, rouge qu'il avait trouvé caché sous une pile de tee-shirt, une mitaine noir et rouge. Vu que le petit avait prit des muscles depuis qu'il était avec Haven, ça irait, puis c'était a son tour, et la de nouveau le fait qu'il était pudique prit le dessus, non...non...pas possible, si malheureusement, allé il devait le faire, il n'allait pas se défilé, pas cette fois, il n'était pas lâche, il devait le prouvé, mais il avait si honte, si honte...Ce sentiment lui nouait l'estomac, il ne pouvait pas ressemblé au gars sur la photo ou le nom « Ashley Purdy » trônait. Le blesser inspira une grande bouffée d'air, il empoigna un jean noir ébène, puis une ceinture noir, enleva sur son tee-shirt, laissant son torse et son ventre sans protection attrapa une perruque noir, la fixa sur sa tête, puis mit des lentilles de contacte marron, mit de crayon et du far a paupière noir faisant ressortir ses yeux marron, puis il mit de belle lunette de soleil au verre marron qu'il fit remonté sur son crâne, laissant a vu de tous ses yeux, puis camouflé ses cicatrice avec un fond de tint, prit des belle mitaine noirs, et avec le crayon de fit de signe et des tatouage sur les bras avec du noir et du rouge et un peu de vert. A présent le garçon aux yeux bleus foncé avait : de long cheveux noirs jais lui tombant sur les épaule, même un peu plus bas, des yeux marrons, plus de cicatrice, des tatouage, des lunettes soleil sur le haut de son crâne, il mit de grosse bottes noires et se retourna gêné vers les deux autres, puis leur attrapant le bras, il les entraina en bas. La brune les attendait et se figea sur le torse de l'adolescent, oh non...puis leur répartit les tâche, lui il irait au bar, l'enfant serait un serveur, et Nina une des filles du club, Lacknyse se demandait comment de prostituée pareil pouvait autant les aidés, il leur étaient reconnaissant, il encouragea la fille qu'il aimait, lui demandant de faire de son mieux, de ne pas plié, de gardé la tête haute, d'avoir le sourire, et essayé d'oublié la douleur, puis se baissa et lui dit doucement a l'oreille, il cru que jamais il n'allait prononcer de telle paroles, des paroles a peines audibles qu'il avait sur le cœur, il voulait vraiment lui dire, ça restait bloqué depuis trop longtemps il devait savoir, alors il lui murmura un « Je t'aime... » avant de se relevé et de se diriger vers le bar.


Haven expliqua rapidement par des gestes simple au barman, qui après avoir grogné trois fois finit par laissé la place aux garçons, il allait commencer le boulot, regardant un peu toute les boissons, beaucoup d'alcool, bien sur avec sa forte carrure il ne passait pas inaperçut, le seul mec torse nu ici, dommage, tout ça car il avait bien voulut prendre le déguisement que la fille blonde lui avait proposé, mais ses yeux restait braqué sur Nina, il la trouvait si belle qu'il n'arrivait plus a détaché son regard de son visage, son image prenait tout son cerveau, l'amour, oui c'était possible, l'amour est toujours comme ça, mais lui, comment avait-elle pu l'aimé lui ? Un malade pareil qui n'a pas de sentiment, comment aimé quelqu'un comme ça ? C'était impossible, impossible et pourtant, et pourtant quelqu'un l'avait bel et bien aimé, il était si confus, confus que quelqu'un puisse l'aimé qu'il ne pensa qu'a ça. La voix d'un homme le tira de ses pensées et le blesser sursauta, c'était un client qui commandait, alors le malade mental alla cherché un verre et le servit, il n'aimait pas trop servir des gens, il préférerait courir dans la forêt tranquillement avec Nina sans rien pour l'arrêté, ensemble et heureux, mais ça c'était un rêve, surement un rêve qui ne se réaliserait jamais, mais il espérait, il espérait de tout son cœur qu'un jour il pourrait vivre heureux avec cette fille, qu'il aimait tant, qu'il voulait tant. Son cœur semblait se fendre sans elle, il ne pouvait plus se séparé d'elle, il ferait tout pour qu'elle retrouve ses mouvements libre comme avant, il ferait tout pour l'aidé avec son corps blessé, il lui donnerait bien sa vie, mais pour l'instant il devait resté concentré sur son déguisement et chercha un faux non, une fausse identité, il lançant un rapide coup d'oeil sur le comptoir, un badge était dessus, il le saisit et vu une photo de lui sous son déguisement ou était écrit a côté : « Andy O'Lerry » c'était a présent son nouveau nom, enfin son nom de déguisement, alors le garçon aux cheveux noirs jais le passa autour de son coup en souriant. Il laissa son regard parcourir le club, il se sentait trop coincé ici, puis une danseuse nues était en train d'attiré les regards sur la scène, tout le monde l'applaudissait, elle était rousse/châtain avec des yeux bleus, de belles formes et elle était fine et élégante, mais le garçon de quinze ans préférait de loin Nina. Il ferma les yeux, mais dès qu'il les rouvrit des tonnes des clients étaient devant lui, demandant tous a boire, alors il dut servir tout le monde rapidement, sans faire tombé les verres, car vu comme il était maladroit pour faire tenir en équilibre des objets sur des plateaux, en plus l'enfant venait lui dire les commandes alors transféré les plateaux de sa main jusqu'à celle du petit qui était beaucoup plus petit que lui c'était hyper pénible, lui devait se baissé et son otage levé les bras a fond, mais grâce a ça il put lire la carte du garçon, ou le nom était écrit en grosse lettre : « Taylor Willty » Maintenant le membre du district quatre l'appellerait comme ça, Taylor même si ce n'était pas son vrai nom, il le savait car lui on lui avait bien inventé un nom pour son pass. Lacknyse s'assit sur une des grandes chaises du bar, c'est a ce moment que quatre Pacificateurs déboulèrent dans la salle, le garçon les fixa, son cœur accéléra, pas la peur, la colère, il se retenait de sauté dessus et de les taillés en pièces, il ne devait, il devait paraître décontracté, il ne devait pas montré ses sentiments négatifs, tous se figèrent alors Haven fit de même et les pacificateurs se mirent a cherché de partout, malheureusement sous toutes les nouvelles modification que les trois c'était fait, et bien les membre du Capitole commencèrent a paniqué, ils n'arrivaient pas a voir s'ils étaient là ou pas, le président n'allait pas être content et cela fit sourire le blessé, qui continua a préparé les commandes en boissons que l'enfant venait lui demandé, de nouveau le passe-passe d'une main a l'autre, essayant de ne pas faire tomber le plateau, mais le malade mental sursauta en voyant un Pacificateur juste devant, il allait devoir parlé pour montré qu'il n'était pas fugitif :
-Oui ?
C'est tout ce qu'il put sortir, mais a la grande surprise l'homme en face de lui qui tenait fermement son fusil a pompe sortit une affiche ou leur trois tête était entouré les noms était écrit a côté ici : « Haven Lacknyse, Nina Hildre, Kwell Hurting » Le petit s'appelait donc Kwell, a ben super au moins maintenant le membre du district quatre connaissait son nom, tant mieux alors, mais les Pacificateur lui demanda s'il n'avait pas vu l'un de ses trois, ce qui fit un peu sourire Lacknyse, qui secoua la tête, l'homme grimaça, il semblait stresser tant pis pour lui, il avait qu'a se faire gravement punir par le Capitole ! Puis les Pacificateurs sortirent et la Haven su directement que tant qu'ils étaient là, ils seraient en sécurité. Après un long moment, une fille brune vint le cherché, puis l'entraina vers une chambre, elle lui expliqua que c'était a présent la ou il dormirait, puis elle dit qu'elle allait cherché Nina et l'enfant alors rassuré le blessé entra, il faisait bien chaud ici, c'était confort able et mignon, il se dirigea vers le lit, il était fatigué, si fatigué, il se demandait s'il pouvait dormir, mais non, il décida d'attendre la fille et le petit, ce serait mieux. Mais il avait la tête encombré de pensées, il ne savait pas ou il devait allé après, il paniquait, il ne voulait pas passé le restant de sa vie ici, surtout pas, puis toute l'aventure depuis le début, tout ce qui c'était passé avec Nina défila devant ses yeux, puis la jeune fille entra enfin, et il se précipita pour la serré dans ses bras, puis quand tout le monde fut installé il ferma la porte, il ne s'était pas encore changé, mieux valait gardé son déguisement, il s'assit sur le lit avec l'adolescent du district un, et le serra contre lui, heureux, heureux car il l'aimait.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 26 Juil - 12:10

Haven vue que j'avais arriver a bouger , il avait l'air heureux que j'avais arriver a faire mais premier geste . Pour m'aider a memeliorer petit a petit il m'aida mais la douleurs etait vraiment trop intense j'aurait pus le pitoiyer qui me lache mais savait tellement etait vite que j'avais pas eu le temp de le dire tant mieux dans un sens , je prefere qui me laisse tranquil . Je resta trenquilement par terre a attendre le temp passer et en me disant , mais ou je mettait enmener dans cette enfers qu'avait je fait pour reçevoir tout sa moi je voulait juste une vie super sans probleme meme si dans se monde cela n'esite pas il faut toujour qui et du malheur partout ou ont va , on se blesse sans sans rende compte mais il et trop tard pour essayer de louper la douleurs . Se monde etait tout a fait pourrie se que je voulait c'etait le crier pour le capitol nous laisse un peut de liberter mais cela n'etait pas possible a par peut etre que je serait libre mais dans un trou noire sa sera pas marrant . Des moment je voulait me mutiler en finir avec ma vie façons le courage et pas infinie je voulait en finir car je tomber dans la folie du sang et j'etait de plus en plus capable de torturer a mort . Ceci je naurait jamais fait quand j'etait petite car le sang de mon pere coulant sur le sol de la foret du district 1 m'avait terrifier que je voulait plus voir personne souffrire , mais malheureusement fallait faire souffrire pour y arriver dans se monde car y avait des bande de racaille surtout dans les premiers district qui pensait que a voler et a faire mal , meme si beaucoup c'etait fait punir cela ne les arreter pas . Beaucoup s'echaper des griffe du capitol et pour les ravoir bonne chance il avait etait habituer au methode que faisait le capitol alors c'etait ceux souvent les plus violent . Moi aussi j'etait petite racaille car j'etait beaucoup rebelle et courageuse ainsi que rapide et assez souple pour faire de mon mieux pour toujour echaper au capitol et aussi heureusement que j'ai connue cette personne tellement gentil Haven il m'avait tellement biens aider et , promi ont les aura tous c'est gens du capitol il verrons se que c'est d'etre sévère avec les enfants de notre generation . Je revennue a moi y avait que les pensée pour pas s'ennuiyer et j'avais remarquer que Haven n'etait plus dans la cuisine de cette maison abandonner alors je me demanda , ou etait il passer ? Comme toujour j'avais peur qu'il mais abandonner , mais non il revient assez rapidement et me porta . Mais ou voulait il menmener ? J'avais peur mais en meme tant confiance alors je ne disait rien ni me debattait toute maniere je pouvait pas me debatre a cause de mais blessure .


Haven m'avait en mener dans une salle de bain ou un bains etait pres quesqui voulait me faire ? Bizzar je me dit qui voulait m'aider pour que j'arrive a re bouger mais menbre . C'etait biens se que je pensait il me mit dans le bains et m'expliqua vaguement se que je devait faire dans cette baignoire remplie d'eau , alors j'essaya se qui me dit de faire mais j'avais tellement mal que cela n'etait pas biens possible je profiter de l'eau en tout qu'a mais j'avais mal pour faire les geste sa mettait d'une douleure inimaginable . Je pensa a ma mere elle qui avait etait aussi torturer avant de mourire ceux qui m'avait fait la tronche plusieur journer avant de revenir a moi a cause des chiens qui avait faillut aussi me tuer , quel manque de bol j'avais . Peut etre que une fois grande ont va tous en sortir ont vivra pour toujour heureux ? Ont aura battus le capitol !! Se serait tellement biens mais sa c'etait presque impossible y avait plus de gens du capitol que de rebelle puis il savait se battre et savait calmer quand ont faisait la guerre contre eux mes pourquoi pas essayer une nouvelle fois ? Je c'est que c'etait dangereux que les coup d'arme a feu ou les petard lancer a tout bous de champ pouvait blesser serieusement , c'etait dure de faire une course contre les balles souvent ont se blesser forcement et parfois ont mourait . Vallait mieux arreter dy pensait car pour linstant ont etait coincer et le capitol nous rechercher toujour ont etait quand meme des racailles assez coriace nous deux ont savait de plus en plus si faire . Haven fini par revenir me chercher tant mieux car le bains commencer a refroidir et je croyait que j'allait literallement m'endormir dedans . Une fois sorti Haven essaya de sortir du cabanons en desactivant les mine que les pacificateur avait mit hier soir quand j'avais vue pour la derniere fois cette grand et magnifique aigle . Je crue que mon ami allait donner sa vie pour moi pour que je m'ensorte , mais je me tromper alors je me demanda comment il pouvait faire desactiver les mines ? Je vue bientôt la reponse , il jette des chose par terre et a chaque fois il marcher c'est dailleur comme sa que ont pus sortir de ceux cabanons . Encore une fois les pacificateur nous avez pas eux grace a Haven ben didonc heureusement qu'il etait la il avait l'air a mieux si connaître que moi ,Mon pere avait pas eu le temp de m'apprendre grand chose a par des tecnique de chasse et lagiliter pour s'enfuir dans les endroit les plus dures . Mantenant que ont etait sorti le temp etait couvert pas beaucoup de soleil les nuages etait a la pluie et le vent faisait avancer tres vite les nuages les plus bat comme si le temp passait trop vite se qui n'etait pas forcement vrai .


On arriva bientôt la ou un ruisseaux couler doucement mais cela nous bercer ont decida de s'arreter pour faire une pause et allait se baigner de cette tamperature . Haven me mit dans le ruisseaux et m'aida a faire des geste mais c'etait tellement douleureux pour moi que je lui dit a plusieur reprise que l'on arrete , toute manniere mon bras ne voulait asbolument pas bouger . Peut etre arriverait je a marcher tres vite mais douleureusement malheureusement a quel s'attaner de chiens m'avais attaquer la . J'aimerait me venger mais pour linstant c'etait que Haven qui me venger a ma place cela etait enbetant en tout qu'a quand j'aurait ma revanche j'espere quel sera assez severe pour qu'il nous fouttent la paix c'est pauvre riche et chouchouter qui connait pas la douleurs , ceux capitol trop chouchouter obliger de se mettre 1 pot de maquillage chaque jour . Le ruisseaux me fit quand meme du biens meme si c'etait ennormement douleureux . Dommage il fallait repartir car la pluie se mettait a tomber sa c'etait sur vue les nuage qui avancer a une allure pas possible fallait biens qui pleue . Alors mon ami me repri dans les bras et me protegea du temp pluvieux pauvre amis comment il devait faire pour courire sous la flote comme sa il va attraper un rhume surtout que la pluie et froide . Je remercia ma mere de m'avoir fait si c'etait pour vivre une vie pareille meme si j'adorait faire la guerre au bout d'un moment j'aimer aussi la paix car c'etait chians quand cela etait interminable alors je voudrait biens demander le drapeaux blanc mais la il y a pas je croie … Il fallait toujour se battre sa c'etait se que mon pere m'avait appri avant de mourire je croi que j'herite de lui de vouloir toujour me rebeller . Sa faisait lontenps mantenant que ont se faisait courser par le capitol et c'est monstre comme leur chiens robos un jour ont se fera prendre c'est presque obliger , je croyait plus jamais etre libre mantenant c'etait pas possible les pacificateur etait pire que coriace comme nous aucun de nous allait lacher non aucun . Haven courait toujour sous cette pluie battante jusqua que ont aperçus comme un petit village mais a la sorti de la foret se trouver un batiment bizzar avec plusieur pacificateur quesque ce batiment ?


Je lut sur le paneaux de l'entree qui etait ecrit ''cabaret'', de toujour j'avais jamais aimer les cabarets des fille qui dansses presque nue rien d'interaissans en plus j'etait pas trop musique alors sa me souler heureusement pour moi j'en avait vue que une fois a la tv . Dit moi pas que Haven voulait rentre ? Mais vue qui avait des pacificateur il fut biens obliger alors ont rentra dans ceux cabaret il faisait tellement chaud que j'etouffer . Je voulait pas rester ici en plus le regard des gens me terrifier j'etait plus habituer a etre avec des gens j'etait plus devennue sauvage . J'aurait voulut sortir mais il et pas possible . Haven parla a une dame mais j'entendit rien de se que il se disait puis je fut enporter avec lui dans une loge et le petit esclave . J'avais de plus en plus peur mais mon amis m'expliqua se qui se passait que c'etait pour eviter nous faire attraper une dame avait eu pitier de nous mais fallait travailler pour pas que les pacificateur nous attrape . Comment allait je faire pour travailler ? Je n'arriver a peine a bouger j'allais jamais m'ensortir a moin qui fallait le faire mes je me ferait choper c'est sur . Haven me prepara comme je pouvait mal bouger c'etait chians ont etait obliger de s'habiller tous ensemble j'aimer pas forcement sa mais si c'etait pour que ont soit sauver a la place que ont meurt pourquoi pas . Jamais de ma vie j'avais aimer etre en maillot de bains ou en sous tif je prefere rester en vetement j'aimer pas sa du tout mais la c'etait sa ou ont mourait alors ont etait obliger l'un comme lautre . Puis Haven me lissa les cheveux je me dit pour une fois que un gars lisse les cheveux d'une ami c'est pas souvent sa c'est meme tres rare , sa faisait un inpression bizzar j'avais honte et en meme tant j'aimer sa car j'etait pas seul yen navait en moin 1 qui madorait dans se monde horrible ou beaucoup n'on pas d'amis . Mon ami fini par se preparer lui aussi avait l'air gener de se preparer devant moi et sont esclave c'est sur que c'etait desagreable mais comme je fit que de me le dire dans ma tete c'etait sa ou la mort , beaucoup aurait choisi la mort a la place de sa mais nous ont voulait pas lacher .


Une dame belle et blonde a yeux bleue venue me chercher malheureusement j'avais du mal a marcher a chaque pas c’était une douleurs horrible , alors je grimacer et marcher pas super biens sa prometer d'etre dure pour moi . Elle menmena dans un endroit bizarre ou y avait beaucoup de monde et ou mon plus que amis n’était pas la , je n’était pas rassurer du tout . Une fois dans une grande salle je massi par terre avec la fatigue que j'avais eu en marchand puis la dame me fit voir une chorégraphie de danse et me dit vite fait qui fallait je face sa une fois sur scène , quoi sur scene ? Je pouvait pas allez sur scène j'avais trop peur du public . Une monter de stress me venue dans le cœur partout dans mon corps jetait choquer complètement choquer , premier chose jetait pas douer et puis en plus de sa jetait timide et blesser , voulait il que je meurt ? Je ne pense pas mais tout sa demander beaucoup de courage pas mal de fatigue allait je i arriver ? Sa c’était le destin qui allait me le dire et non ma cervelle . Je réfléchissait trop et sayiet fallait se lancer , fallait monter sur scene deja ah que sa passer trop vite . Plus le temps de reflechir je devait suivre et être le plus derriere possible car sur j'allais me louper dans les geste et j'allais moin bouger a cause de la douleur . Puis la music se lança et je suivie les pas des autre danseuse mais c’était trop douloureux pour moi sur j'allais pas tenir lonten en tout qu 'a pas toute la danse que je souffre des le début c’était pas possible de tenir . La music était forte elle m'asourdisait , j'avais des vertige et besoin de souffler il faisait trop chaud je cru que j'allais m'evanuire du moins j’arrive r pas a suivre les geste jetait pas biens et la danse continuer sa fu interminable je souffrait je pouvait rien dire rien faire même pas me reposer . Arriver a la fin de la danse j'en pouvait plus j'avais tellement mal que je mettait mise a pleurer j’espère que cela se voyait pas je voulait que une chose hurler car j'avais trop mal , mais j'arriva a tenir jusqu'à la fin ou je rentra et m assis directement en pleure en criant des que ont me toucher , a ceux moment je voulait plus vivre non plus du tout car la douleur était trop intense . Mais pas le temp de se reposer que un pacificateur venue a moi et me demanda a la dame aussi si ont avait pas vue c'est fugitive je répondit non d'un air neutre même si mon regard était très noire la pacificateur vue mon regard noire et me prie le bras car il croyait que jetait la petite fille de la bas même si il m'avait prie et arracher le bras brutalement j'avais éviter de pleurer et il me laissa tranquille . Il devait savoir que jetait blesser mais après je m'enferma dans la salle de danse ou je me mit a hurler de douleurs et a pleure je pouvait plus tenir a tout plus du tout .


La Gentil femme blonde venue me chercher en essayant de me chouchouter mais je voulait q'une chose dormir c'est tout alors elle me dit qu'il était l'heure de rentrée dans la loge pour pouvoir dormir , allait je revoir Haven ? A ma grande surprise je le vue il me sauta dans les bras mais moi jetait vraiment fatiguer alors je préféra me coucher et puis la nuit tomba et les lumière s'eteigna tout le monde s’en-dormais petit a petit .En attendant de dormir je pleura un peut puis j’arrivai a m'endormir difficilement mais ji arriva . Je me réveilla bizarrement au même endroit ou le pacificateur était venue nous parler le soir avant de me coucher sauf que la pacificateur avait l'air moin gentil et il me decouvra la petite fille qui chercha alors il me frappa a plusieur reprise jusqua que j'en sois assez fatiguer et menmena avec lui puis plus rien il m'enferma dans sont camions et apres c’était tout noire . Je me réveilla enfin de ceux cauchemar bizzar et qui passa vite , au réveille je remarqua qui faisait encore nuit qu'il était pas l'heure de se lever mais une vague douleur au poignet me gener tellement qu'il était impossible de se rendormir alors j’attendais le jour se lever en essayant de garder mon calme mais fallait que je serre les dents pour pas crier . Puis j’attendais que le jour se levé c’était tellement long , tellement douloureux . Puis a force de penser le jour se leva enfin tout le monde se réveilla jetait contente que il se levé en me disant que la douleurs allait arrêter mais pas du tout elle continua horriblement alors je decida de regarder ma mains . Je decouvri des doigt super noire quesqui c'etait passer ? Je commença a paniquer et repensa a se que ma mère avait dit a quelqu'un quel soigner qui avait la même chose , elle avait dit qu'il fallait enputer …. Comment allait je faire y avait aucune urgence qui pouvait m'appceter . Il fallait donc enputer maison , mais jetait pas capable de faire sa seul comment allait je i arriver . Tant que mais doigt serait pas couper j’aurai mal alors soit fallait le dire et le faire mais sa allait être sacrement douloureux soit se taire et continuer a souffrir jusqu'à que quelqu’un le découvert je savait plus quoi faire . Je me mit en boule a coter du lit en pleure a cause de la souffrance que cela faisait et je réfléchis . J'avais trop peur .

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Dim 28 Juil - 15:07

Haven cligna des yeux, il voyait flou, se frottant les yeux il se leva, mais une douleur fulgurante lui traversa la tête, il y avait quelque chose qui n'allait pas, c'était quand même bizarre ça, il resta donc allongé par terre, mais sa tête semblait posé sur quelque, un corps vu que cela provoquait de la chaleur, Nina ? Le blessé toucha, non c'était un corps masculin, c'était l'enfant, mais ou était Nina ? Il se redressa prit de frayeur, ou était-il ? Ou était son amie ? Il paniqua, bien que la douleur soit forte il comprit qu'on lui avait injecter un truc dans les veines, ils s'étaient fait prendre. Le malade mental soupira et se leva, il valsa un moment marchant plusieurs fois sur son otage qui était allongé par terre, celui-ci poussait quelques cris de douleur a chaque fois que le pied du garçon aux cheveux noirs jais se posait sur son ventre. L'adolescent s'écrasa sur un lit, il voyait mais il n'arrivait pas tenir debout, on lui avait injecté une forte dose de somnifère. De l'autre côté du lit se trouvait la fille, il rampa vers elle et la prit contre lui, il en avait besoin. Ils n'avaient plus son maquillage, plus rien, sauf leur vêtement, les Pacificateurs n'étaient pas pervers tant mieux. Soudain il remarqua les doigts noirs de la jeune fille, elle avait reçut des coups, de grand coup, bien fort sur son corps, la colère monta le long de l'échine du garçon qui serra les dents, il prit délicatement ses doigts dans sa main, faisant très attention pour ne pas qu'elle est mal, il se rendit compte que ses membres étaient pourris jusqu'à la deuxième peau, ses chaires n'étaient pas abimé et les nerfs étaient toujours intacte, sauf ceux du dessus. On amputait un membre quand les chaires étaient abimées, pour l'aidé il fallait juste lui enlevé la première et la deuxième peau, deux nouvelles couches se reformerait après. Sur notre peau, avant le sang, avant la chair il y avait plusieurs couche de peau et de tissus, malheureusement, il allait devoir un peu arraché si elle voulait guérir. Le garçon du district quatre regarda autour de lui, c'était minuscule, il n'y avait qu'un lit, et ça bougeait, il était dans un véhicule, surement pour allé au Capitole, non il ne voulait pas y allé. Ne pouvant pas tenir debout il fallait déjà que sa dose de somnifère passe, après la il pourrait de nouveau marché et trouvé une solution, le médicament lui faisait fermé les yeux, c'était horrible et surtout pénible, il en avait marre. Il rampa pour allé cherché son petit esclave qu'il tira vers lui, puis retourna avec celui-ci vers Nina, il faisait froid ici, et la drogue le fit fermé les yeux, bien que le soleil passait par de tout petit barreau, qu'il fasse jour, et bien Lacknyse sombra dans le sommeil sans même le vouloir. Un sommeil noir, pas de rêve, rien, ténèbres, au moins il serait bien reposé, ces Pacificateurs étaient débiles, il offrait du sommeil a Haven, comme si cela allait les aidés d'endormir le blessé. Celui-ci finit par se réveillé, et il était en pleine forme, les rayons du soleil lui chatouillait le visage, il était toujours dans le véhicule mais celui-ci ralentissait, ils allaient arrivés. Le malade mental faillit pété un cable, il ne voulait pas être prisonnier, il devait s'en allé avec Nina et l'enfant, pas question de resté ici. Son sac a dos lui avait été prit, toutes ses armes avec, plus rien, sauf dans sa botte, son couteau y était toujours, l'adolescent avait prit l'habitude de se trimballé avec un couteau dans ses chaussures partout ou il allait il l'avait. Haven se leva et je mit juste a côté de l'ouverture de la porte, celui qui ouvrait se prendrait un coup de couteau, surement on les exécuterait en publique, torturé en publique, fouetter en publique, non c'était impossible, c'était impossible, il ne pouvait pas laissé faire ça. Il tira Nina vers lui, il prit le petit esclave sur son dos, son couteau a la main il attendait, il attendait le moment on l'ont ouvrirait les portes, la personne allait mourir, c'était sur, il entendit des pas, la voiture s'arrêta, il entendit du bruit, encore courir, encore, il voulait un endroit en paix, en plus il fallait refaire tout le sac a dos qu'il avait perdu, se refaire des armes, tout ça...La porte du véhicule s'ouvrit et avant que la personne ne puisse faire le moindre geste, il lui envoya un coup de couteau dans la gorge, il fallait faire toujours attention avec le blessé, qui saisit Nina et sauta de la prison ou il avait été prit. Les rues étaient pleines de monde et le malade mental du se faufilé hyper vite entre les gens qui le regardait halluciné, qui s'écartait pour le laissé passé, il fila longtemps, mais le médicament ralentissait sa course, en plus il avait des courbatures partout a force a courir, sauté, tiré, tué, et tout tout le temps...

Il s'arrêta dans un champ ou les herbes étaient très haute et alla jusqu'au milieu, puis se baissa, il sa cacha dans les hautes herbes, voyant qu'il y avait de la boue, il prit l'enfant qu'il plaqua au sol sur le ventre avant de s'assoir sur son dos, il n'avait pas très envie de salir son jean et déjà qu'il courait et sauvait tout le monde un peu de gentillesse serait la bien venue. Il plaqua ensuite la fille contre lui et regarda de nouveau ses doigts, cette peau noire devait partir au plus vite. Il attrapa un bâton et l'enfonça dans la bouche de son amie pour ne pas qu'elle crie, puis il reprit son couteau et mit ses doigts dans sa main. L'adolescent grimaça, ça allait faire mal mais c'était pour son bien, il fit tout son possible pour la laissé bien plaquer sur son torse, il ne fallait pas qu'elle gigote, en fait les Pacificateurs avait eut tord de les mettre ensemble, de toute façon ils n'avaient pas eut le choix, c'était les trois d'un coup ou rien. Le garçon aux yeux bleu foncé posa l'arme sur le pouce de la fille et se mit a éplucher ses doigts noircis, enlevant la peau, la gardant bien serré, car sinon elle s'agiterait et il raterait un peu tout, il passa a l'index, ou majeur et ainsi de suite, enlevant la première et la deuxième peau, il ne savait pas comment c'était arrivé, mais bon il fallait qu'il répare ça. Quand cela fut fait il chercha son sac a dos, mince plus là...Il dut lui faire un bandage avec son tee-shirt, déchirant un morceau de celui-ci a main nue, il l'appliqua sur les doigts de son amie, il lui sourit, ici ils étaient protégés, ils étaient tranquille. Le ventre du garçon fit un bruit bizarre, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas mangé, il posa Nina a sa place, sur le dos de l'enfant qui gisait dans la boue, puis lui expliqua avec des gestes précis qu'il allait chassé et qu'il revenait, puis il s'en alla. Se faisait petit, discret il avança comme ça, caché dans les herbes, un faisant de posa a quelque mètre de lui, il ne bougea pas, il restait immobile, et d'un seul coup il lança son couteau sur le volatile. La lame s'enfonça dans le corps de celui-ci et Lacknyse courut le cherché, puis revint vers les deux autres, il fit cuir la viande au briquet, le briquet aussi il l'avait toujours dans ses bottes ou quelque part sur lui, jamais on ne pourrait lui prendre. Bien sur se fut très loin a faire cuir la pièce de viande de chacun. Il mangea d'abord avec Nina, assit le petit, puis donna a mangé a celui-ci. Ou pourrait-il allé ? Il n'y avait qu'une seule chance de s'en sortir quitter le pays, disparaître, passé la frontière, se fondre dans un autre pays, partir, loin, loin d'ici, tous les trois, vivre encore, loin de ce malheur, la merde ce monde. Il pensai au futur, a une belle vie, tranquille a vivre avec ceux qu'il aimait. De la mélancolie, toujours une vie horrible, petit, attaché tout le temps, enfermé, sois disant dangereux, seul, sans ami, ayant des délires, une véritable maladie. Sans cesse surveillé, engueulé, sans chance, malheureux, il repensait a tout ça, avant de partir il fallait qu'il aille se venger des gens a l'école, il devait être connu maintenant, et même s'il les tuait qu'est ce que ça faisait ? Il avait déjà tué tellement de gens. Il se sentait puissant maintenant, il avait envie de faire une chose, une chose qui lui tenait a cœur, mais pas tout de suite, il devait retourné dans le district quatre. Haven était quelqu'un qui se vengeait tout le temps, il était tout le temps en train d'élaboré des stratagème pour faire coulé les gens, c'était tout lui ça. Jamais il ne changerait, attiré le malheur sur les autres, il adorait faire mal a ceux qui devait être puni, il les punirait, et ça irait très mal pour eux. Le blessé eut un instant un sourire diabolique qu'il effaça pour le remplacer par celui rassurant. Il fallait que les trois fugitifs repartent, sinon ils se feraient prendre a nouveau, mais le malade mental avait quelque chose a faire qu'il voulait vraiment faire, mais disons que ça le gênait, il n'avait jamais fait ça, ça allait être nouveau, et il avait peur. Pour la première fois le garçon aux cheveux noirs jais avait peur de quelque chose de banal, qu'aucun garçon de son âge n'aurait honte, mais c'était comme ça, il fallait qu'il le fasse, d'un côté il avait envie. Personne ne l'avait jamais aimé, maintenant on l'aimait pourquoi pas en profité. Il attira Nina contre lui, elle était plus belle que celle du club, ça il en était sur, maintenant jamais il ne pourrait la laissé, mais il aimerait bien trouvé un véhicule, ça irait plus vite qu'a pied, un cheval, une moto ou n'importe, car là c'était chiant a marché, il en pouvait plus, et pour passé la frontière il en avait besoin. Il fallait qu'il la passe, il l'expliqua alors a la fille sont idée, que lui il trouvait très bien. Il ne demandait jamais l'avis de l'enfant, pour lui son otage devait se taire, écouter et surtout obéir, c'est tout, rien d'autre, car il n'avait pas besoin de faire autre chose, il c'était fait prendre c'était tant pis pour lui. Le soleil était a son zénith et tapait tellement fort que le garçon croyait qu'il allait grillé sur place, la boue séchait sur la peau du petit qui se débattait pour essayé de se gratter. Lacknyse sourit, mais c'était pas un sourire sadique, pour une fois qu'il arrivait a affiché un vrai sourire, il était bien avec ses deux là, ils avaient passé beaucoup de chose ensemble, tout ça quand Nina était tombé d'une branche, si elle n'était pas tombé, jamais il ne se serait connu, il sourit encore, il était content quand même aujourd'hui, il faisait chaud, il était tranquille, c'était calme, ils n'étaient pas encore poursuivit, il pouvait profité du temps libre, même si ça cramait, il devait le faire maitenant, car peut être qu'après ils n'auraient plus la paix. Haven attira la fille contre lui, tourna sa tête sur la sienne, il fit un sourire d'ange, puis sans prévenir il l'embrassa.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Créve cœur (Haven lacknyse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games  :: ♣ Rpg! (les district) ♣ :: District 2 :: Aux alentours du district 2-