AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Créve cœur (Haven lacknyse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 8 Fév - 20:44

Nina mangea et Haven laissa son regard posé sur elle, il n'allait pas la quitter de yeux, maintenant il la surveiller et personne ne pourrait passé sa surveillance. Il voulait éloigner les pacificateurs, mais comment pourraient-ils resté tranquilles, déjà c'était sur le garçon aux cheveux noir jais n'abandonnerait pas cette maison, il y resterait en tout cas, déjà pour ce soir. Il s'éloigna un peu pour la laisser manger un peu tranquille, on aurait dit un garde du corps et son principale. Lakcnyse passa sa main sur la crosse de son pistolet, cela le rassura un petit peut. Le malade mental monta en flèche l'étage, chercher quelque chose d'utile, quelconque. Un sourire lui traversa les lèvres, découvrant ses canine, pas très rassurent surtout sur le garçon de quinze ans, il attrapa un gros rouleau de scotch et descendit les marches quatre a quatre, mais c'est là que des personnes toquèrent a la porte, des pacificateurs, saletés, ils faisaient du porte a porte, il valait se sauvé, de plus que le gamin se mirent a gueuler. Haven baissa les yeux vert son rouleau de sparadrap, c'était pas lui qui avait voulut le prendre, ses mains semblait ne plus obéirent a son cerveau, et elles avaient bien fait. Son "principale" (Nina) lui lança un regard bizarre. Le garçon aux yeux bleus courut vers le placard et il enroula le rouleau de scotch autour de la tête des deux petits qui ne purent rien faire, il était allait tellement vite. Mais maintenant il fallait qu'il les cache, en sureté, là ou personne ne pourra les découvrir, d'un coup de tête en direction du placard il fit comprendre a la fille d'aller se vêtir des vêtements des anciens propriétaires et faire diversion en attendant qu'il reviennent. Lacknyse, après avoir renversé presque tout les meubles il découvrit une petite trappe. Un grand sourire sadique se dessina a présent, il jeta les deux enfants a l'intérieur sans même regardé ce qu'il y avait dedans et courut dans une grande penderie, il fallait que lui aussi se déguise comme il le pouvait, c'était la seule solution pour avoir un peu de répit, ensuite ils repartiraient demain, comme ça ils pourraient avoir un peu de plus de paix, mais c'était assez marrant de courir pour semer se imbéciles et en plus il avait eut des armes. Le blesser regarda dehors, le petit village puis l'énorme ville du Capitole, il y était dans cette horreur, trop tard, le jardin de la propriété s'étendait un peu plus loin, beau jardins pleins de fleurs et d'arbres, avec quelques allées pavés de par et d'autre, serpentant dans l'herbe verte et entretenue. Fleurs de toute les couleurs, rose, rouge, bleus, violette, faisant un beau jardin, puis il y avait une petite fontaine, de l'eau pur et cristalline y coulait, très beau vraiment. Mais le membre du district quatre, tourna la tête et se dirigea rapidement vers la penderie.

Bon d'accord je vous l'avoue Haven en coutume c'était un peu bizarre, un chemise blanche, une cravate noir, un long pantalon noir assortit a sa cravate, des chaussure bizarre, sorte de baskets noir et blanche qu'il avait trouvé, mais pour son visage se serait bizarre, comment se cacher? Il courut dans la salle de bain de la chambre des parents qu'il violemment assassiner. Tout a coup il senti une épine s'enfoncer dans sa peau, une épine plein de venin, les enfants...Comment réagirait-ils? C'était tout a fait horrible ce qu'il avait, il se sentit coupable, un sentiment de regret qu'il n'avait jamais eut, s'il avait put revenir en arrière...Mais la voix bouscula ses sentiments, et l'adolescent reprit son air froid. Il se dirigea vers un lavabo, bien sur il avait beaucoup de chance, des lentilles de couleurs, il en choisit des marrons claires, ensuite pour ses cheveux, comment? Pour tromper les pacificateurs il mit des lunettes de soleil dans une de ses poches, puis en prit une autre paires destiné a Nina. Ensuite il s'occupa de ses cheveux, et sa cicatrice. Il attrapa de veste a la volée et descendit les marches d'escaliers a toute vitesse. Il mit le déguisement a la fille, puis mit tout en place, il allait devoir parlé, heureusement jamais les Pacificateurs l'avait entendu parlé, heureusement qu'il n'était pas loquace finalement. Lacknyse fit a son 'amie' de s'assoir et faire semblant de mangé, il ouvrit la porte, il y avait bien les gardes du Capitole sur les marches du perron. Heureusement son visage était bien dissimulé par la veste qu'il avait choisit, on lui demanda de montrer ses yeux, alors Haven montra ses lentilles marrons claires, les autres hochèrent la tête et le poussèrent pour entré, bien sur il n'avait pas été bête, il avait tout bien rangé et nettoyer pour trompé ses imbéciles, et cela avait très bien marché, car ceux-ci s'excusèrent et demandèrent de leur faire signe si ils trouvaient les fugitifs, puis ils partirent, n'importe quoi ses gens! Le malade mental les regarda s'éloigner, ils allait dans une autre maison, puis encore un autre, encore et encore, enfin ils disparurent au fond de la rue. L'adolescent aura ses lentilles, puis il cligna des yeux, ses lentilles était gênantes, ensuite il enleva sa veste, garçon son coutume qu'il détestait, cela devait bien amuser Nina de le voir comme ça, il se sentait honteux, très honteux, mais il s'assit sur une chaise, puis pensa aux enfants, il fallait qu'il aille les détaché, et c'est ce qu'il fit. Mais Haven les cloua ensuite sur une chaise de la cuisine, les ligotants de nouveau, mais cette fois il avait plus de scotch sur la bouche pour les gêné. Ils semblaient avoir peur, Lacknyse essaya un peu de les rassuré, murmurant a voix basse, parlant avec différentes langues, différentes augmentations de la voix, les enfants se calmèrent. Puis le garçon aux cheveux noir tourna la tête vers Nina, il la regarda, ok, elle était là, ça allait, elle n'avait rien. Haven Lacknyse prit une feuille et écrivit les lettres nous passerons la nuit ici. Nous aurons un peut de paix. Il soupira, examinant la salle encore une fois, fuir, loin...loin...très loin...disparaitre....

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Jeu 21 Fév - 19:42



Les Problèmes



J e resta la debout regardant le temp passer voulant pleurer , c'est vrai que ma mère commencer a me manquer mais si je rentrée je serait gravement puni si sa se trouve alors je préférer pas penser a sa et puis j'étais biens avec Haven sa me faisait un peut de compagnie c'est pas comme si j'étais toute seul a combattre contre c'est pacificateur façon j'aurait pas tenue lonten il sont quand même pas mal malin et a deux c'est beaucoup plus facile de les tromper que a plusieurs en tout que a c’était décider personne ferait du mal au garçons ! Je vue a un moment que Haven me faisait un petit geste de la tète qui me fit comprendre qu'il fallait que je me camoufle avec n'importe quoi que je trouverait , donc je me décida de monter en haut ou je trouverait biens quelque chose mais fallait faire vite le temp me faisait paniquer et j'arriver pas a me concentre sur quelque chose avec le stress . Enfin je trouva de quoi me changer , vêtue d'un jean avec des belle ballerine noire et un t shirt blanc je pense que j'allais passer sans problème ou presque un liseur était pas loin je passa vite fait le lisseur pour que mais cheveux soi moin boucler . Maintenant il y avait plus de temp a perdre je descendu rejoindre le gars mais il me tailla au moment ou je décida de descendre les marche et il me lança un manteaux vite fait je le prie et me sauva en bas .Je vue que les petit était plus la ou les avait t'il cacher et si sa se trouve tuer ? non pas possible pauvre petit .

Pondent tout ce temp les pacificateur crier qui fallait ouvrir ou alors il défoncerait la porte .La porte était tellement simple a défonçais qu'il valait mieux se dépêcher , au début il était que 2 mes a force les pacificateur arriver et il yen avait une 10 ene a notre porte peut être allait t'il fouiller les lieu et trouver les enfant et nous attraper et biens sur nous faire passer les pires moment d'une vie c'est sa qui me faisait surtout très peur , étant petite ont m'avait répéter que tout ceux hors la loi délinquant n’échapperait jamais au pacificateur moi jetait décider de durait le plus lonten possible . Je me dirigea vers la cuisine au moment ou me fit un signe de s’asseoir et de faire comme si je manger alors je fit se qui me demanda ,je comprenez c'est signe car ma famille était tout plains de personne muet que je connaissez pas trop mais que j'avais a prie a connaitre et donc le langage signe .Voila que le moment était venue le plus stressant les pacificateur allait t'il découvrir le lieu les enfants et nous reconnaître a ceux moment mes seul penser était ques que c'est la mort ? est ce que vais je souffrir ? est ce que j'arriverait a revoir mon père ? Il fallait que j’arrête de penser a tout sa mais plus au présent et un peut au passer peut être sa me ferait dissimuler ma peur .C'est ceux que je fit au moment ou Haven ouvrit la porte , un des pacificateur rentra dans la maison fouillât un peut et me fit peur leur visage mauvais et méchant avec leur grand costume blanc "tout moche " que je dit dans ma tété il me fit un sourire en repartant pour dire que tout allait biens grâce a sa j'étais moin inquiète .Les pacificateur disparue et Haven ferma la porte un peut brutalement mais les pacificateur était déjà loin a d'autre maison .

Je remarqua 3h après que Haven était habiller bizarre ou plus simplement comme les gars était habiller lord des réunions du village .Sur le coup sa me fit bizarre et puis sa m'amuser en même tant que me rassurer mais c’était les seul moyen pour pas se faire attraper par c'est méchant pacificateur qui voulait notre peaux mais qui était pas assez intelligent pour voir que c'était nous et pas des "inconnus" .Et puis il s'assis et se releva comme si il avait oublier quelque chose et il revenue avec les enfant qu'il avait détacher mais reficeler a une chaise .Les enfants était toujours a apeurer mais Haven essaya de les calmer gentiment ceux qui les rassura un peut mais moi j'étais beaucoup trop paniquer pour pouvoir sortir un mot ou encore bouger un regard dans direction du gars .Mais oui les petits c’était la source d'un grand problème quesque ont en ferait ont les libérait une fois parti pour qui raconte tout ? non ou serait vite fait retrouver et massacre devant un public , valait mieux les tuer gentiment sans qui sans aperçoive la ont aurait plus le temp de s'enfuire loin de cet endroit mais avant qui les tuerait ? j'aurait tros de pitié pour tuer un enfant qui a le droit de vivre comme nous ! Haven Lacknyse prit une feuille et écrivit " nous passerons la nuit ici. Nous aurons un peut de paix " et soupira en regardant partout .Je prie ensuite le papier avec le crayon et j'écrivis " pourquoi ne parle tu pas ? " et puis une autre question " qu'allons faire des petits ?" et je posa le papier dans les mains de Haven avant de regarder les petits qui voulait se défaire de cette ficelle qui les étouffer .La nuit n'allait pas tarder le temp s'assombrir de plus en plus il était bientôt 19H il devait vraiment faire froid dehors pour une fois ont pourra dormir tranquille et sans se les cailles .





Dernière édition par Nina Hildre le Mer 27 Fév - 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Dim 24 Fév - 11:19

Haven attendait toujours, ses pensées étaient encombrées, il ne savait quoi faire et lançait des coups d'oeil inquiets aux deux petits, ne sachant pas comment s'en débarrasser, il ne savait pas comment faire pour que ceux-ci ne parle pas. Peut être les laisser dans la cave qu'il avait trouver en les bâillonnant et les attachant, personne pourrait les trouvé mais ils mourraient lentement de froid, de faim, de soif, de sommeil, mais pourtant Lacknyse ne ressentait aucune pitié, a près tout personne n'en ressentait pour lui quand les autres de son ancienne école s'amusait a l'enrouler de sparadrap puis l'enfermer quelque part, c'est a cause de ça qu'il s'était a la fin réellement énervé et qu'il avait étrangler avec du fil celui qui l'embêtait, après ça personne ne l'avait plus approcher. Le malade mental était quand même inquiet mais avec ses sentiments brouillés se n'était pas facile, il se perdait souvent, avait des absence, ne répondait plus, plonger dans un trou noir quelque moment, puis il revenait a lui, mais cela le rendait encore plus fou, tout ce qu'il voulait c'était être normal.
Nina lui rendit la feuille et le blesser la regarda: "pourquoi ne parle tu pas? Qu'allons nous faire des petits?" Le garçon du district quatre réfléchit encore, il finit par écrire sur la feuille, lentement "parce que la parole ne vaut rien. Les petits je m'en charge." Il rendit la feuille a sa nouvelle "amie" puis se dirigea vers les petits, il leur lança un regard désolé, puis saisit le cou de la fille qu'il tira d'un coup sec, la colonne et la nuque craquèrent et se fut la fin de sa vie. Il s'approcha ensuite du garçon et lui donna un coup de marteau de toute ses force sur la nuque. La tête du petit faillit se décrocher, mais c'était a présent la fin pour lui. Haven se mordu la lèvre, puis tourna les talons et monta a l'étage pour préparer les lits, maintenant c'était trop tard, les enfants étaient a présent décédés, pas moyen de les ramené a la vie, mort c'est mort. Il grimpa les grands escaliers en bois pour allé dans une des chambres des enfants, il y posa son sac et fit les lits, il préférait que lui et Nina dorme dans la même chambre c'était plus prudent. Mais une question tournait dans sa tête:"Est ce que la fille resterait encore avec lui?" Cela faisait la huitième personne qu'il tuait sadiquement.

Lacknyse descendit rapidement les escaliers et discrètement il jeta un coup d'oeil dans la cuisine pour regarder la fille, il ne parlerait vraiment plus maintenant, il entra doucement dans la salle puis se rassit en face de Nina, et la regarda d'un air pensif, un regard de paumé, un peu vide, mais il était bien présent, il cherchait un peu a s'expliquer, mais il n'avait rien a dire. La nuit commençait a courir dans le ciel, et il fallait qu'ils s'enfuient a l'aube demain, au moins il dormirait bien, mais le blesser ne savait pas trop comment faire avec un réveille, lui il se réveillait grâce au soleil, mais après pour partir a la bonne heure....Peut être que Nina savait faire, si elle voulait toujours resté avec lui. Il voyait les gens rentré dans leur maison et sortirent des rues, mais attendez, il n'y avait que le père dans la maison, cela voulait dire, que la mère était encore en vie! L'adolescent regarda la personne en face de lui, un regard qui voulait tout dire, tout ce qu'il pensait, le tueur sorti un couteau de sa poche et fixa la porte d'entré, attrapant Nina par le poignet et la tirant dans un canapé du salon avec lui, il mis un piège derrière la porte, quand la mère entrerais des flèches partiraient et elle ne pourrais rien dire a personne, et eux ils seraient tranquille, mais il n'eut pas le temps de finir d'installer son piège qu'on toqua a la porte. Le garçon aux yeux bleus, pris la fille dans ses bras, et monta les escaliers a toute vitesse, il entra dans la chambre qu'il avait préparer, tenait son arc près a tiré ses quelqu'un venaient. Il lança un regard a Nina, il ne voulait pas qu'elle boude, peut être qu'a présent elle aurait peur de lui, il manquerait plus que ça. Il l'aimait vraiment beaucoup, amour? Possible, mais pourquoi Cupidon l'aurait piqué, il ne méritait pas de connaitre ça, après tout ce qu'il avait fait, jamais on ne lui pardonnerait, a présent le dieu de l'amour avait fait son effet, tirant la flèche de son arc, celle-ci avait touché Lacknyse. Son coeur battait, il ne savait plus quoi penser, il était tellement embrouillé, il ne comprenait plus rien, sa respiration devint de plus en plus rapide, il ne savait plus ou il était, la pièce tournait autour de lui, il lâcha son arc, et sans le vouloir il s'écroula au sol, face contre terre, puis fut plonger dans les plus profonds des ténèbres.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Dim 24 Fév - 21:40



Deux visage



L e temps passer petit a petit pendant se temps mon ami écrivit la réponse a mais phrase , en moin lui il savait écrire correctement et savait biens tenir sont crayon pas comme moi ! Il me passa le papier ou était écrit sa réponse je l'ouvrit et le regarda il y avait écrit en toute lettre : "parce que la parole ne vaut rien. Les petits je m'en charge." Je lui fit un brève mouvement de la tète pour dire d'accord et je me mit a regarder les enfants qui se tortillait dans tout les sens .Une idée me venu je voulait me venger de tout c'est petit méchant du district n° 1 je le voulait et je le voulait précisément sur c'est petit si qui venait pas du district 1 mais pas grave , dans ma tète des image passa ou je me jeter sur eux et les tuer mais je ne pus pas bouger je rester la a m'imaginer avec une marre de sang et du sang qui coule de la bouche les petit méconnaissable mais j'étais incapable de faire sa c’était trop affreux . Lonten Haven tourna en rond dans la maison et avait l'air embarrasser moi je rester la sans bouger étant beaucoup plus calme que avant que les pacificateur vienne . Dans ma tète les pensait se bousculer jusqu'à que je trouve sa pas logique en allant la haut me recouvrir d'un uniforme pour me cachet et que c'est pacificateur me trouve pas j'avais vue que un corps abattue et biens cacher dans un des placard c’était le corps du père mais la mère ? ou était t'elle ? Cette idée me fit peur et je me mit a paniquer a bouger la tète l'air paniquer et je me calma en me disant que les enfant n'avait pas de mère mais que un père . Je reprit mon calme et je regarda par la fenêtre la nuit arriver a grand pas et quelque pacificateur entourer le village au qu'a ou il nous verrait .Nous les délinquants les hors la lois qui précédemment avait tuer voler ... il en ferait un grand festin de nous voir souffrir jusqu'à la mort mes au fond je pense que ont et plus malin que eux et ont et capable de survive au plus lonten que possible !

Un peut après Haven s'agita brutalement il attrapa la fille ligoter pas loin de moi par la gorge et l’étrangla en lui cassant la nuque quand je vue sa je recula brutalement et je tomba de ma chaise pour me mettre en boule au coin de la cuisine .J'avais peur très peur qu'il me tue aussi je voulait pas qui me touche . Etat t'il devenu fou ? Que se passait t'il je fut choquer par la mort brutal de la pauvre petite qui avant me faisait pas du tout pitié et que je voulait sauter dessus pour l’égorger .Je ferma les yeux et les rouvris au moment ou le gars fracassa sont marteaux sur la nuque du petit , sa lui trancha la tète qui fallut presque tomber le sang couler a flot .La cuisine était bientôt remplie de sang , la marre me toucher presque .Apres tout ce chantier le gars me regarda d'un air sadique mais plus calme que pondent qui tuer il avait encore sont marteaux a la mains sa me fit peur .Je crue que s'allait être la fin de ma vie que se marteaux allait s'effondre sur moi et me couper en deux laissant place a une charcuterie de boyau . Je ferma mais yeux tout mouiller par les larme silencieuse et trembla très fort mais a ceux moment quelqu'un frappas a la porte mais oui la mère de toute cette famille massacre par Haven .Oui Haven avait deux visage un gentil et tendre et l'autre quand il s'énerver était plutôt méchant jusqu'à tuer peut être que un jour il me frappera avec c'est saut d’humeur mais je c'est très biens qui se pardonnera deux se qu'il aurait fait . C’était pas l'heure de penser ,Haven me prie par le bras et me tira très fort vers les marche je prie peur mais celui sa qui frappait me faisait encore plus peur .En haut Haven était devenue tout blanc et petit a petit il partait et a force il tomba sur le sol les yeux fermer je sus direct qu'il c’était évanouie a cause de tout sa .Je pense qu'il avait peur que je soit choquer par tout ce qu'il avait fait .Je descendit les marches a toute vitesse et je ferma a clés la maison gentiment avant de remonter très vite dans une des chambres ou j’en mena le corps de Haven . C’était dure il fallait pas mal de force et je n’était pas biens forte j'avais peur de cette personne qui crier a la porte désespérément .Arriver dans la chambre je m enferma avec le gars que j'allongea sur le lit je le couvrit et lui fit un petit bisous sur le front signe de protection , vue l'heure qu'il était il allait dormir la .

Je sauta par la fenêtre de la chambre et je passa sur le toit discrètement avec un couteaux que je lança sur la tète de celui qui était a la porte et qui chercher désemparement de rentrée il fut direct évanoui par le coup .Je re rentra dans la chambre ou je sorti après par la porte pour descendre et ouvrir la porte gentiment et tirer le corps très vite .Le corps respirer encore elle était juste évanouie ,alors je la mit la ou y avait la marre de sang et je lui enfonça a plusieurs reprise le couteaux dans le visage .Les yeux se percée laissant sortir du ju et le visage devenait méconnaissable sa devenait vraiment berck a voire . Au bout d'un moment je mit le corps dans la cave ou y avait une chaudière et je mit le corps de dans pour que sa le brûle entièrement .Le Temp était vite et tout sa m'était devenue brutal mon cerveaux ne savait plus se qu'il faisait .En remontant les marche de la cave je me calma un peut il devait être 00h00 et je n’était pas coucher et l'aube allait arriver dans 6 heure au plus to .Je prie un torchon tristement et je me mit a nettoyer toute les tache de sang pour plus qui nan reste .Cette tache était dure et fatigante je penser que allait dormir mais quand je eu fini il fallait encore tout ranger combiens de fois et fait les escalier de la maison .A 5heure du matin j'avais fait la maison toute propre qu'il ne reste plus aucune saleté et j'avait de nombreuse crampe et de la fatigue et quelque coupure .Un peut après je décida de prendre un bain de m'habiller de me soigner de d’emmener des chose dans mon sac .Le jour finit par arriver je courut vers la chambre ou était Haven et je le réveilla gentiment a coter de lui j'avais placer un plains que j'avais cuisiner avec le si peut de Temp qui me rester je le secoua gentiment et j'attendit assise par terre les larme aux yeux par la fatigue et tous qui m'arriver mais fallait être forte c’était une sacre aventure !





Dernière édition par Nina Hildre le Mer 27 Fév - 13:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Lun 25 Fév - 9:44

Haven était dans le noir le plus profond, pas de rêves, pas de cauchemars, en fin un sommeil tranquille, un sommeil provoqué par une ébullition de sentiments inconnus, très désagréable, mais au moins plus de cauchemars, mais malheureusement le malade mental avait oublié "tic tac" l'horloge dans sa tête, qu'il imaginait depuis ses six ans, cette chose qui lui faisait peur et qui le réveillait le matin. Le blesser cherchait a rejoindre une lumière devant lui, il essayait, se mettait a courir, mais la lumière reculait, il ne comprenait pas, c'était quelque chose de bizarre, pourtant il n'était pas dans le coma. Soudain quelque chose le secoua doucement, puis une seconde fois, Lacknyse ouvrit les yeux, il était dans une maison parfaitement nettoyer, très belle, et il commença a paniqué. En tournant la tête il vit Nina assise par terre, ce qui le calma, il la regarda dans les yeux, d'un regard qui signifiait "pardonné?" Puis il s'assit sur son lit et regarda tristement son bracelet blanc a écran noir, il tapa sur celui-ci et d'un seul coup l'écriture "Haven Lacknyse, légèrement perturbé mentalement" s'afficha. L'aube était là, baignant la pièce parfaitement nettoyer, d'une lumière orangé, la fille avait tout nettoyer et ses yeux se fermé, elle était fatigué et déjà habillé, elle aurait du dormir, mais bon maintenant c'était trop tard. L'adolescent se frotta les yeux, puis se releva, ouvrit la fenêtre et regarda dehors, personne. Il attrapa son sac a dos, vérifia tout, rien ne lui manquait, ils pourraient partir vite tout les deux, a part si Nina n'avait pas encore fait son sac, mais cela l'étonnait. Le garçon aux yeux bleus fit un signe de tête vers la fenêtre a son "amie" si elle l'était encore...Il passa par la vitre, et atterrit sur un petit toit, Haven attendit Nina puis sauta adroitement du toit a un arbre, puis regarda la fille descendre. Mais des pensées pessimistes le prit, et si jamais elle faisait un mauvais mouvement a cause de la fatigue et qu'elle ratait sa descente. Le coeur du garçon accéléra, impossible, il ne voulait pas ça, pas de mort, surtout pas elle, encore de la compagnie, en plus il avait commencer a l'adoré cette personne et serait incapable de lui faire du mal et tuerait tout ceux qui essayerait. Il se mordit la lèvre, et fixa la pré-adolescente descendre. Quand celle-ci fut descendu, il la pris dans ses bras pour ne pas la fatigué et lui fit un signe de tête pour qu'elle essaye de dormir, et jettent un coup d'oeil au Capitole, puis se mit a courir, serrant Nina, malheureusement il ne savait pas ou il devait allé, mais fuir très loin serait déjà pas mal. Mais malheureusement un peu trop de bruit, mais un pacificateur qui se trouvait malheureusement là le vis, bien sur ils étaient tellement recherché que celui-ci les reconnu et demanda du renfort, encore une course poursuite dans la forêt, mais celle-ci du Capitole et non du district deux.

Haven courut de plus en vite, tel un lièvre, il déparait quelque fois sur les feuilles de la forêt, mais ne tombait pas, il sautait tout les obstacles, c'était la proie, ils étaient les proies, courir, courir, ne pas s'arrêter, fuir, fuir très loin, ne pas se fatigué, les semés. Le blesser n'était malheureusement pas très bon en endurance, et refusait de lâché la fille, qu'il gardait serrer dans ses bras, faisant attention a ne pas l'étrangler ou a trop la serrer, mais mieux vaut bien la serrer pour qu'elle tienne, plutôt que pas assez et qu'il la laisse tombé. Lacknyse sauta par-dessus un petit fossé au milieu de la forêt et continua sa course, il ne savait pas comment détruire cette hovercraft. A ce moment le garçon vit une sorte de terrier, il y fit entrée Nina, puis y entra a son tour. Pas très grand se terrier, surtout pour un garçon d'1m79, qui devait se plier pour pouvoir y resté. Puis le bonheur se fit dans se terrier noir et humide, au fond il y avait de la lumière, alors l'adolescent avança vers le fond, c'était long, très long surtout qu'il voulait resté a côté de Nina. Les deux compagnons débouchèrent sur un grosse grottes, avec un bassin d'eau au milieu, ici, parfait, en plus c'était grand, et le garçon aux cheveux noirs jais pouvait se mettre debout, c'était super, en plus si les pacificateurs venaient ils les verraient arrivé, vu qu'il n'y avait qu'une seule entrée. Bien sur Haven se demandait se que la fille avait fait de la mère, peut être qu'elle l'avait tué tout simplement et qu'elle avait fait tout disparaitre, une vrai pro cette petite. Le membre du district quatre, s'assit par terre, il faillit cracher ses poumons, la course poursuite l'avait épuiser totalement, mais au moins, elle allait bien, Nina était toujours en vie bien que fatigué, elle était en forme. C'est a ce moment qu'il s'allongea sur le sol froid de la grotte lumineuse, sans s'endormir il prit un peu de repos, restant très concentré sur l'entrée et sur Nina.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 27 Fév - 12:52



Tremblement



J e vue Haven bouger , le soleil avait l'air de se lever de plus en plu s vite il fallait partir ou alors ont serait coincer par les pacificateur qui devait déjà être debout .Depuis hier j'étais plus choquer de ce qu'il avait fait tout sa était fini et puis j'avais biens comi un meurtre aussi quand il était coucher alors pourquoi ne pas le pardonner ? Mon ami me fit un signe avant de passer par la fenêtre , je me leva et m’approcha de la fenêtre il était déjà en bas et m'attendait .Je sauta sur le toit mais j'avais le vertige sans doute la fatigue je n'attendit pas plus lonten je sauta un grand coup se qui me fit atterrir dans un arbre et puis par terre .J'eu même pas le Temp de pensée que Haven me prie dans les bras et se mit a courir .La neige avait toute a fait fondu se qui pouvait plus nous aider pour courir et pas laisser de trace si les pacificateur voyait nos trace il pourrait nous poursuive facilement.Il y avait plus de vent aujourd'hui que hier le soleil se pointa au loin et l'air frai ne me fit pas de mal j'en avait marre d’être enfermer dans cette maison ou ont avait tuer des gens et ou sa pue la mort ! Ont avait fait trop de bruit un des pacificateur nous avait remarquer , quelle malheur il allait donc pas nous lâcher les basket ont était plus libre jusqu'à qu'il nous attrape .Je croisa les doigt pour que il nous attrape pas , parce que avec 10 pacificateur qui nous courait après c’était énormément dangereux .J'aurait voulut descendre et courir un peut mais je pouvait pas j'étais paralyser par la peur et puis si jarreter Haven les Pacificateur nous attraperont et ont sera foutu il fallait fuir , s'enfuire de se capitole.

Et il courut a sont plus vite possible mais les pacificateur approcher dangereusement et y avait aucune cachette pour allait se cacher .Pendant lonten je crue que ont allait être foutue que les pacificateur allait nous attraper tellement que c’était interminable , est ce que c’était un cauchemar ? un cauchemars qui durait trop lonten ? ou est ce que c’était la vie que je menait ? peut être biens que mon destin avait était choisi pour rencontrer se gars aussi rebelle que moi et comme mon père . Il fallait les semé avant que Haven soit a bout de force je savait plus comment aider .Au loin y avait un petit terrier que aperçu Haven et me fit rentrée dedans et puis il rentra et ont avança vers le fond , l'entre se fit moin étroite mais arriver au bout c’était grand et magnifique .Haven se coucha au sol de la grotte pour se reposer mais il rester toujours méfiant moi je décida d'inspecter la grotte , les paroi était lisse et fraîche des goûtes d'eau tomber se qui faisait de petite marre dans les trou de la roche . Je m approcha d'une quelque petite mouche d'eau flotter je prie un peut d'eau dans mais mains et tout d'un coup un tremblement se fit .Une pierre puis plains tomba bouchant l’entrée et me blessa assez gravement la jambe , je me protega au plus possible le visage jusqu'à que ce tremblement s’arrête .

Tout était fini et ont était coincer car les pierre était tomber en plains dans l’entrée de la grotte comment nous allons faire pour sortir maintenant ? je regarda Haven d'un aire calme et un peut triste pour dire que sa allait mais j'étais en realite paniquer peur de rester enfermer dans se trou et mourire de faim .Je me retira gentiment jusqu'au bord de la grotte presque a coter du gars et je vue que ma jambe était en sang je fit prie d'une panique général , je cacha ma jambe pour pas que le gars la voie pour pas qui panique sa allez guerire fallait surtout pas paniquer .. c'est ceux que je faisait d'ailleur .Je pense que le gars avait vue ma blessure mais je voulait pas croire a sa je me dit que sa allez biens guerire mais sa se trouve c’était trop profondément se qui me rassurer c’était que le gars allait biens mais avait l'air inquiet .Dans cette grotte il faisait froid et ont voyait pas le jour juste par de petite crevasse qui faisait illuminer la grotte mais il était impossible de passer par la .





Dernière édition par Nina Hildre le Ven 1 Mar - 19:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 27 Fév - 15:56

Haven avait son rythme respiratoire du accélérait de plus en plus, du repos il en avait besoin, il avait beaucoup courut, vite, longtemps avec quelqu'un dans les bras qu'il avait refusé de lâché, maintenant il était dans une grotte avec une seule entrée, au moins ce n'était pas très dangereux, il verrait les pacificateurs arrivés. Le garçon aux cheveux noirs jais sortit de son sac a dos un fusil a pompe et son bouleau balistique, on ne sait jamais, puis continua son repos, les yeux mi-clos, il voulait encore dormir, il était fatigué. Nina inspectait la grotte du regard, pas de problème, elle ne risquait rien, a part peut être glisser, mais ça ce n'était vraiment rien, il y avait pire. Le blesser, s'assis, il n'aimait pas être enfermé, légère claustrophobie, il n'aimait pas ne pas voir la belle lumière blanche/jaune du jour. Cela faisait longtemps déjà qu'ils c'était rencontré et qu'ils avaient filé de chez eux, ils ne rentreraient pas de si tôt, en plus leur familles auraient de gros problèmes. Soudain la respiration du malade mental se coupa, sa mère et sa soeur serait tué par sa faute, tant pis après tout, il ne pouvait rien faire pour les sauvées, il ne voulait pas se rendre, sinon il laisserait Nina toute seule, mais bon après tout peut être qu'elle n'avait pas besoin de lui. Lacknyse baissa la tête, il voulait partir, il ne voulait pas qu'elle est de problème, car lui il tuait tout, il était malade après tout, malade dans sa tête, ce n'était pas sa faute et ce qu'on lui faisait a la maison n'arrangeait rien a son état, puis son père mort sous un arbre. Attiré dans un piège il avait été attiré son père, et maintenant jamais il ne l'avais revu, pourquoi? Vraiment c'est a croire qu'il n'avait pas de chance, il avait un problème et une famille de dingue, dans un monde de dingue, il avait l'impression d'être vraiment tout seul. Un bruit d'éboulement fit sursauter le garçon du district quatre, le tirant ainsi de ses pensées les plus profondes. L'entrée de la grotte était bouchée, bon ils étaient coincés ici, super. L'adolescent s'adossa contre une paroi de leur grotte souterraine, et attendit, les yeux mi-clos, il n'avait vraiment pas envie de les ouvrir, il voulait resté tout seul dans son monde comme avant, tout seul. Car avec de la compagnie il ne savait vraiment pas faire, et empirait tout. Il sentit une présence a côté de lui, c'était la fille qui se laissait glisser le long de la paroi de la grotte pour s'assoir a côté de lui, soudain Haven se sentit triste, il n'avait pas d'autre choix que la laisser, s'il ne voulait plus qu'elle ait de problèmes par sa faute. Mais d'un seul coup le garçon aux yeux bleus, comprit qu'il était enfermé, complètement, sa claustrophobie prit le dessus, il écarquilla les yeux et respira de plus en plus rapidement, il paniquait presque, il essaya de se calmer car il sentait son coeur battre de plus en plus vite dans sa poitrine, il se sentait pas bien. Le blesser regarda la fille, elle avait une grosse blessure, surement prit une pierre sur la jambe, le malade mental lui lança une bande blanche qu'il avait dans son sac, mais un peu brusquement cette fois-ci. Il n'avait pour l'instant qu'une envie, sortir d'ici.

L'adolescent se leva d'un seul coup de se dirigea a petites foulées vers l'éboulis de roc, bon juste une couche de roché a casser et il pourrait partir d'ici, mais après ou irait-il? N'importe il cacherait Nina là, lui rapporterait a mangé, lui donnerait des armes et la moitié de sa trousse de secoure, puis il partirait s'isoler dans un endroit. Lacknyse toucha la poche de son jean, il y avait quelque chose dedans, le garçon du district quatre se demanda de quoi il s'agissait et mit la main a l'intérieur. Il en ressorti un gant chaud, en peau d'écureuil, il ne laisserait en souvenir a Nina si elle en voudrait toujours. Le jeune de quinze ans, prit son marteau et frappa de toute ses forces les rocs qui bouchaient le tunnel, c'était long et pénible, mais il voulait a tout prix revoir la lumière du jour, il se sentait de plus en plus mal. A sa grande surprise, il entendit un frottement contre les pierres, bientôt il y serait ça voulait dire. Haven donna un énorme coup avec son arme et tomba nez-a-nez avec un lapin, le garçon sursauta, mais reprit vite ses esprits et envoyer un coup de couteau mortel a l'animal brun, qui tomba inerte dans la grotte, une énorme entaille au flanc. Le garçon ne sevrait plus s'il devait resté au partir, non il voulait resté, mais en même tant partir, son coeur lui disait de resté et son cerveau de partir, mais le blesser connaissait assez son cerveau pour savoir que celui-ci déconnait complètement. Le malade mental se dirigea a grand pas vers la fille assise par terre et posa le lapin a côté d'elle, puis retourna vers l'éboulis, il lui fit un signe de main, qui voulait dire "reste ici, je reviens." Doucement il se glissa dans le minuscule terrier, plein de boue, creusé par un lapin, mais si il y avait un lapin, alors il y en aurait d'autre, les lapins vivent en groupe, cela voulait dire, beaucoup de nourriture! Le garçon aux cheveux noirs jais inspira de grandes bouffées d'air, content de sentir de nouveau le vent sur son visage, personne n'était là, s'étaient-ils cachés? Ou avaient-ils continué tout droit, ça Lacknyse ne le savait pas et il n'irait pas le découvrir! Un écureuil faisait ses dernière réserve pour l'hiver juste au dessus du garçon, le membre du district quatre avait un gros appétit, un petit lapin ne suffirait pas pour deux, surtout pour lui. L'adolescent lança son couteau en l'air, visant l'animal, le rongeur s'écrasa au sol a côté de lui, l'arme dans le ventre, mort. Haven le prit entre ses mains tremblantes, il avait froid, il se sentait anormalement mal. Le blesser se toucha le front avec ses mains pleine de sang, celui-ci était bouillant, pas étonnant qu'il se sentait mal avec autant de fièvre. Le malade mental se frotta les yeux énergiquement, il allait rentré quand soudain une flèche le frôla, le garçon aux yeux bleus foncé, scruta les buissons de la forêt et vit plusieurs formes accroupie, une attaque, ils les avaient retrouvé, et maintenant ils attaquaient. Lacknyse esquiva deux autres projectiles et rentra en vitesse la tête, attrapant au passage des brindilles, feuilles mortes et un paquet d'allumette qu'un des pacificateurs avait fait tombé il n'y a pas longtemps. Le garçon du district quatre descendit a toute vitesse, mettant une grosse pierre pour bouché l'entrée, puis il descendit a toute vitesse le long du terrier, se cognant la tête a chaque fois qu'il accélérait, ce qui l'énervait particulièrement. Quand il arriva a la grotte, il fit comprendre a Nina ce qu'il se passait pas des gestes affolés, puis il attrapa son fusil a pompe, ils étaient coincés ici, tout les deux, la seuls solution pour pouvoir partir, tué, se battre, en plus ils avaient l'avantage, il pouvait se caché dans des espaces très difficiles a visé, mais eux ils étaient beaucoup, énormément. Haven posa l'écureuil près de la fille, alluma un feu difficilement a cause de sa fièvre, prit un cachet grâce a l'eau qui lui restait, puis remplit sa bouteille de sang, ils seraient obligés de boire ça s'ils voulaient vivres. Maintenant il fallait qu'ils soient près, s'ils voulaient sortir.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 1 Mar - 22:19



La tristesse



M a blessure me faisait souffrir , tout allait mal , jen pouvait plus mon idée c’était de partir de se monde fou ou ont et pas libre de faire un pas sans être puni .Le destin de mon père c’était la mort , pourquoi pas le miens ? a prés tout je suis comme lui aussi rebelle que lui ont na le même sang . Il aurait du rester en vie il me manque chaque jour a chaque fois que je fait quelque chose c'est comme une dédicace un hommage a mon père .A mon age j'aurait pas du être dans c'est problème mais je l'était malheureusement ma mère risquer gros j'avais surtout peur quelle souffre .Le gars était paniquer par c'est gros rocher qui c’était écrouler et moi j'avais mal mais josé pas regarder ma blessure comme si j'avais peur que d'autre rocher s’écroule et que j'en reste écraser sous .Haven me lança une bande blanche comme les premier jour que ont se connaissait mais plus brutalement heureusement jetait habituer et moin sauvage que au début .Je prie la bande et en coupa un morceaux mais j'osée pas regarder ma blessure peut être que le manque de sommeil et la blessure me choquerait a m'évanouie .Je prie mon courage et la pausa sur la large blessure qui je pense que fallait que se soit recousu je pus pas m'empêcher de grimacer de douleurs mais en moin sa arrêterait le sang un peut ... Apres je me plia pour essayer de plus penser a la douleurs et de me reposer un peut c'est vrai que je n’était pas biens paniquer par les pierre qui ont boucher l'entre de la grotte .Toute les aventures que j'avais vécus avec Haven était pour moi une vie que j'avais rêver mais en même tant je la redouter j'étais très heureuse d'avoir connue se grand garçons que je savait pas sont age d'ailleur , il a le même caractère que mon père ceux qui me plaisait beaucoup d’après se que je comprend il et perturber mentalement mais pour moi sa se voie pas il a tuer tout le monde pour notre securite alors je lui en voudra jamais en espérant que ont et une belle vie par la suite se qui doute .

Je vue Haven qui se leva et qui se dirigea a l’entrée de la grotte boucher et puis il prie sont marteaux et cassa la moitie des pierres de l’entrée .Sa me fit peur se qui me fit me mettre en boule et fermer les yeux , je compris par la suite que ont était plus prisonnière . Quand tout ceux chantier fut fini il m'aporta un lapin et le posa devant moi .J'ouvris mon couteaux et commença a éplucher le lapin j'avais que sa a faire de toute façon .Je mangea et en gardant pour le gars qui devait aussi avoir faim vue la course folle que il avait fait en plus avec moi dans les bras . Le Temp était pas sombre mais beaucoup ensoleillé aujourd'hui pas rapport au autre jour et il y avait aussi pas mal de vent sa aider a sécher les terrain mouiller des neige tomber les jour d'avant . Haven disparut sous l'entrée boucher de la grotte et ne revenu pas tout de suite je commença a paniquer même si il m'avait dit de rester la sagement j'avais peur que les pacificateur les piéger mais au moment ou j'allais me lever voir j'entendit quelque chose dans la grotte voila qu'il revenait .Je me détendit en voyant sont visage mais il avait l'air paniquer il venue vers moi et m expliqua la situation .je fut paniquer par la situation sa se trouve ont arrivera jamais a se battre et ont mourra soit de faim ou soit attraper par c'est pacificateur . Je voulait et je voulait pas une vie pareille pourquoi ont et pas libre de se déplacer sans se faire tuer ? parce que c'est foutu monde crée par un imbécile qui nous mené la vie dure maintenant .
Je me prépara a sortir après mettre rassasier avec ceux bon lapin assez dodu , je bougea ma jambe qui me fit pas mal souffrir mais il fallait bouger si ont veut pas mourire . Je me mit debout avec biens de mal et j'avança droit jusqu'à l'entrée de la grotte mais a chaque pas ma blessure me faisait hyper souffrirez que je grimaçait et voulut pleurer mais il le fallait pas ,alors je m'assis la et j'attendit que Haven m'explique si il avait un plans car moi je n'avais pas vue la situation de prés c’était plus compliquer et puis en moin j'étais prête il suffisait plus que a se donner des conseille et peut être arriveront nous a nous échapper même si sais doucement et en souffrant valait mieux se dépêcher avant la nuit .





♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Ven 8 Mar - 10:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Sam 2 Mar - 19:15

Haven, après avoir remplit sa bouteille d'un liquide rouge, se releva et épousseta ses vêtements plein de poussière, un sourire sadique s'étira sur ses lèvres, bataille! Il en voulait, ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas battu, les derniers qu'ils avaient tué, n'étaient pas très très forts, et il avait réussit a les faire mourir bien facilement, mais la une vrai guerre commençait, une guerre dangereuse, une aventure, ou il pourrait perdre la vie. Nina se dirigeait vers l'entrée de la grotte souterraine, et le blesser la suivit, il voulait une vie tranquille, la paix, sans ses pacificateurs, mais c'était un rebelle, bien que perturbé dans sa tête, il se révoltait comme il pouvait et essayait de comprendre. Il se rappela son père écraser par un arbre, un jour de pluie, tombé par un hovercraft, qui fut croire que c'était la foudre, en l'attirant dans cette forêt, et le malade mental avait suivit son parent, qui plus tard mourut devant lui. L'adolescent dut se caché pour pas se faire repéré par l'hélicoptère, puis refusa de quitter le corps de son père, de la seule personne qui le comprenait avant que la fille arrive, la seule personne qui lui tenait compagnie, le garçon aux cheveux noir jais n'avait rien ressentit, mais au fond il avait mal, mais ne connaissant pas se sentiment, il laissa tombé cette histoire. Le membre du district quatre se baissa et ramassa son fusil a pompe, il remontra en vitesse a Nina comment il fallait tiré avec, puis lui expliqua le plan en faisant des gestes, comme d'habitude, en espérant qu'elle comprenne, monter chacun son tour rapidement tiré sur les pacificateurs, en tué le maximum puis descendre et laissé le relais a l'autre, faire attention aux balles et redescendre quand on se sent en danger, a chaque descente prévenir l'autre de sa qu'il se passe là-haut et se reposé. Lacknyse se proposa pour commencé, il avait envie de tiré, avant de monté il mangea les restes du lapin et posa l'écureuil, ils le mangeraient plus tard. Ensuite Haven sauta dans le tunnel, se cognant la tête et s'énervant contre ça, puis remua, imprégnant une nouvelle fois ses vêtements de poussière. Le blesser jura dans sa tête, et sortit le canon de son fusil par l'entrée du terrier, ses yeux mirent du temps a s'habitué au soleil aveuglant, puis il repéra les pacificateurs, tapis dans les buissons, plutôt visibles,près a tiré, faisant fuir tout les animaux. Le malade mental grogna et tira en rafale sur les buissons, touchant beaucoup de Pacificateurs, les blessant, et toujours se sourire sadique, il sortit le bras pour mieux visé et se fut plus facile, il était si content de vengé son père, toutes ses éclaboussures de sang l'excitait encore plus, il voulait continuer a tiré comme ça, se sentir supérieur, massacré ses ennemis, voici le seul domaine ou il se sentait bien, la guerre, la bataille, la bagarre, faire souffrir, tué, il se sentait libre de faire comme il voulait et pas gêner par son problème mental. Il rêvait, il avait l'impression que tout ça n'étais qu'un magnifique rêve, il en voulait encore mais avait si peur de se réveillé chez lui attaché sans Nina, sans cette vie qu'il aimait, sans la liberté, sans toutes ses belles armes, continué la guerre, c'était son seul but, partir, tous les tués, bien sur il en laisserait a la fille qu'il avait rencontré, il y a des jours plus tôt dans cette forêt sombre du district deux, et qu'il avait tout de suite aimé. L'adolescent rechargea vite son fusil en cartouche et continua a tiré, la passion grimpait le long de son corps, un spam le secoua, encore, il en voulait encore, bien sur il délirait, voici son délire de la journée, son petit moment de folie était en train de passé, ça ferait une folie en moins pour la journée, plus qu'une ou deux et il serait tranquille sans faire de chose folle, comme celle qui se produisait actuellement, de tout le restant du jour ou ce magnifique soleil semblait être de leur côté, ce qui rassura le garçon aux yeux bleus.

Ce qui devait arrivé, arriva, cette chose pas gaie fut maintenant là, il était tellement déconcentré a cause de sa folie et de ce plaisir, qu'une balle lui percuta l'épaule, bien sur cela ne fut pas mortelle, elle était toujours enfoncé dans sa peau et n'était pas allé bien loin. La douleur envahit son corps, bien sur il avait mal, très mal, comme il avait convenue avec Nina, bien que cela ne lui plaise pas il battit en retraite, et retourna vers la grotte souterraine, faisant des trainées de sang frais sur les parois étroites du terrier, un mal horrible le secoua, il fallait qu'il sorte cette balle de son épaule, bien sur il n'était pas insensible, mais les larmes n'y étaient pas, il avait juste mal, il était courageux. Le membre du district quatre grogna encore une fois, et rampa avec une main vers la grotte, poussant de petites plaintes aigus, mal très mal. Il finit par déboucher dans la grotte et s'écroula sur la terre dur, mal, très mal, il fit signe a la fille qu'il aimait bien a présent qu'elle pouvait y allée, et il lui donna un fusil rechargé au maximum pour évité qu'elle ne perde trop de temps a le rechargé en cartouche. Il se traina vers le fond de la grotte souterraine, son visage déformé par la douleur, il grimaçait, bien sur il avait autre chose a faire que d'avoir mal, ça passerait après tout. Lacknyse ouvrit rapidement son sac a dos avec une main et prit un pince a épilé, il s'enfonça les deux lames attachées dans la peau pour retiré le bout de métal qui le blessait tellement. Une fois la balle retirée, il l'enterra rageusement, il détestait être blesser, surtout abandonné le terrain, ce n'était pas un lâche. Haven se fit un bandage avec les bandes qu'il avait, mais avant il se désinfecta l'ouverture sanglante, il lui en restait encore pas mal de bande, il s'était rechargé chez les gens, puis il avala un anti-douleur et se coucha face contre terre, son coeur recommença a battre normalement, bientôt il serait remit, mais il ne voulait rien qu'il arrive a Nina, il fallait qu'ils partent d'ici, mais ou allé ensuite? Le blesser se creusa la tête, il fallait qu'il trouve un lieu sur, là ou les Pacificateurs n'aurait jamais l'idée d'allé, il voulait avoir une vie un peu tranquille a présent, cela devait saoulé la fille, il se sentait si bien avec elle et ne voulait pas l'abandonné, resté avec elle et jamais rentrée chez lui, plus de problème et heureux, mais c'était impossible, il le savait et ça il en était déçut. Le malade mental sortit le gant de sa poche, il le posa doucement près du sac de Nina, puis s'attaqua a l'écureuil, il lui enleva la fourrure, la fit chauffer sur le feu et fit adroitement le deuxième gant, a présent elle aurait une paire de gants en fourrure d'écureuil, en plus la fourrure était belle, rousse et marron, douce et soyeuse. L'adolescent fit grillé ensuite la viande sur les flammes, il se brula, jura a voix basse ce stupide feu, puis disposa la nourriture dans deux feuilles vertes qu'il avait tissés et mit dans son sac. Le garçon de quatorze ans entendit de coups de feu ce qui le fit sursauté, il espérait que tout ce passe bien pour Nina, qu'elle est réussit a tiré avec le fusil a pompe, il priait pour qu'elle revienne vivante.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Jeu 7 Mar - 20:19



A l'attaque !!!



E lle réfléchissa mais les seul souvenir qui lui revenait était la tuerie de sont père faite par c'est pacificateur ,elle aurait biens voulut être la pour le sauver mais elle était arriver au moment ou c'est dernière minute était arriver ce souvenir la tracasser elle avait pas du tout envie de mourire agoniser comme sont père mais elle c’était entraîner dans une aventure dangereuse ou ont risquer sa a tout moment .Haven me remontra comment tirer avec cette arme très dangereuse un peut trop pour moi suffisait une mauvaise manipulation et je risquerait de me tuer en même tant cette arme m'intriguer et me faisait peur , est ce que j'arriverait a tirer avec une t'elle arme ? je n'en sais rien mais il le fallait sinon c'est persuader que je finirait a ramasser a la petite cuillère par les pacificateur . Il m'expliqua comment on allait procédé et il décida de commencer , je le vue s'éloigner dans le tunnel de par ou et l’entrée .Je décida d'aller me coucher en attendant ou plutôt m’asseoir loin et attendre que tout soit fini mais j'avais peur pour Haven tout c'est tire que ont entendait dehors me faisait peur est ce que une des balles l'avait toucher était il mort a ceux moment ? avait t'il tuer beaucoup de pacificateur ? était t'il entrain de mourire ? la dernière question me fit peur j'étais pour sortir voir si tout allait biens mais je devait rester la coucher a attendre .J'attendait pondent lonten mais les tire s’arrêter pas je stress a chaque tire et sa devenait une eternite est ce que il faisait noire dehors ? les feuille des quelque buissons était t'il remplie de sang ? est ce que la foret était brûlé ? j'aurait biens voulut voir se champ de bataille mais sa m'aurait peut être choque .Tout se bazar me faisait rappeler la mort de mon père la joie de sauter dans la verdure du printemps et qui laisse place a l'enfer et la tristesse de la mort de quelqu'un a qui ont tien au début comment se dire qu'il et vraiment mort ont ne croie pas mais a la fin il faut accepter d'y croire et faut combatte pour ce venger de cette mort que l'on croyait pas . J'entendit un bruit dans l’entrée je eu peur jusqu'à que j'entende plus aucun tire et que je me rappelle que Haven était entrain de se battre et voila qui revenait mais il se tenait il a du se faire tirer dessus pauvre ami .

C etait a moi , a moi de reprendre le combat , a moi de me venger de mon père arriverait je au moin a tirer sur quelqu'un j'avais pas forcement confiance a cette arme qui me faisait de plus en plus peur . J'aurai voulut savoir si il allait en moin biens si il arriverait a se soigniez tout seul si il murerait pas tout sa me tracasser mais j'étais déterminer a allez me venger de mon père et du gars maintenant . Il fallait y aller je prie le fusil et je sorti silencieusement au bout d'un moment je vue le soleil éclairer l'entre il faisait pas encore nuit même si le soleil se cacher derrière deux trois nuage .Au pied de la grotte se tenait un pacificateur qui était blanc comme un drap et ont aurait dit blesser a coter yen avait un coucher et un autre a agenouiller pour le soigner il avait peur et était enrager par la tuerie que avait fait mon ami .Je m'approcha et puis je mener va et fut un tableau de sang sur le coter de la grotte par terre des marres de sang j'avais biens viser en plains dans la tète les deux et l'autre dans le dos en moin il était tuer . Un troupeaux de 5 pacificateur déboula de sous des buissons je tira petit a petit mais je me rendit compte que c’était trop risquer trop dangereux j'avais peur je voulait en même tant rentrée je voulait que sa soit fini j'aime pas tous qui et fusil et arme pareille sa me fait peur et quel et la douleur de se prendre une balle ? Les pacificateur était tous mort ou presque par terre qui était d'ailleur remplie d'une marre gluante de sang chaud tout était presque fini plus que une petit tache a faire et se sera bons . Je m'approcha d'un pacificateur pas encore mort mais qui souffrait et je me dit c'est le pacificateur qui a tuer mon père et blesser Haven alors je prie un battons assez solide et je le tapa juste pour aggraver la souffrance de sa mort qui en sera plus que une longue et douloureuse et puis je prie mon couteaux et écorchât la peaux du pacificateur en lanssens des insultes méchant , le pacificateur devait crier mais aucun sons ne sortait tant mieux en tout qu'a il se noyer dans c'est larme et je parti en lui laissant deux coup de cette arme dans la jambe . Le pacificateur était méconnaissable remplie de sang et la peaux toute déchiqueter .

Il était tant de rentrée dans la grotte grand tant Haven aurait t'il perdu toute c'est force ? Mais il fallait partir avant que de d'autre pacificateur arrive et nous chasse ou nous piégé comme ont fait les précédent qui sont a cette heure tous mort .Je prie une bonne bouffer d'air avant de rentrée dans le tunnel menant a la grotte , cette scène d’horreurs me choquer pas sa m'amuser mais il fallait faire très attention peut être était se amusement mais très dangereux ont et entre la mort et la vie .En avançant petit a petit je vue le gars coucher la il avait du se guerire mais devait énormément souffrir je savait pas trop quoi faire il y avait pas assez d'eau dans la grotte je ressorti de la grotte quand ont avait couru j'avais vue un coin de rivière .Je courut au plus vite arriver a la rivière je prie un peut d'eau que je mit dans une gourde , en haut d'un arbre se tenait un beau ecureuille je prie mon couteaux et le lança il tomba dans l'eau le couteaux l'avait viser dans la tète presque a lui trancher je le prie .Je refit le même parcours en courant arriver a la grotte je rentra dedans doucement ont ne c'est jamais et j'aporta l'eau et l'écureuil au pied du gars ou je lui expliqua par des geste que je les avait tous tuer qui fallait partir au plus vite et que j'en avait laisser un agoniser pour me venger correctement . Je lui demanda : " a tu très mal ? " " sava le faire si ont pars se soir ? " et d'un regard je lui posa " va tu mourire ...?" mais je ne pense pas que il l'avait compris ou mal je l'adorait moi se gars c'était mon seul ami et puis j'avais prie beaucoup d’amitié avec lui peut être a en être tomber amoureuse mais pour l'instant c’était plus un meilleur amie .



♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Jeu 14 Mar - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Sam 9 Mar - 14:29

Haven attendait, il frissonnait il avait peur et mal, maintenant ça allait un peu mieux mais les balles de fusil a pompe son puissante, cette balle avait du transpercer quelque chose avant de s'enfoncé dans son épaule, Nina serait-elle capable de les tué? Il avait si peur pour elle, il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose et hésitait a remonter bien que son épaule soit blesser, la douleur partait au fur et a mesure, le cachet faisait son effet, la balle avait été enlever et la plaie désinfecter, mais cela ne faisait pas du bien, stupide Pacificateur, le blesser voulait en prendre un en otage et le torturer a mort, mais pour l'instant il était tout seul et espérait que la fille les niquerait tous jusqu'au dernier. Le malade mental serra les dents énervé. Il entendit un bruit dans le tunnel et sourit, peut-être était-ce Nina, était-elle toujours en vie? Vite que cette personne sorte, qu'elle débouche dans la grotte! Oui c'est bien la fille, en le voyant elle partie en vitesse, il ne comprit pas, pourquoi? Pourquoi elle partait? L'abandonnait-il? Non pourquoi? Qu'avait-il fait? Il essaya de se trainer vers l'entrée, mais renonça et baissa la tête vers les gants, triste, maintenant il était tout seul, mais il ne savait toujours pas ce qu'il avait fait, pourquoi on le fuyait comme ça, il était fou et alors? Est-ce une si grosse honte? Il frotta le sol avec ses chaussures, il attendit, bu une gorgé de sa bouteille pleine de liquide rouge, le gout du sang lui donna envie de tué quelqu'un, il le voulait ce pacificateur, le prendre en otage et le torturé, blessé...pourquoi lui. Le garçon aux cheveux noirs jais passa doucement son doigt sur sa cicatrice, celle qui lui balafrait le visage, elle serait toujours là, jamais elle partirait, non....Pourquoi lui, pourquoi ce câble métallique, pour était-il dessous, parce qu'il jouait, installer par son père. Il se sentait mort, lâché, personne n'étais plus là pour lui. Mais soudain un son dans le tunnel le tira de ses pensé, quelqu'un revenait, le membre du district quatre sursauta et fixa le tunnel avec espoir, elle était revenue, Nina était a présent en face de lui et tout de suite un énorme soulagement monta le long de son corps, elle était revenue avec de l'eau, en fait elle était juste allé l'aidé, il sourit, enfin il avait retrouvé un peu de bonheur, elle avait ramené un écureuil, et lui expliqua avec des gestes, il comprit tout, puis elle lui posa des questions: " a tu très mal ? "; " sava le faire si ont pars se soir ? "; mais son regard exprimait autre chose il demandait: "Va tu mourir...?" Il le comprit, il comprenait tout les langages qui n'était pas paroles, et répondit tranquillement en faisant des gestes comme elle, mais les siens étaient long et douleur, son épaule, lui faisait mal quand il la bougeait "Non je n'est pas très mal, on peut partir tout de suite....et non je ne vais pas mourir..." L'adolescent poussa doucement la paire de gant en fourrure d'écureuil qui lui avait confectionné, vers elle, puis se releva en s'appuyant contre la paroi de la grotte souterraine. Il rangea ses affaires le plus vite qu'il put malgré sa plaie qui le torturait sous son bandage blanc maintenant maculé de sang nouveau, et se dirigea vers l'entrée et y attendit Nina. Il fallait qu'elle range ses affaires puis la il pourrait partir, mais ou? Ou allé sans qu'on leur face du mal? Ou allé sans être retrouvé une nouvelle fois, puis là Lacknyse pensa a sa mère, il l'avait laisser avec sa soeur tout seul a la merci des Pacificateurs, l'envie de tué lui remonta, mais il essaya de se calmer, assez de folie comme ça, du moins pour aujourd'hui.

Les deux compagnons furent dehors, monter le long du tunnel lui avait fait très mal, son épaule avait cogné contre la paroi a plusieurs reprise, lui donnant des douleurs, en plus il était fatigué et avait besoin de dormir, il avait beaucoup courut, beaucoup tapé, beaucoup tué, ramper, glissé, s'être cogné la tête plusieurs fois et tout autre chose, plus la douleur, mais celle-ci commençait a diminué il espérait ne sentir bientôt plus rien ce serait embêtant sinon. Un vent frais passa dans ses cheveux sombre, les corps étendue dans l'herbe le fit sourire, enfin il pouvait sortir tranquille. L'herbe était tâché de sang chaud qui commençait a sécher, le crépuscule c'était installer et le royaume des ténèbres allait bientôt commencer, dommage, il fallait faire vite pour trouvé un endroit sur et y passer la nuit, après là il pourrait se sentir tranquille, mais les Pacificateurs ses êtres stupides qui ne savent rien faire sauf tué pour le Capitole et le Capitole ses gros cons qui tue et re tue, on ne peut même pas être amoureux, sinon on se fait tuer et les enfants partent aux jeux quand ils ont douze ans et s'il sont tiré au sort, pourquoi? Franchement se monde est dégoutant. Haven fit signe a Nina de le suivre puis se dirigea vers des buissons son couteau a la main, près a tué celui qui osait apparaitre devant lui, il protégeait la fille espérant que personne ne la surprenne par derrière, il fallait vite qu'il trouve un abri, un endroit ou il pourrait dormir, et en vitesse. Le malade mental marcha silencieusement, se fondant parfaitement dans la nature, caché par le bruit de oiseaux et des animaux de la forêt, là il se sentait beaucoup mieux, surtout quand il le vit, un arbre, un grand arbre avec de longues lianes tombant, formant un rideau pour le caché d'éventuelles danger. Il essaya d'y grimper, il n'y avait aucun risque, les branches étaient grosses et solides, mais son épaule recommençait a lui faire mal. Il prit un peu d'eau et un deuxième cachet contre la douleur, puis descendit doucement, demanda a Nina de resté par là et de faire attention, il ne voulait vraiment pas la perdre, il l'aimait vraiment cette fille recentrer quelques jours plus tôt. Le garçon aux yeux bleus foncé presque noir alla cherché du bois, qu'il tailla en planche, puis essaya tant bien que mal de faire une cabane dans les arbres. Le résulta était plutôt pas mal, l'adolescent en était très fier, sa cabane avait un toit résistant, une sol résistant et des murs solides, il y avait laisser toute son énergie, maintenant il était si fatigué, dormir, il voulait se reposé, il commençait a faire froid et il ne pouvait pas allumé de feu, sinon les gars du Capitole les retrouverait, ah la la, on ne peut vraiment pas être tranquille, heureusement que se rideau de lianes les cachait si bien. Le membre du district quatre fit signe a la fille de monter, et il s'installa dans sa nouvelle cabane, très belle il la trouvait, il voulait même resté ici, mais ce n'était malheureusement pas possible. Il prit l'écureuil et le fit un peu grillé avec le briquet, Nina l'avait déjà nettoyé et tout le reste, il lui tendit la moitié du gibier puis il prit l'autre moitié avant d'éteindre le briquet, il n'entendait personne, ils étaient tranquilles a présent, jusqu'à demain au moins. Lacknyse tissa deux couverture de feuilles, ils avaient gardé les peaux d'animaux ça c'était sur, il les ressortit et les installa dans la cabane, près a passer une bonne nuit, cette fois pas enchainé a son lit, libre de bien dormir malgré leur milieu de vie du moment. Il passa la couverture qu'il venait de tissé a Nina, puis se coucha doucement sur sa peau, lui souhaitant un bonne nuit du regard, désinfectant sa blessure et dernière fois, là il ferma les yeux et s'endormit.

Quelque chose le réveilla, une sorte de pleur, quelqu'un était là, il y avait une sorte de son étrange, chose anormale pour une forêt, non pas un bruit d'animaux un humain. Haven ouvrit les yeux, le soleil c'était levé, quelque rayons passait a travers les trous de la cabane, le jour était présent, l'aube venait de laisser place a un astre éclatant, mais ce bruit? Si étrange. Le blesser se leva doucement essayant de ne pas réveillé la fille, mais en discrétion le malade mental n'est pas très très fort. Son épaule guérissait et allait de mieux en mieux, le traitement qu'il c'était donné était efficace, certes il n'était pas médecin mais au moins il arrivait a se soigné, sinon il serait mort et aurait malheureusement abandonné Nina. L'adolescent regarda en bas et vit une forme recroqueviller sur elle-même contre un arbre, semblant pleuré, elle bougeait a peine. Le garçon aux cheveux noir jais sortit son couteau et descendit doucement de l'arbre, peut être que des Pacificateurs se servait d'un enfant comme appât, chose pas terrible, et il ne voulait pas tombé dans le piège. Le membre du district quatre s'approcha lentement et silencieusement de la personne qui pleurait, un enfant, oui on dit bien UN enfant, brun, petit, des yeux bleu-vert, cheveux ébouriffés, yeux mouillée, peau très pale, maculé de coupures, il c'était fait mal, il semblait petit, pas très grand et d'un seul coup Lacknyse se rappela de comment il avait décapité deux enfants, comment il avait tué plein de personnes, il fit vite sortir ça de son esprit et passa discrètement derrière le petit, puis d'un seul coup lui sauta dessus en lui mettant la main sur la bouche, une sorte de "Ne parle pas!" Bien sur l'enfant paniqua et se débattit, mais en vain, il ne put partir de l'étreinte que lui donnait a présent Haven. Puis il le remonta dans la cabane, le petit semblait avoir le vertige mais la main sur sa bouche l'empêchait de parlé, bien sur le blesser ne savait pas ce qu'il avait, pourquoi il était là, pourtant il n'y avait pas de Pacificateurs dans le coin ce n'était donc pas a appât. En voyant Nina qui dormait tranquillement l'otage sembla se calmer un peu et avoir plus confiance. Le malade mental le posa sur sa peau et lui attacha fermement les mains et les pieds avec sa couverture, l'emprisonnant dans des lianes, sans décalé la main de la bouche du petit, il sortit son couteau et le passa sous la gorge de celui qu'il venait de kidnapper. L'adolescent enleva ensuite sa main mais laissa son arme contre le cou de son otage qui n'osait rien dire, il tremblait juste et ses yeux bougeait dans tout les sens, surement qu'il croyait être tombé sur des bandits, mais a présent il ne pouvait plus s'enfuir, car s'il essayait le membre du district quatre le rattraperait, puis avec toutes ses lianes difficiles de partir et de retrouvé la liberté. Le rebelle le posa sur ses genoux, posa son arme et s'amusa a l'étranglé sans le tué en attendant que Nina se réveille.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Jeu 14 Mar - 19:31



Un enfant



J e voyait biens que Haven avait mal mais je pouvait rien faire a pars l'aider a faire quelque tache difficile quand ont et blesser Je voulait faire tous mon possible pour l'aider pour éviter qu'il souffre mais tous qui faisait était de mais idée donc je ne pouvait pas biens l'aider a surmonter tout sa a pars l'encourager . Il me répondu qu'il allait biens et que ont pouvait y aller en espérant trouver une cachette pour dormir tranquil cette nuit sans tuer des gens et sans être déranger par les pacificateur . Je sorti de cette cachette qui ne servait plus a rien je revus tout se monde en sang qui entourer la grotte tous c'est corps inerte par terre tuer par nos propre moyen pour échapper a une mort certaine et puis se corps la bas qui était pas tout a fait mort celui que j'avais torturer , un petit sourire sadique se fit voir sur mon visage .Je m'approcha de se corps et puis je voulait continuer a le faire souffrir mais il était entrain d’agoniser et tant mieux est ce que il s'entait encore la douleurs ? peut être en tout qu'a je le voulait plus que tout qui ressente encore pire de ceux qui avait fait a mon père et a moi et a mon ami , il n'avait pas le droit de toucher a mon ami alors il avait payer . Je me retourna et suivie Haven qui c’était déjà assez éloigner ou voulait t'il allait ? ont verra bien je vais le suivre . Je marcher a coter de Haven le paysage était toujours aussi forestier le soleil commencer a se coucher et le vent se lever un vent très fort qui ébouriffer mais pauvre cheveux et quelque nuage au loin présider la nuit qui arriver vite et qui allait engloutir le soleil d'une minute a l'autre .

Ont arriver en face d'un arbre ou Haven décida de monter malgré c'est blessure qui le faisait biens souffrir il sen sorti de sont mieux possible Moi je le regarder pour savoir se qui voulait faire et puis je ne savait pas trop comment aider . Je préféra donc allait me promener pour chasser un peut quelque animaux qui rester l'hiver et qui hiberner pas , je couru lonten en faisant attention au pacificateur qui pourrait me piéger a tout moment .Arriver un petit coin d'eau comme une marre mais en un peut plus grand je vue deux ecureuille jouer j'arriva a les viser avec mes couteaux tout les deux il était biens gros ont pourra se partager sa se soir . je m’arrêta au cours d'eau qui se jeter dans cette marre/étang et je prie un peut d'eau .La nuit était arriver ont voyait bientôt plus le chemins du retour je le repris pour éviter d’être piéger par qui conque et surtout les pacificateur et éviter que Haven s'inquiète de trop alors je courut malgré que jetait morte de cette journée biens longue .Arriver a l'arbre Haven avait construis une cabane super biens faite pour un blesser j'en resta bouche bée et puis je monta dans l'arbre pour le rejoindre en haut ou je déposa l'ecureuille et l'eau . Puis je les épluchas et donna un des ecureuille le plus dodu a Haven et mangea le miens qui était moin dodu mais très bons . Et puis je m’installai pour dormir pour passer enfin une bonne nuit et ben je l’espère , la lune s’enluminer déjà une belle lune ronde c’était la plaine lune .

Je me réveilla par terre au milieu d'une marre de sang ou se trouver plains de corps blanc oui les pacificateur il était tous mort ou presque . Un lot de 4 m’attaqua avec plains d'arme j'arriva a les combattre , quand il fut mort un ciel rouge s’ouvrit et n’emporta dans une tornade de sang glacial et les débris de corps qui et rester au sol il faisait froid le vent était trop fort et il pleuvait mais les goûte n'était pas de couleur normale mais plus de couleur rouge très foncer oui du sang ! Quesque c’était que ce monde bizar ou la couleur était tout rouge et y avait que du sang et des morts le déluge était fini ou presque et jetait dedans , est ce que sa voulait dire quelque chose ? est ce que les pacificateur nous laisserons bientôt tranquil ? ou est ce que ... est ce que ma mère était morte ? non ce n'est pas possible je ne peut pas croire sa ! Je me réveilla en sursaut ou je me retrouva dans une cabane en bois en haut d'un arbre ou y avait Haven qui avait un gamins , Un gamins ? bizar d'ou venait t'il ? qui c’était ? ques que ont allait faire de lui ? Elle se leva de sont genre de lit et s’assied vers le gars et lui demanda d'un regard fatiguer " qui est ce ? ques que tu veut en faire ? ont va l'emmener avec nous ? " et puis Je prie un bout de bois que j'affuta avec mon couteaux jusqu'à que sa face une belle pointe .Le soleil avait disparu sous les nuage gris blanc comme si il allait retomber de la neige mais sa ne menacer pas tant que sa et puis elle réfléchissa a sont rêve ou plus top cauchemar . Fallait t'elle quel et voir sa mère ? oui il le fallait en cachette mais je voulait voir si elle allait biens pour moin m'inquiéter au loin jecri sur un papier " je veut voir si ma mère n'est pas morte je peut ? ont peut y allait aujourd'hui ? peut être trouverons nous un abris pas loin du district 1 " et puis je descendit de l'arbre au même moment une fouler d'oiseaux s'envola dans le ciel haut tres haut la ou un faucons crécerelle tourner au tour d'une proie repérer



♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Ven 29 Mar - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Lun 18 Mar - 17:46

Haven sourit en voyant Nina se réveiller, enfin elle était debout, mais elle semblait intriguée par cette enfant, bien sur il savait ce qu'il allait en faire de ce garçon, c'était pour un usage assez inhumain, mais c'était la seule chose qu'il pouvait faire de lui, sinon s'il le laissait repartir il irait surement avertir des Pacificateurs et adieux la terre. Peut être que la fille n'aimerait pas le voir ici, mais il s'en fichait, de toute façon il fallait bien qu'elle comprenne qu'ils n'avaient pas trop le choix, c'était soit le gardé et vivre, soit le laisser et mourir. Le blesser pouvait très bien le tué, mais il en avait assez de tué tout le monde, cela faisait un peu trop, il en avait ras le bol qu'on le prenne pour un malade, de toute façon c'était ce qu'il était, énervé il se griffa sa cicatrice lui balafrant le visage, celle-ci devint une trainée de sang chaud, il s'était un peu ouvert le visage, mais tant pis, la douleur n'était plus. Malheureusement il fut d'un seul coup vexer, mais vexer pour quelque chose qu'il ignorait, triste, et désespéré, il resserra son étreinte sur le pauvre cou du garçon qui essayai vainement de s'échapper, et puis de toute façon s'il arrivait a s'échapper ou irait-il? De toute façon s'il arrivait a partir ce qui est cassement impossible l'adolescent le rattraperait peut après et lui mettrait une correction, alors mieux valait qu'il reste tranquillement sur les genoux du garçon aux cheveux noirs jais, malgré qu'il soit en train de manqué d'air. Nina fut belle et bien surprise, des questions semblaient se bousculé dans sa tête brune bouclées, elle les posa rapidement a Lacknyse l'interrogeant du regard: r " qui est ce ? ques que tu veut en faire ? ont va l'emmener avec nous ? " Il sourit encore et desserra son étreinte, laissant le petit prendre de grandes bouffées d'air, il allait lui répondre mais la fille écrit autre chose, cette fois sur un bout de papier blanc, elle semblait inquiète: " je veut voir si ma mère n'est pas morte je peut ? ont peut y allait aujourd'hui ? peut être trouverons nous un abris pas loin du district 1 " Pas possible songea Haven, impossible, trop dangereux si il s'en approchait directement il se ferait repérer, bien sur c'était dommage pour Nina, mais ils n'avaient guère le choix, de toute façon s'ils y allaient, même avant d'atteindre le grillage ils auraient déjà dix canons pointés sur eux, alors pas besoin de courir le risque. Le blesser allait répondre a la fille mais elle descendit de la cabane ce qui fit grogner celui-ci, il se dirigea vers la sorti, prenant le gamin au passage, qui lui croyait enfin avoir retrouvé la liberté. Dehors une volée d'oiseaux montaient dans le ciel très rapidement, un faucon semblait avoir repéré une proie, quelque chose avait effrayer ses oiseaux et le malade mental ne savait pas de quoi il s'agissait. Il rattrapa en vitesse Nina, et la regarda et lui expliqua par ses gestes habituelles: "J'ai trouvé ce petit ce matin, il pleurait contre le tronc de l'arbre, on allait se faire repéré alors je l'es prit, je ne sais pas qui c'est, mais je compte m'en servir comme bouclier, enfin comme gars a multifonctions, il sera utile. Pour le district un c'est impossible, on va arrivé on va se faire défoncé correctement, peut être un autre fois, quand tout le monde nous croira mort...c'est comme ça." S'il avait parlé peut être que son ton aurait été froid, mais là il avait expliquer par des geste simples et compréhensifs. Soudain il sentit qu'on tirait son tee-shirt, le garçon aux yeux bleus se retourna, le petit pointait du doigt les bois sombres, le membre du district quatre plissa les yeux, et vit dans l'ombre plusieurs formes accroupit qui les regardait.

Qu'est-ce? Se demanda Lacknyse les yeux plissés pour mieux voir, mais il ne savait pas, déjà ce n'était pas des Pacificateurs, sinon ils auraient déjà tiré, des animaux? Possible, mais pourquoi ce seraient-il rassemblé comme ça pour les observer, pourquoi les oiseaux se seraient-ils envolés? Un présage? Peut être, mais c'est bizarre tout de même. Haven attacha une corde autour du cou du garçon pour ne pas qu'il l'enlève, et attacha l'autre bout a son poignet, au moins son "bouclier" ne pourrait pas s'en allé. Certes il s'en était servit d'une manière pas très sympathique, le prendre comme bouclier humain pour bloquer les projectiles destinés a le tué, mais c'était pour la sécurité, au moins si le petit mourrait ce ne serait pas de sa faute, pas directement. Il prit la fille brune par le poignet gauche et se déplaça lentement les yeux rivés sur la forêt, puis il se rendit compte des gestes bizarres du garçon, un fou? Comme lui? Le blesser en serait si heureux, mais cela c'était presque impossible, comme le district un, mais d'un seul coup le petit fit un geste vers le fond du sentier, le malade mental savait ce que cela voulait dire, un danger, quelque chose était là, mais pas une mauvaise chose. Les yeux toujours rivés vers les arbres, le garçon aux cheveux noirs jais faillit s'étrangler en voyant une silhouette qui semblait en mauvaise état sortir de l'ombre des arbres, un fugitif comme eux, non pas la mère du petit car il ne semblait pas la connaitre, ils étaient juste a côté du district un, quelqu'un du district un pourrait-il s'être enfuit, mais d'un seul coup Haven se rappela et se tourna vers Nina les yeux ronds.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 20 Mar - 18:52



Maman !!



H aven descendu de l'arbre et me prie le bras et m'expliqua qu'il était impossible que j'ai voir ma mère les pacificateur nous retrouveront et que le gamins nous servirait a quelque chose c’était tout . Pourquoi les oiseaux c’était t'il enfuie une fois que ont avait descendu de cette arbre , le faucons s'approcha de nous et se posa a quelque mettre sur un rocher c’était un magnifique faucons crécerelle comme je l'avait dit d'un plumage marron une beauté c'est yeux qui fond l'impression de la sévérité était plus a la peur et a la haine . Je le regarda encore un peut nettoyer sont beau plumage et tout d'un coup un crie se fit entendre , Qui c'était ? D'ou venait t'il ? pourquoi ? d’après mais repéré se crie venait du village pas loin ont voyait quelque toi de maison au loin et quelque chose se passait mais pas quelque chose biens plutôt un cauchemar ou une souffrance .Se crie m'avait transpercer le coeur et m'avait fait peur sa voulait dire que les pacificateur était pas loin si sa se trouve ? Il fallait fuir très loin encore mais quand arriverons nous a les semer c'est méchant commander par un capitole disjoncter ? Le Temp était toujours aussi sombre le vent était fort par rapport au jour d'avant et quelque goutte commencer a tomber de se ciel lourd blanc noire gris comme si il était polluer par quelque chose . Puis tout d'un coup un buissons bougea et ont avait l'impression d’être regarder , je regarda Haven qui tenait toujours le petit il avait l'air aussi surpris de se qui bouger .

Quelque chose nous regarder dans l'ombre des buissons , le petit commença avoir peur et voulut crier a plusieurs reprise peut être pour que ont vienne le sauver des griffe de Haven mais sa ne sera pas sont jour de chance a ce petit , le petit faisait des geste bizar et avait l'air apeurer sa m'inquiéter encore plus a se moment j'aurait voulut lui dire d’arrêter c'est geste et d’arrêter de paniquer pour un rien ! Mais c’était pas pour rien au bout d'un moment une dame assez age au cheveux châtains et yeux vert sorti des buisson en mauvaise état du sang couler de partout , je n'arriva pas a la reconnaître tout de suite mais c’était ma mère ! Je pensa direct a la famille de Haven ques qui allait leur arriver a eu aussi . Comme je ni crue pas tout de suite je mit du Temp a m’approcher de ma mère elle était plutôt paniquer et par des parole et geste brute elle m'expliqua que ont l'avait torturer par ma faute car j'étais parti et que ont la menacer de la tuer .Je voulait pas que tout sa se termine comme sa mais ma mère souffrait trop j'aurait préféré quel meurt direct et quel subisse pas une torture comme a subit mon père et d'ailleur les image de mon père revenu dans ma tète mais il s'efface peut a peut . Et d'un seul coup ma mère s'effondra juste devant moi et je vit un pacificateur il lui avait juste jeter une grosse pierre mais il s'approcher vite et d'autre suivie , je me mit a courir me cachet dans un des terrier pas loin .Je savait ou j'étais je savait tout j'invita Haven et je lui expliqua que c’était la que mon père était mort et que je mettait cacher au même endroit et que je connaissait cette foret par coeur . Et puis ma mère au loin pas encore morte pleurer au sol je m'assis je pouvait rien pour ma mère a par laisser ma vie je voulait juste quel meurt vue sont triste état.

Les pacificateur fini par lui jeter quelque pierre assez grosse de t'elle quel souffre et puis quelque un voulait se venger de moi comme si moi j'étais ma mère alors il la coupa avec sont couteaux je voyait encore toute cette torture de mais propre yeux et puis un dernier coup de feu et se fut la fin . J'avait honte de l'avoir laisser mourire comme sa .. J'avança dans le terrier et je me coucha et pleura tranquillement . Javais vue mais deux parent mourire devant mais yeux et en plus de sa torture tout sa a cause de la rebellions .J'en revenait pas de se qui c’était passer et je voulait plus que vivre pour casser le tronche a se capitole pourri . Haven était rester a l’entrée et me regarder en tenant le petit dans ses bras .Moi je cacher mon visage je voulait pas que ont me voie pleurer et je voulait pas bouger tant que j'aurait pas trouver comment tuer se capitole et que ont soit enfin tranquil . . Le capitole avait fait sa pour que souffre et que j’arrête tout et que je me jette dans le piégé tendu mais je n'avait pas bouger . Sayet la pluie c’était mise a tomber et vue comment sa tomber je pense que ont en aurait pour la journée .



♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Ven 29 Mar - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Sam 23 Mar - 19:36

Une femme au cheveux châtain et emmêlé sortit de la forêt, elle n'était pas en très bonne état, elle semblait blesser, souffrante, elle avait mal, ses yeux verts avaient perdu leur éclats, elle était fatigué, mais semblait joyeuse de voir sa fille, ce qui développa une jalousie nouvelle chez Haven, qui l'exprima en grognant, souvent quand le garçon grognait chez lui, a l'école les gens n'étaient pas bien rassuré. Doucement le blesser descendit sa main jusqu'à la poche de son jean pour prendre son couteau, le petit s'agitait et semblait vouloir crier, peut être pour s'échapper de l'emprise du malade mental, ou peu être qu'il avait peur et voulait fuir. La mère de Nina fit des gestes brusque et imprécis, que le garçon aux cheveux noir jais comprit, elle s'était fait torturé et on avait menacer de la tué a cause de la fille. Cela énerva le membre du district quatre, il n'aimait pas qu'on accuse la pré-adolescente, il l'aimait beaucoup, mais celle-ci voulait que sa mère meurs directement, plutôt qu'elle souffre, ce que le garçon comprit. L'adolescent sortit son couteau pour exaucé le voeu de son "amie". Mais l'adulte s'écroula a terre, et derrière elle se trouvait un Pacificateur, grand avec un sale sourire, le premier réflex de Lacknyse fut de mettre le petit devant lui pour s'en servir comme un bouclier, mais d'autre Pacificateur déboulèrent en criant, Nina courut se cacher dans un terrier par très loin et elle l'invita a la rejoindre. Haven se dépêcha de la rejoindre, laissant la mère sans défense, elle appelait et demandait de l'aide, mais le blesser ne pouvait rien, on lui jetait de pierre et on l'ouvrait au couteau, puis un coup de feu et la mort. La fille expliqua au malade mental qu'elle connaissait bien cette forêt et que son père était mort, elle voulait se venger, il le sentait, son coeur développait un sentiment de vengeance et celui du garçon aux yeux bleus aussi. Il resta près de l'entrée, le petit dans ses bras, pour se défoulé il l'étranglait un peu, sans le tué, mais cette chose faisait peur, bien sur le petit ne lui faisait vraiment pas confiance, et ça il le savait. Soudain il eut l'idée d'expliquer aussi son histoire a la fille orpheline, un peu comme le garçon du district quatre, peut être que sa mère et sa soeur n'étaient pas encore mortes mais surement si ce n'était pas déjà fait, ça n'allait pas tardé. Il glissa le long du petit tunnel terreux, dehors il pleuvait, des cordes et des cordes, il tomberait de l'eau surement toute la journée. L'adolescent toucha doucement l'épaule de la fille, le cou du petit toujours dans ses bras, il se mit a raconter, lui disant que son père était mort écraser par un arbre a cause des pacificateurs, puis sa mère allait surement mourir avec sa soeur, et cette longue période a l'école, a être le souffre douleur de tous les élèves, puis cette attitudes dangereuse, étrangler un de ses camarades, seul, un seul ami sur qui il se défoulait, mais celui-ci restait quand même, puis il a dut partir de l'arène et tout le monde eut peur de lui, personne ne voulait plus l'approcher, sa mère se mit a l'attacher a son lit, et lui il se mit a déliré, maintenant plus de sentiment, il ne voulait plus voir personne et détestait tout le monde, plus d'affection pour personne, il lui raconta tout, puis s'arrêta enfin et retourna a l'entrée.

La pluie tombait et il s'ennuyait, il avait faim en plus, a cause de son énorme appétit a tout bouffer. Il but une gorgée de sang dans sa bouteille et fut heureux de sentir ce gout sur sa langue, il fit comme si ce liquide vital appartenait au Pacificateur qui avait lancé la pierre a la mère de Nina, et en but encore, le petit semblait terrifié et affolé, car pour lui boire le sang de quelqu'un le dégoutait, en fait Lacknyse ne savait pas de quoi il pensait sur lui, mais cela ne devait pas être bon. Pour ce venger il gratta énergiquement le crâne de l'enfant avec ses ongles jusqu'à y faire chauffer, puis il passa la tête de son otage a l'extérieur et la mouilla un peu, puis le fit rentré encore au chaud, puis le laissa un peu marché, en lui suivant, sans le quitter des yeux. Il appuya contre les parois du terrier et grimaça, son épaule n'était pas encore guérie, il avait toujours mal, même si ça allait mieux, l'enfant avança vers le fond du terrier, et regarda autour de lui, attrapa quelque chose et le caressa en souriant, il le leva du bout de ses mains et le regarda, ses lèvres montraient un beau sourire, Haven attrapa l'objet, un téléphone portable, super téléphone portable, il le caressa lui aussi, puis attrapa le petit et alla montré sa découverte a Nina, assez fier de lui, même si ce n'était pas lui qui l'avait trouver, mais son otage. Le blesser vit que celui-ci semblait faire une mine boudeuse. Le malade mental monta le long du tunnel et regarda dehors, très beau, ce paysage de forêt sous cette pluie, il aimait tant la pluie, cela le rafraichissait et le berçait, mais en plissant les yeux il put voir une forme, un humain, ou une humaine, qui s'approchait lentement du terrier, enjambant le corps de la femme inerte au sol, la mère de Nina. Puis l'ombre avança sous les pluie, semblait exprimé la douleur et la souffrance, petite, semblant fuir quelque chose, l'adolescent faillit s'étrangler, pas possible, maintenant sa soeur? Non cela ne pouvait pas être vrai, donc sa mère était morte, il lui restait plus qu'une seule personne au monde, vivant dans sa famille, sa soeur. Il sortit sa main du trou pour lui dire d'approcher, afin de la gardée avec lui, elle s'approcha, bien qu'elle avait peur du garçon de quinze ans, qui était quand même son frère. Elle s'effondra devant le terrier, en sang, comme la mère de la fille, elle semblait tellement souffrir, choqué, le membre du district quatre la prit et la tira au chaud, il mit le petit en position allongé et serra la jeune fille qui lui servait de soeur dans les bras, malgré son état, a présent c'était tout ce qui contait pour lui, c'était elle, elle et Nina, les deux personnes qu'il devait gardé, il ne laisserait personne les lui prendre. Il expliqua la situation a Nina et se mit a guérir la blesser, empêchant son bouclier humain de bouger, en lui mettant le pied sur le coup. Il regarda dehors avant de tiré l'autre fille, plus grande vers lui, avant de les prendre contre lui de toute ses forces, sans cesser de pensé au Pacificateurs qu'il voulait a tout prix décapité. A sa gauche il avait sa famille et a sa droite une "amie" qui représentait une partie de lui.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Lun 25 Mar - 20:08



Des inconnus



J e penser a la famille de Haven ques qui allait leur arriver peut être biens par ma faute j'avais fait tuer deux famille ... Par ma faute !Haven venu me voir toujours avec sont prisonnier/esclave avec lui .Au début je n'appcetta pas de parler ou m'expliquer quelque chose mais a force je préféra c’était peut être le seul moyens d’être compris . Il m’expliqua que sont père avait était tuer par un arbre qui l'avait écraser , comme le miens pensée je mais pas la même mort . Il continua a m'expliquer c'est malheur tous qui lui était arriver danse monde horrible ou ont le laisser tomber alors qu'il avait rien fait et que ont l'attacher comme un sauvage alors qu'il n'en et pas un ! Je fus choquer par tous qu'il a dit au par avant je ne savait rien de tout sa , ont avait jamais la liber ter de parler . Grace a cette histoire les larmes avait arrêter de couler mais ma mère elle n'allait plus revenir et avait était torturer donc a obligatoirement souffert avant sa mort tous que je n'appcetter pas ! C'est quoi se monde ou y a presque des imbécile en tout qu'a yen na plus que des gens biens ! Je me mordit la lèvre avant de lui dire
"Mon père a était aussi tuer devant mais yeux et torturer plus ma mère je n'est plus aucune famille maintenant que vais je devenir ? "
Et puis je tourna la tète triste de tous qui c’était passer et je ne voulait pas partir dans une famille du capitole la bas c’était pourri je voulait pas finir ma vie dans se village ou tout le monde la bas voulait la mort de ma mère et de mon père et d'autre famille qui y peuvent rien comme la famille de Haven . J'aurait pas voulut qui soit morts , mais a cette heure la il y avait peut de chance de les trouvée encore vivant . Je préféra rien dire Haven peut être que la famille allait quand même revenir , il fallait mieux i croire je ne voudrait pas voir Haven pleurer je ne c'est pas biens contrôler les larme des gens . Le Temp avait l'air a pas se calmer si sa continuer comme sa la grotte serait bientôt inonder . Les jour que j'avais passer a étudier cette grotte étant petite le jour ou je mi était cacher j'avais était inonder en pas lonten , il fallait que se Temp de flotte arrête je n'aurait pas la force de courir sous l'eau glacée qui tomber .


Tout d'un coup un bruit de pas se fit entendre dehors sous la pluie qui pouvait se promener ici de se Temp la ? Même pas un chat ! Et une petite fille se fit voir vers l’entrée du tunnel elle avait l'air blesser pauvre petite ! J’appris après que c’était la soeur a Haven , il la soigna gentiment a l'abri de cette grotte qui allait bientôt s'effondrer sous le pois de l'eau si sa se trouve . Jetait paniquer mais je n'apcetter pas de bouger je voulait plus allait nul par je voulait juste me venger et âpres vivre une vie tranquil mais se serait impossible je devait souffrir et voir mourire pour vivre une vie tranquil . Bientôt une dame se fit voir a l’entrée peut être la mère de Haven , ont était 5 dans la grotte et sa m'inquiéter plus j'avais l'ab' a vivre sauvage . Je décida de me retirer au fond de la grotte au risque de mourire je m'en foutais royalement moi j'avais plus de famille plus de vie plus que Haven pour m'aider ... Je voulait m'endormir mais le sommeil me vient pas et je repensa a ma famille , mort tellement lâchement a cause de la rebellions jetait plus que le dernier signe de rebellions de la famille je devait me battre jusqu’à gagner . Le Temp était pas décidée a se calmer la grêle si mêla se qui fit beaucoup de fuite dans la grotte . Au fond de la grotte beaucoup de goutte tomber sur moi j'avais énormément froid je trembler mais je préféré être seul a me reposer et a me remettre de la mort de ma mère





♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Lun 1 Avr - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mer 27 Mar - 19:52

La mère de Haven arriva peut après et cela lui fit un énorme soulagement, malheureusement Nina partit au fond du sombre et petit terrier, elle semblait pensive, bien sur elle lui avait expliquer pour son père et maintenant il savait qu'elle ressentait la même chose que lui pour le Capitole. Sa mère était épuiser et vacillait, elle avait mal et ne tiendrait jamais, ce qui déçut profondément le blesser. Elle ne parlait pas et lui expliqua se qu'elle voulait en quelque geste désordonnés qui semblaient la faire tant souffrir, bien sur il comprit tout mais cela le dessus, il n'aurait jamais voulut comprendre, bien sur elle savait qu'il avait comprit, mais le malade mental s'y refusait, mais vu l'état de la femme adulte, elle avait mal et lui il la torturait encore plus en refusant de lui accordé ce service, ce dernier. Peut être que le malade mental et sa mère s'engueulait beaucoup, et qu'elle l'attachait et le prenait pour un fardeau, même si il lui en voulait de l'avoir mit au monde, il l'aimait quand même. Il descendit la main jusqu'à la poche de son jean, et avec une lenteur inhabituelle il tendit son couteau a celle-ci, elle sourit aux deux frères et soeurs et se l'enfonça puis mourut, poussant son dernier soupir, les larmes aux yeux. L'adolescent ne ressentait rien, toujours pas de sentiment, toujours cette froideur, sans sentiment, jamais il ne les avait découvert et jamais il les découvrait. Le garçon aux cheveux noirs de jais regarda sa mère une dernière fois, puis l'envoya dehors, la mettant dans un des buissons. Sortant de la grotte, sentant la pluie tomber sur son corps, se laissant aller, ne pensant plus a rien, marchant sur le sol devenue mouillé et humide, évitant les flaques de boues. Il regarda le ciel, gris, toujours nuageux, La pluie lui faisait du bien et le lavait en même tant, il déposa délicatement son dernier parent et sourit, mais un sourire triste, pas vraiment d'éclat, mais c'est alors qu'un rayon de soleil vint illuminer le visage du jeune homme, qui finit par tourner les talons, esquivant les flaques de boue et regardant le soleil se lever il retourna a la grotte. Mais le petit a ce moment là passa par l'entrée du terrier, il essayait toujours de fuir celui-la, le membre du district quatre, fit un énorme plongeons vers l'avant et atterrit violemment sur le dos de son pauvre otage, qui poussa un cri de douleur, strident, puis se tut. Il le ramena dans le tunnel et s'y engouffra de nouveau, il expliqua que le soleil était bien haut dans le ciel et que personne n'était là, qu'il fallait se dépêcher a fuir. Haven sentait son ventre lui demander a manger, et il sortit du petit tunnel, et fit signe aux autres de le suivent.

Il attacha au cou de son bouclier humain une corde qu'il tenait, il ne voulait pas lâché et il voulait dormir convenablement aujourd'hui, ils marcheraient jusqu'à un village ou il volerait une maison pour la nuit, et se rechargeraient nourriture et en confort, ça leur ferait du bien. Ils marchaient a présent dans la forêt et Haven pensait a tout le confort qu'il pourrait y avoir dans la maison, il allait être bien content d'y arriver, si il y arrivait, car c'est alors qu'une armée de pacificateurs surgit, il mit le petit sur son dos et prit les deux filles dans ses bras fonçant a toute vitesse a travers les arbres, mais sa blessure lui faisait mal, il courait du plus vite qu'il pouvait, mais malheureusement une flèche transperça le cou de sa soeur la tuant ainsi. Elle cracha du sang et commença a s'étouffer, le blesser lui chuchota un au revoir et lui dit que tout allait bien se passer, là elle mourut et il la laissa tombé, lui accordant un dernier regard, quand il serait dans leur abris il se ferait une joie de donner quelques coups de ceinture au petit, il aurait besoin de se défouler sur quelqu'un, et son bouclier était censé les protégés. Grognant il le mit devant lui, maintenant on ne pouvait l'atteindre, ceux qui tiraient, tiraient sur le petit, alors ils ne tiraient pas et essayait plutôt de rattrapé le malade mental qui se servait très bien du garçon. Ils arrivèrent dans un petit village, qui avait des allées en terre, de belles maisons, un village du district un. L'adolescent fonça dans une maison au hasard, histoire de s'y cacher, heureusement elle n'était pas fermé a clef, mais a l'intérieur une famille mangeait tranquillement et regardèrent les nouveaux venus avec les yeux grands ouverts, deux parents et un enfant, une fille, d'environ treize ans. Le garçon aux yeux bleus sourit bêtement et expliqua rapidement la situation a la famille, qui prit de pitié acceptèrent de les loger une nuit. Le jeune homme dit a Nina de faire attention a elle et lui confia le petit garçon, lui dit de bien garder son otage, puis il fonça a l'étage.
Le membre du district quatre entra dans la salle de bain et ferma a clef, il se déshabilla et fit couler de l'eau bien chaude, enfin le sentiment d'être propre, il s'étala sur son corps le savon et le shampooing, il avait besoin d'une douche après ses jours sans. Haven leva son visage vers le jet et s'aspergea la face d'eau tiède. Puis éteignit et sortit, il se sécha avec une grande serviette blanche et ouvrit la porte, on lui avait donner des habits propres, jean et tee-shirt, le haut devait être au père de famille, mais il allait très bien au blesser qui sortit de la salle de bain heureux d'être aussi propre, puis se rappela qui son estomac voulait manger, il prit sa ceinture noire et descendit, il devait donner quelques coups au petit et devait bien sur manger!

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Lun 1 Avr - 17:07



La mort



L a pluie ceux calmer ceux qui me redonna sourire Moi qui était réduit en boule au fond de la grotte et qui voulait plus rien voir de cette vie juste retrouver mais parent dans les ténèbres . D'ailleur je voyait déjà plus rien enfuie dans mon trou je savait pas si Haven m'avait abandonner était parti avec sa famille en me laissant crever je savait pas si il était mort .Mes des bruits dans le terrier me fit savoir qui y avait encore du monde dans se terrier . J'avais froid mais tampi autant mourire de froid si c’était sa mon destin , mais la fin commencer a venir et je c'est très biens que rien peut remplacer la faim même si ont a envie de mourire au plus profond de sois . Je vue malgré le trou dans le terrier un coin de soleil arriver mais avant que j'ai descendu la tète quelqu’un m'attrapa le bras je reconnu directement que c’était haven il avait sa soeur a coter de lui , moi j'essaya de lâcher prise lâchement je voulait pas suivre je voulait mourire c'est tout ! Mais rien a faire il était trop fort alors je suivie sans rien dire .Je vue en sortant de la grotte un corps par terre c’était sa mère et elle était morte je suppose qu'il la fini d'un coup et voila . Dehors je marcha a coter de Haven j'osais pas tourner la tète tout c'est torture c'elle de ma mère et de mon père c’était passer ici je voulait plus voir cette endroit de ténèbres .Mais j'entendu un bruit j'avais oublier les pacificateur ! Oui un nous courait après derrière Haven me laissa pas réfléchir et me prie dans les bras ainsi que sa soeur .Pourquoi m'avait t'il pas laisser me faire tuer j'avais toute maniéré plus de vie ou plus que une petite c’était Haven c'est tout ... Perdu dans mais pensée de suicide je eu du mal a voir la petite soeur de Haven se faire tuer par une fleche se qui me dégoûta encore plus mais t'elle était leur destin . Maintenant ont était 3 moi , Haven , et le petit esclave , ah lui non plus n'avait pas eu un bon destin devenir esclave et ne pas être libre avec un maître que ont connait strictement pas sa doit pas être terrible vos mieux connaitre sont maître .

Ont arriva devant un petit village qui devait être que le district 1 la ou j'avais passer mon enfance , une grande maison était juste en face de nous Mais avant que je l'admire Haven ouvrit le portail puis la porte ques qui chercher ? ici les gens était presque tous méchant et allait pas laisser deux inconnus dormir chez eux , il fallait profiter de tout ceux qui était pas méchant . Je rentra et je vue une famille a table super surpris de notre arriver vue qu'il manger je suppose qu'il était dans les 19 heure .Haven leur expliqua tout moi je reste la a attendre jetait en même tant timide alors j'ose pas trop ouvrir la bouche .Apres que Haven et tout expliquer la famille voulut biens nous héberger mais que une nuit demain il faudra donc re vivre tous que ont a vie depuis , Normal si il voulait pas être massacre comme nos famille valait mieux qui nous héberge mais vraiment pas lonten . Je pensa a tout les gens que j'avais parler aimer et croiser qui allait se faire tuer , je pria pour pas qui se face massacre comme ma mère ou mon père . Haven monta prendre un bain un peut après il me confia sont petit esclave .Ce petit était beau avec des yeux vert et des cheveux tout brun il avait l'air d'avoir l'age des emmerdeur du district . Dans le district 1 les gamins sont que des racaille de plus en plus quelque un comme moi ne le sont pas mais ceux qui veut se rebeller sont obliger de suivre c'est petit gamins méchant qui te barre le passage te crache dessus ou encore s'amuse a te taper . Un jour quand jetait toute petite une plus grande que moi peut être qu'elle avait 12 ans c’était fait dénoncer par une bande de racaille elle avait reçu des coup de fouet jusqu'à mourire ceux qui m'avait fait détester les racaille .Tant que jetait perdu dans mais penser le gamins essaya de s'enfuir mais j'arriva a le choper a tant juste un peut en l’étranglant mais pas grave . Je monta dans la chambres d'ami avec le petit je l'assis sur le lit de t'elle qui peuvent pas bouger et je lui entailla la mains et le bras avec mon couteaux de t'elle qui souffre et qui recommence pas . Ainsi fini je l'attacha ou plus to le garda biens serrer pour pas qui bouge d'un pas et qui s enfuie en attendant que Haven et fini et que je lui explique ou plutos pas je suppose qu'il va comprendre .





♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Lun 8 Avr - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mar 2 Avr - 14:59

Après s'être enfilé trois steak hachés, Haven décida de rejoindre Nina, bien sur ils n'allaient pas resté longtemps dans cette maison, déjà que cette famille acceptait de les hébergés, pas besoin de les faire courir a leur perte, si les Pacificateurs le savaient ils tueraient la famille, et là le blesser ce sentirait coupable, et bien sur il détestait se sentir coupable. En fait tout ce qu'il espérait c'est que la fille n'est pas de problème et que son otage ne ce soit pas enfuit, ah et puis il devait le punir, c'est vrai, c'était complètement sortit de sa tête. Le malade mental toucha sa ceinture noire, il ajusta son bracelet a pieu d'argent et monta le long des escaliers en bois. Il aimait bien les escaliers, car le fait de les monté rapidement le faisait rêvé et imaginer des choses, comme quand il était petit, il montait les escaliers avec son casque a musique sur les oreilles, écoutant des chansons toute la journée, en fait ce casque c'était son seul jouet, il n'avait que ses rêves pour lui tenir compagnie c'est pour ça qu'il adorait courir avec de la musique ou grimper ou toutes choses ou il faut bouger, car le onde des rêves c'était vraiment son préféré. L'escaliers en bois de cette maison grinçait, ce qui le fit frissonner, il avait de mauvais souvenir sur les escaliers qui grinçaient, le garçons aux cheveux noirs comme jais se dépêcha a monter s'accrochant a la rampe de peur que ceux-ci cèdent, comme quand il était petit, le jour ou il c'était ouvert le ventre a cause de ça. L'adolescent souleva le tee-shirt qu'il portait, laissant découvrir une longue cicatrice, voilà pourquoi il détestait se promené torse nu, a cause de sa, voilà pour quoi il détestait son corps, déjà cette balafre plus celle sur son visage qui se voyait un petit trop, c'est ça qui l'avait rendu fou, toute ses insultes la dessus. Le membre du district quatre cacha de nouveau cette cicatrice et avança dans le couloir, la nuit était tombé, il faisait sombre même si la maison était très bien éclairer, pour le jeune homme c'était quand même sombre, il n'aimait pas ça. Lacknyse entra dans une chambre car c'est là qu'il avait entendu des bruits, surement Nina et le petit était là-dedans, sinon il allait devoir continuer a chercher, et franchement il en avait pas très envie. Haven ouvrit lentement la porte, a son grand soulagement il y découvrit la fille, intacte, mais elle ne semblait pas en forme et cela lui déplaisait, il n'aimait pas quand elle n'était pas en forme, certes leur famille était plus qu'un souvenir, mais le blesser n'était pas triste, il ne comprenait donc pas vraiment la pré-adolescente, c'est pour sa qu'on le qualifiait de “sans sentiment” ou “coeur impassible.” Son otage lui était attaché solidement au lit de la chambre qui semblait assez douillet, ce qui donnait envie au malade mental de s'allonger dessus et de dormir, en plus il avait eut de la chance que la famille comprenne le langage des signes, peut être que leur enfant était sourd, mais le petit garçon qu'il avait enlever arrivait a peine a respiré a cause des cordes et des mains saignaient, de grosses coupures était visible et le garçon aux yeux bleu foncé presque noirs comprit que Nina avait dut le punir, tant pis pour lui, c'était sa faute s'il s'était fait punir, il le méritait de toute façon, surement il avait du essayer de s'enfuir ou peut être qu'il s'en était prit a la fille ce qui énerva l'adolescent. Il s'approcha de sa protégée et en quelques gestes lui expliqua qu'elle devrait aller mangé quelque chose et se doucher, qu'elle se sentirait mieux après, puis il enleva sa ceinture, et s'approcha de l'enfant qui essaya de bouger, mais les cordes le tenaient et il ne plus même pas faire un geste, des larmes salées coulaient le long de ses joues devenues rouges peut être a cause du manque d'air, le membre du district quatre détacha son esclave qui une fois hors des cordes qui le maintenait en le coupant d'oxygène, ce mit a prendre de grande bouffées d'air. Lacknyse était assis de l'autre côté du lit et le quittait pas des yeux, le garçon de jeune age regarda ses mais meurtrit en pleurant, puis se releva, et la Haven plissa des yeux, toujours rivé sur lui, mais d'un seul coup le petit respira un grand coup et sprinta vers la porte de la chambre, mais avant qu'il ne puisse l'atteindre, le blesser lui fit un croche pied et le petit s'étala sur le parquet, essayant de se rattrapé il mit ses mains en avant et qui les coupa encore plus, il laissa échapper un petit cri de douleur avant de se faire saisir par l'arrière du tee-shirt. L'adolescent le tira vers lui et le plaqua fermement sur le lit, il lui enleva son tee-shirt blanc tout sale, et le mit sur le ventre, saisissant sa ceinture, il préféra d'abord effleurer la peau de son otage avec son doigt pour voir un peu sa résistance, et après avoir fait un grand sourire sadique, il bâillonna le petit avec du sparadrap, l'empêchant ainsi de crier trop fort et il abattit sa ceinture sur son pauvre dos nu, le choque fut violent et le petit se débattit tellement qu'il tomba du lit, hurlant, malheureusement le bandage sur sa bouche diminuait le volume sonore de ses cordes vocales, le garçon de quinze ans le prit et le reposa sur les couvertures, a présent l'enfant saignait aussi du dos et cela le faisait beaucoup souffrir, malheureusement pour lui le garçon aux cheveux noir jais avait décidé de lui mettre trois coups. Il lui en mit un deuxième qui fut encore pire que le premier, le remettant encore une fois sur le matelas, il donna un dernier coup sur la peau du petit garçon, dont la tête tomba lourdement sur l'oreiller blanc, il était inconscient. Soudain le membre du district quatre pensa a sa sœur, puis au petit et a sa sœur, il réveilla le garçon de jeune âge avec douceur, une douceur inhabituelle, et touchant les plaies sanglantes de l'enfant il l'attacha avec une corde et le tira vers la salle de bain, le petit avait vraiment mal au dos et pleurait toutes les larmes de son corps. Lacknyse ouvrit la porte de la salle de bain, prit des affaires propres a l'enfant de la famille, qui était effectivement sourd, mais grâce aux signes que lui faisait Haven il comprenait parfaitement et accepta de prêter ses affaires, il balança le petit dans la salle de bain, ferma la porte et s'adossa contre celle-ci. Il entendit de l'eau coulé, puis plus rien, plus encore de l'eau, puis des pas marchants dans la salle de bain, puis un bruit de serviette qu'on enlève pour se sécher, puis des bruits de personne enfilant des vêtements puis plus rien, ce qui étonna le blesser, au bout d'un moment il ouvrit la porte a la volée, juste a temps pour voir son otage essayer de sortir par la fenêtre, il n'allait jamais arrêter de fuir celui-ci ? Le malade mental l'attrapa et le jeta a terre, l'attacha avec sa corde et le tira hors de la salle de bain, mais les mains de son bouclier humain frottèrent au sol ce qui le fit crier. L'adolescent enleva le sparadrap de sa bouche se qui le fit grimacer, mais au moins il avait sa bouche de disponible.

Le garçon aux yeux bleu foncé se dirigea a pas lent vers la chambre d'ami, il était fatigué et la blessure de son épaule lui faisait mal, beaucoup moins mal, a présent c'était juste un picotement, cela l'énervait, de toute façon il passerait une bonne nuit et il partirait avec Nina demain. Le garçon de quinze ans ouvrit la porte en bois elle aussi, qui grinça, et se dirigea vers le lit tâché de sang a cause de la ceinture, bien sur il avait laver son arme juste après, mais pas le lit. L'adolescent enleva le drap rouge, prit un matelas dans un des placard pour Nina, il décala le lit au milieu de la pièce et du côté de la porte il mit le matelas de la fille, et du côté du mur il posa une petite couverture ou il posa son otage, l'attachant a son lit pour ne pas qu'il parte, vu son envie de s'enfuir. Dès que Lacknyse posa la tête sur son oreiller blanc et doux, il s'endormit, et passa une bonne nuit sans faire le moindre rêve, avant de sombrer dans le sommeil il fit un signe a Nina, pour lui souhaiter une bonne nuit. Le lendemain, le soleil était déjà haut dans le ciel, et le petit était déjà réveiller, sans doute qu'il n'avait pas dormit, Haven décida d'aller déjeuner, puis ils pourraient partir avant que les Pacificateurs arrivent ici, en plus le blesser ressentait de la compassion pour le petit garçon sourd d'ici. Après s'être enfilé pas mal de chose, le malade mental s'assit dans l'un des canapés, mit le petit garçon sur ses genoux et le força a avaler les choses qu'il lui proposait, histoire de montré qu'il n'était pas mal traité, car cette famille avait l'air de ne pas bien aimer ses habitude et son caractère, mais bon a présent le garçon aux cheveux noirs jais était libre, sans parent, sans personne, sauf des pacificateurs lui courant après, mais a présent il était complètement reposé et en bonne santé, il se rechargea juste en médicaments, puis attendit que Nina soit prête, il remercia la famille qui les avait héberger par quelques gestes, mais avant qu'il ne puisse partir, la mère de famille lui donna une bouteille d'eau et un peu a mangé, ce serait leur réserve, ce qui fit sourire l'adolescent. Il prit Nina et le petit et sortit dehors après un dernier au revoir, le membre du district quatre traversa le jardin des leur gentil hébergeur, si ça ce dit comme ça en français. Ils allaient tous les trois atteindre le portail quand une fourche s'enfonça dans la jambe du jeune homme qui grimaça, la fourche s'enleva, il se retourna et là il vit le père de famille, ce qui l'étonna, bien sur Lacknyse ne voulait pas le tuer, alors il leva son poing il l'abattit sur la tête de l'homme qui devait avoir quarante ans, celui-ci chancela et s'écroula dans l'herbe verte et mouillée de son propre jardin, le petit otage marmonna quelque chose que Haven ne comprit, puis tous les trois partirent discrètement se trouver un nouveau camp pour la journée sans se faire attrapé par des pacificateurs, mais d'un seul coup le blesser vit quelque chose qui l'épouvanta, des chiens, des bergers allemand entrainé pour la guerre, le malade mental prit la fille dans ses bras et son petit esclave sur son dos, puis fonça vers un arbre, le plus vite possible.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Mar 9 Avr - 19:04



Les chiens !



J e resta avec le petit esclave en attendant que mon ami reviennent , il ne tarda plus en arrivant se qui regarda en premier était l'esclave puis moi .Il avait l'air de s’en foutre complètement des coupure . Il me dit d'un regard que je devait allait aussi me détendre , donc je sortir de la chambre et me derigea vers la salle de bain , mais je fit demi tour a petit pas pour me placer a coter de la porte comme si j'espionner je pus regardait se qu’ils faisaient .Se que je vue me choqua a point , Haven entrain de fouettait sont pauvre esclave.Mon abstint fut d’arrêter Haven mais c’était de sa faute il avait qu'a Ecouter et puis c'est tout . Je me dirigea vers la salle de bains et je enferma, puis je me mit a tremble tellement que j'en avait la nosè fallait il le fuir ? non peut être quil était méchant avec sont esclave mais il le serait jamais avec moi . La nuit était déjà tomber et la lune éclairer très fort dans le ciel se devait être un soir de plaine lune . Je ressorti un peut après et je m'enfuie direct dans la chambre d'amie je ne voulait plus parler dormir et plus pensée a rien .Je me coucha et regarda lonten Haven avec des yeux apeurer je n'osait pas bouger et je m'assoupis comme sa petit a petit .

Jeu du mal a me lever le soleil était déjà haut dans le ciel il était tant de partir avant que les pacificateur parte a nos recherche encore et pour toujours .Je me leva et descendus pour manger .Haven me fit un regard j'evitas de croiser sont regard je n'en était toujours pas revenus de se qu'il avait fait hier . Apres avoir manger il devait être dans les 10h il était vachement tant de partir avant que les pacificateur nous attrape . En partant la maîtresse de la maison la mère de la famille nous donna un panier avec plains de manger j'en fut merveille je croyait reconnaître cette dame ! Mais oui un de c'est enfant était parti dans l'arène sont premier enfant j'en et était sur pauvre femme ! Ont la remercia en partant joyeux d'avoir de la nourriture pour lonten . Haven sorti dehors y avait enfin un beau soleil mais le maître des lieux de la maison sorti et je ne compris pas Haven le tua direct en emmenant sont esclave et moi avec lui , ques qui c’était passer ? oui j'étais beaucoup dans la lune sa je le savait et sa devait se remarquer . Quand ont sorti des chiens se mit a nous courir après , Haven me prie dans les bras et me fit grimper un arbre ou je m’abrita . Cette journée la le vent était fort le soleil taper pas si fort que sa est il faisait froid . Un vertige me fit perdre esprit , les chiens qui geler en bas je les voyait plus ou plutôt flou tout flou comme si il disparaisse disparaissez petit a petit . Une minute passa et je perdu conscience avant de revenir a la realite je me retrouver en bas je nus pas le Temp de réfléchir les chiens me sauta dessus et me mordat d'une telle violence que je cria de douleurs et puis je tomba dans les pommes . Mon bras était déchiqueter et les os avait craquer a plusieurs reprise . Maintenant je me sentait plus j'étais dans un trou noire profond presque sur que j'allais mourire .





♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Ven 19 Avr - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 12 Avr - 18:51

Haven monta rapidement dans un grand arbre ou il posa doucement Nina, puis monta un peu plus haut pour surveiller les alentours, il était stresser, en plus il avait l'impression que la jeune fille lui faisait la tête ce qui le fit plutôt grogner bruyamment, il regardait les berger allemand et leur énorme croc déchiqueté le corps du père de famille évanouit ou sol, se qui fit grimacer le blesser, c'est lui qui l'avait assommer pour se sauver, il regarda sa jambe qui saignait toujours, puis un sourire se dessina sur ses lèvres, il le retira aussitôt il devait commencer a essayer de ressentir le sentiment : la pitié, même s'il n'y arrivait pas pour l'instant, peut être qu'il y arriverait en devenant tueur en série, il savait déjà comment organisé ses crimes, un sourire sadique vint a présent, il avait envie de tué, son délire reprenait, une bonne folie pour aujourd'hui, sa vue se brouilla soudainement, il n'entendait plus rien, juste un sourire, il avait l'impression que du sang l'empêchait de voir, un écran transparent maculé de taches rouges effrayantes, cela dura un moment et quand il redevint normal, paumé il vit que Nina n'était plus sur sa branche et il paniqua, il descendit la ou elle était perchée avant regarda un bas et vit les énormes canidés la déchiquetés. Prit d'une envie meurtrière, une rage immense, le malade mental attacha le petit garçon a la branche et sauta muni de son marteau sur le dos des chiens, il tomba sur l'un d'eux, s'accrocha fermement au cou de l'animal et bondit sur le côté, lui donnant un énorme coup sur le crâne, celui-ci se fendit et la bête de combat péri, il s'occupa des autres, tapant violemment leur tête, leur cou, leur corps, taillant encore et encore, énervé, a la fin il laissa tombé son marteau noir au sol et regardant autour de lui les dents serré il ne vit qu'il n'y avait plus rien, pas de signe de vie, sauf la fille qui vivait encore, mais elle avait besoin de soin tout de suite, les vêtements tâché de sang frais, chaud, de chien qui gisait a présent au sol avec de grandes blessures, n'importe qui verrait sa fuirait, n'importe qui verrait l'adolescent comme ça se casserait en courant sans se retourner, mais le garçon aux cheveux noirs s'accroupi auprès de la jeune fille, son bras était déchiqueté, elle était inconsciente, doucement il la prit dans ses bras et la serra contre lui, il ne voulait pas qu'elle parte, pas de tristesse, pas de sentiment, juste envie qu'elle reste avec lui, la douleur ne venait pas, non, il la posa dans un buisson de feuille douce ou elle serait camouflé, il monta a dans le sapin et reprit le petit esclave, le mit sur son dos et descendit, le membre du district quatre avait mal a sa jambe qui saignait toujours beaucoup, il fallait aussi qu'il s'en occupe, regardant les crocs des chiens ou de la chaire humaine était coincé il commença a s'énervé de nouveau et pour se défouler et se calmer envoya une grosse baffe a son otage qui tremblotait devant cette scène, derrière lui. Puis il retourna près de Nina et se mit a la soigner, lui faire de gros plâtre avec des bandages et des branches, serrant pour bien que son bras ne bouge pas, il désinfecta, il donna un anti-douleur, il nettoya tout ce carnage, tout ce carnage fait pas des pacificateurs fous, qui voulaient les tués. Lacknyse se jura qu'il leur tordrait le cou quand il en aurait l'occasion, il fit tout son possible pour ne pas faire de mal au petit garçon a côté de lui, et prenant Nina dans ses bras, mettant son otage sur son dos, il avança pour s'en aller, chercher un nouvel abri, faire tout pour ne pas être repéré par un autre danger, bien sur les dragons n'existe pas heureusement, peut être que si dans l'arène, mais là il était dans les districts, en train de courir, de se sauver a cause de leur crime, un crime qui avait commencer un peu plus tôt, le jour de leur rencontre, le jour ou il s'était enfuit après s'être détacher, et là tout avait changer, il avait rencontré cette fille, ils étaient devenues proche l'un de l'autre et il ressentait un sentiment étrange pour celle-ci, disons qu'il l'aimait bien avec son visage d'enfant, et ses yeux bleus, bleus comme les siens, mais elle en avait des plus clair que les siens, là le cauchemar avait commencer, plus de famille, le petit trouvé, prit en otage, a présent souffre douleur du garçon, maintenant cette jeune fille, pré-adolescente inconsciente, elle était complètement perdu dans sa tête. Marchant droit, le garçon accrocher a son dos il avançait dans les rues, discrètement même si sa corpulence ne le faisait pas passer inaperçu.

Il s'arrêta dans la forêt, a l'abri des arbres, il devait être midi, il chercha un endroit sur, et après avoir marché dans le sol terreux de la forêt, il finit par s'arrêter devant un cour d'eau, une petite rivière d'eau clair et pur, il posa une peau par terre, mit les deux gants qu'il avait fait pour Nina a ses poignets et la posa délicatement dessus, il fit un petit feu protégé par une couche de branche posé en hauteur pour réchauffer la jeune fille et lui versa de l'eau sur le visage, puis bu un peu et mangea tranquillement avec son esclave, lui donnant peu de nourriture et le petit devait aller boire jusqu'au ruisseau, de l'eau et il ne savait même pas si elle était vraiment potable alors il grimaçait a chaque fois puis implorait Haven de lui en donner de la potable, mais celui-ci secoua la tête. Il passa sa journée a parlé a son otage, lui ordonnant de lui raconter des histoires, lui parlés de lui, puis trouvés des sujets, puis il le frappa un peu car il avait sois-disant besoin de se détendre, car il stressait, il voulait que son “amie” se réveille, en fait il l'attendait, il attendait son réveille et se servait du petit pour patienter, et vue la patiente débordante du garçon il avait du mal, il avait du mal a attendre son retour d'un pays lointain, les pensées. Le blesser s'approcha doucement du feu ou la fille reposait tranquillement, il commençait a faire froid et cela le malade mental l'avait remarqué car l'enfant tremblait a côté de lui. Un silence de mort régnait, mais tout a coup des bruits de voix retentirent, alors l'adolescent attacha son otage a un tronc et rampa doucement vers les bruits, en silence. Il vit une femme, elle semblait schizophrène, le garçon au yeux bleus attendit et lui sauta dessus quand elle passa devant lui et il l'assomma avec un coup de point sur la tête, puis il retourna vers le feu de camp, il réveilla sa victime et se mit a la torturer ce qui traumatisa le petit garçon, il coupait au couteau, la faisait souffrir, tapait, l'empêchait de parlé, s'amusait a coudre ses paupières et ses lèvres, et elle finit par succombé, et prit d'une envie cannibale, il déchira ses membres et les les fit cuire sur le feu souriant sadiquement, puis il mangea, comme si c'était n'importe quel animaux, il enfonça des morceaux dans sa bouche, puis força son esclave a en prendre, celui-ci terrorisé recula dès que le membre du district quatre approchait, celui-ci sourit, il avait envi de sang, mais essaya de se contrôlé, la voix finit par le calmer et il nettoya tout, attrapa un écureuil et le prépara, si jamais Nina avait un peu faim.

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 19 Avr - 18:33



Partir dans les rêves



U n trou noire avait assombri le paysage flou avec les chiens quand c'est s'attaner bête m'avait mordu le bras et que s'avait craquer je n'avait pas eu le Temp de crier le choque tellement était douloureux et choquant que sa m'avait fait direct passer dans l'ombre des ténèbres de l'évanouissement . Ce tunnel était interminable je tombais encore et encore sans jamais atterrie . Jusque que j’atterrisse dans une prairie avec mille coquelicots toute seul je me dirigea et monta dans l'arbre pas loin ou j'aperçu un nid de faucons mais l'un des petit tomba a ceux moment et il était seul comme moi . je le prit alors dans mais mains et lui chanta une chanson d'enfance . Le Temp était lourd un beau soleil se perde dans un ciel bleue pale . Je m'enfuie avec se magnifique faucons qui resta sage sur mon bras comme si il n’était pas sauvage sa se remarquer que j'étais dans un rêve lointain de la réalité . Et puis j’asseye de faire voler mon faucons pour sont premier vol il s'ensorta sans difficulté . il volait haut très haut de t'elle qu'on voyait que un point noire bouger . Je resta la planter mais pensée se tourner sur "ou suis je ? " Jetait perdu loin dans se champ le faucons était parti et n'allait pas revenir . Je me mit a courir vite très vite jusqu'à que je butte devant un homme grand avec un costume blanc . Cette homme me prie brutalement comme si j'avais fait une bêtise et il me mena jusqu'à un village qui avait l'air tellement triste et mit en esclavage . Je fus attacher et il lâcha des gros chiens de couleurs noire comme l'enfer qui se dirigea directement sur moi comme de gros cannibale affamer . Je fus mordiller chaque morsure me laissait pousse un crie d’horreur , javais beau crier que sa s’arrête mais rien a faire les chiens faisait un tel boucans . Un des chiens s'élança sur moi et me mordis le bras qui craque , je cria de douleur puis plus rien . Plu que un trou noire et des sons flou de crie qui venait d'une dame et puis plus de sons et le trou noire fut très long .

Une lumiere flou intervenu dans se long tunnel noire puis des sont étrange . La lumiere se de flouta et je pus apercevoir une foret sombre et des nuage gris blanc . Je tourna la tété et la douleurs fut forte se qui me rappela que j'avais était mordu par un chiens . Je me mit a pleurer en essayant de bouger mais rien a faire jetait foutu , Haven m'avait t'il abandonner ? non je ne pense pas se serait pas de sont caractère envers moi . Je cria le nom de mon ami pour voir si il m'avait abandonner ou pas . Je ne pouvait plus bouger est ce que j'allais mourir ?Je ne me laisserait pas faire si fallait que je meurs je me vengerez en me rébellion en espérant que d'autre personne m'entend et reprenne la suite . Pour l'instant je voulait savoir si j'allais mourir alors d'un souffle je dit " est ce que je vais mourir ? " je ne croyait plus vivre plus remarcher , recourir . J essaya de bouger mon bras mais je sentie que des os ramollie qui n'apcetter pas de lever le bras . Décourager par la souffrance je resta la par terre en pleure . Le Temp était froid le soleil était cacher et jetait désorienter dans les heures . Je pense que a defoncer c'est pauvre sadique de pacificateur et qu’était devenue les chiens qui m'avait attaquer ? et casser le bras ? Peut être tuer par Haven .





♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Lun 22 Avr - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Sam 20 Avr - 8:57

Haven se balançait de l'avant vert l'arrière, il venait de fabriqué une balançoire avec des lianes solide et un tronc d'arbre qu'il avait découpé pour en faire une planche ou l'ont pouvait s'assoir pour se balancer. A présent l'aube se levait et Nina n'était toujours pas debout, le petit sur ses genoux le garçon regardait l'horizon, le ciel virant au bleu clair, les lueurs de l'aube arrivaient, baignant dans un calme absolu et une beauté incroyable la forêt calme et endormie qui était devant eux. Tout était si silencieux, légèrement pousser par le vent le garçon restait assis sur sa balançoire regardant la nourriture qu'il avait fait a la fille si jamais elle avait faim en se réveillant, il fit une grimace en la voyant toujours posé au même endroit, il décida alors dans donné un morceau a l'enfant assis sur lui. Doucement le blesser coupa un morceau de viande assez gros avec son couteau et le tendit au petit, qui le mangea sans broncher, mais triste en voyant qu'elle n'était toujours pas réveillé, il se leva et attrapant le garçon par le poignet partit cherché quelques plantes, il en trouva, des médicinales, les prit, puis il trouva aussi des pommes de pin, des fleurs étrange qu'il prit aussi, en fait il en avait plutôt besoin. La forêt s'éclairait peu a peu et il fallait partir, loin d'ici, sinon il y aurait des problèmes, les pacificateurs ses idiots, impossible de tous les tués, ils étaient trop, puis ce président, celui qui faisait courir a la perte les districts, et ces Hunger Games, qui auraient bientôt lieu, peut être que s'ils restaient cachés tous les trois, et qu'ils continueraient a fuir ils n'iraient pas participé a ces jeux étranges et sadiques. Le malade mental donna une partie des plantes au petit qui les prit sans discuter, esquivant quelques racines les deux garçons décidèrent de rentré au petit campement pour retourné a leur activité ennuyante. Une fois arrivé, l'adolescent mit les plantes médicinales dans son sac a dos et les autres autour du repas qu'il réchauffa, pour le décoré, il fit ensuite un verre, comme de longues feuilles et des morceaux de bois, et sautilla vers le ruisseau, sans manquer d'attaché le petit a un arbre pour ne pas qu'il parte, mais on aurait dit qu'il n'avait plus envie, qu'il n'avait plus envie de partir, de s'enfuir, mais on ne sait jamais, les apparences sont trompeuse. Le membre du district quatre posa délicatement son verre dans l'eau pour le rincé et nettoyer les morceau de bout de bois et mouillé le verre, puis versa de l'eau fraiche a l'intérieur qu'il goutta avant pour s'assuré qu'elle était bonne, il revint la ou était posé la nourriture et mit le verre a côté. Trop de crime, il avait fait trop de crime, tué plein de gens, a cause de sa folie, mais était-ce sa faute ? Cela faisait longtemps que la voix n'était pas venue le déranger, heureusement, il se sentait soudain libre, libre de faire ce qu'il voulait, bien qu'il savait qu'elle était toujours là, mais qu'elle le laissait en paix dans ses sentiments nouveaux et étranges, qu'il n'avait jamais connut, quelle aventure ! Tout cela était si bizarre, il était transporté dans un autre monde, plus de vie monotone comme avant tout cela c'était finit, tout ce qu'il y avait a espéré, c'est de ne jamais retomber sur les pacificateurs, enfin surtout ne pas se faire attrapé, car sinon il aurait de la malchance. Le jour s'était presque complètement levé et l'enfant a côté de lui tirait sur la corde pour s'enfuir, voilà le jeune homme en était sur, il voulait encore partir, c'est vrai que Lacknyse n'avait pas été très gentil avec lui, la ceinture, les corrections, mais il ne voulait pas que le petit parte, en fait il ne savait même pas pourquoi il le retenait, et personnellement il aurait aimé entendre de nouvelles informations, savoir ce qu'il se passait dans les districts, bien sur y aller pour voir serait une grave erreur, a tout les coups il aurait de gros problèmes. Haven commençait a rêvasser quand il entendit son nom, quelqu'un l'appelait.

Il se leva en vitesse et courut dans l'abris ou il avait installer Nina, elle était enfin réveillé, mais mal en point se qui l'attrista, elle continuait a l'appeler, on dirait qu'elle n'arrivait pas a voir, mais le blessé la contempla, jusqu'à se qu'elle commence a pleuré, il se mit derrière elle et la prit avec une douceur inimaginable, dont jamais il n'avait fait preuve avant, et la mit dans ses bras, lui donnant deux trois trucs pour qu'elle est moins mal, mais c'était difficile, il aurait fallu qu'elle aie des soins immédiat, mais là se n'était pas possible, alors il fallait qu'il s'estime heureux qu'elle se soit déjà réveillé, car elle aurait pu ne pas se réveillée, ou encore pire, elle aurait pu mourir. Il la serra doucement contre lui, la laissant pleuré, la laissant finir de versé ses larmes, car il n'avait rien a dire et surtout il ne voulait rien dire, il ne pouvait pas allumé de feu, il la réchauffait donc avec sa chaleur corporelle. Puis il se leva, sans la lâché et sortit de l'abris pour allé dehors, ou le soleil rayonnant tombait sur les arbres, sur la forêt, sur le sol terreux, sur l'abris, réchauffant l'espèce, faisant duré le temps. Il s'assit sur sa balançoire la gardant toujours avec lui, il lança un regard noir au petit qui arrêta tout de suite de tiré sa corde pour partir, puis il re baissa les yeux vers Nina, et pour l'une des rares fois dans sa vie, quelque chose d'incroyable, mais pourtant vrai, quelque chose qu'on aurait jamais pu s'imaginé, Haven parla, mais des paroles a peine audibles, douce, mais tellement basse qu'il était casi impossible de les entendre, le vent les portaient et les éloignaient des trois personnes, il fallait avoir une bonne ouie pour entendre :
“Tu n'es pas morte, réveille toi....”

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nina Hildre
Admin
Admin
avatar
Féminin Poissons Messages : 69
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 19
Localisation : Tu perd ton temp a chercher
Humeur Grand sourire :D

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Ven 17 Mai - 19:16



Un secret , Dévoiler



H aven finit par me prendre dans les bras d'une telle douceur comme si c'était un simple nuage qui nous emporter mais je grimaçai quand même de douleurs mon bras me faisait horriblement souffrir mais membre dès que je les bouger une douleur vive s'installais à la place de rien sentir . Il me sortit dehors d'un pas léger et s'assit sur une balançoire faite en liane ou il me garda sur ces genoux ceux qui me rechauffèrent déjà pas mal . Le soleil éclairait les arbres le parterre terreux de l'hiver qui sinisait et qui laissait place au printemps bien pluvieux . Je me demandais et ce que faut je lui dise ? ou non ? ceux qui me tiennent sur le coeur depuis un bous de temps . Et puis j'entendis comme un chuchotement mais encore plus bas un "Tu n'es pas morte, réveilles-toi..." Mais oui je ne suis pas morte je suis réveillé la je pleure mais je te voie avec maïs oeil flou je ne suis peut-être plus à moi mais je t'entends et je souffre ce qui ne me fait rien exprimer . À ce moment je le regardai dans les yeux un long moment mais je voyais entièrement flou à cause des larmes qui tomber sur mes jou . Des nuages en haut dans le ciel passés vite et une buse tourna autour de nous comme si pas loin d'ici elle avait remarqué une proie et qu'elle voulait l'attaquer et en faire son repas . Malgré les médicaments et tous qui servent à calmer la douleur j'avais mal encore et encore , conbiens de minute avait je pleuré et je me suis pas encore calmé pour autant . Ça me rappelait la mort de mon père quand il avait agonisé là en attendant sa mort et que l'hovercraft l'en barque loin pour l'enterrer de cet endroit Modis loin de ce monde horrible, j'espère que maintenant il repose en paix c'est tout ce que je lui veux en voeux ainsi que ma mere .

UMantenant j'etait plus calme que avant mais la douleurs ne voulait pas s'estomper maleureusement , pourquoi je suis tomber sur c'est chiens ? pourquoi moi et pas quelqun d'autre ? quesque j'ai fait pour meriter tout sa ? si je doit le repeter c'est mon destin qui a choisi cela il n 'y a donc pas de reponse a c'est question negatif .Dans le ciel les nuage avancer comme mon ennuie chaque nuage avait des forme bizzar et differente je croie meme que a un moment je me suis mise a les compter tous un par un sauf qu'il y'en n'avais trop pour pouvoir arriver avoir un chiffre correcte . Parfois des oiseaux passer a travers c'est nuage mais le calme rester le roi de cet endroit a par une petite brise de courant d'aire qui vennait par moment me mettre des cheveux a travers le visage . Jetait perdu dans mais pensee comme j'avais que sa a faire je me remit dans ma tete que ma mere avait etait tuer et que j'etait plus que seul avec Haven mais j'avais peur qui m'abandonne pour toujour et a tout moment , j'avais aussi peur qui se blessent et que sa blessure soit fatal et lui coute la vie si sa arriverait quesque je ferait du petit ? que deviendrait je ? est ce que je voudrait pas a toute minute me jetter en haut d'une fallaise ? Pour linstant ont etait pas a la mort d'un amis encore valait mieux pas y penser si je veut dormir la nuit . Fallait il que ont s'en va pour pas se faire choper par les pacificateur ? Si oui j'etait un poid de trop pourquoi pas me laisser mourire et qu'il se sauve se serait plus facile pour lui , j'esperer plus que un truc c'est que les pacificateur nous lache un peut car c'est biens comme aventure mais sais dangereux en voici une belle prouvesse etre tomber d'un arbre et etre dechiqueter par des chiens vennant du capitol . Je regarda mon amis ou plutot plus que sa dans les yeux pi doucement je dit avec une voie douce comme mais yeux je dit se que je voulait dire depuis 1 siecle je croi ... :


"Je taime".






♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣



Spoiler:
 


Dernière édition par Nina Hildre le Mer 29 Mai - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hunger-games1.fr1.co
Haven Lacknyse
Admin
Admin
avatar
Masculin Taureau Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Loin....très loin de toi..nan en fait je suis là
Humeur Bonne!

MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    Dim 19 Mai - 13:28

-Je t'aime
Haven ne savais pas si il ressentait la même chose, il aurait bien voulut parlé, mais il n'en avait aucune envie, il voulait s'en allé d'ici et vite, ici on était pas en sécurité, le jour c'était levé et les rayons du soleil baignait la forêt de lumière qui réchauffait les lieux humides. Une buse tournoyait dans le ciel bleus du matin, une nouvelle journée commençait, une nouvelle journée de fuite, de course poursuite de rivalité, de conditions extrêmes, car ici la vie était une bataille mouvementé difficile a gagnée, il fallait du courage, de l'envie, il fallait le vouloir. Les bois commençait a se réveillé, on entendait le doux chant des oiseaux, on voyait des écureuils sortirent de leur abris, courant le long des grosses branches d'arbres. Le vent matinal berçait les feuilles des grands sapin dans la cime touchait le ciel dégagé, la brise brisait le mince voile de silence qui baignait l'étendue de végétaux. Les couleurs orangés et roses de l'aube disparaissaient peu a peu, le monde se réveillait, la lune avait a présent disparue. Il ne restait plus que des cendres du feu qu'il avait allumé hier soir, et bientôt ces cendres seraient emmené par la vent frais qui fouettait doucement son visage, passant dans ses cheveux noirs jais. Il était fatigué, il avait mal a la cheville, il avait mal a l'épaule, ou l'orifice d'entré de la balle était toujours visible, se serait surement une cicatrice qui resterait a vie, la balle il l'avait enlevé. Son sac a dos reposait a ses pieds, il était sale a présent, cela faisait plusieurs jours qu'ils étaient en train de fuir, ou étaient-ils a présent ? Il ne le savait pas, et personne ne le savait, tous les trois étaient complètement perdu, le blesser regarda le petit garçon contre l'arbre a côté de la balançoire, il regardait le levé du jour, il regardait l'astre illuminant la terre monté dans le ciel. Le malade mental posa doucement Nina sur la balançoire, il prépara les affaires pour repartir, rangea tout, camoufla le feu avec de la terre et des feuilles, détruit son abris, rangea les peaux, mis les gants en peau a la fille, remplit de l'eau, vérifia qu'il ne manquait rien, il prit quelques mûres qui était suspendue en hauteur a un buisson. Il en donna un peu au petit, puis en fit avalé une a son « amie », il souriait, il était heureux de ne plus être seul, il était heureux qu'elle soit vivante, ils étaient encore trois, certes plus de familles, mais maintenant il y avait de nouveaux espoirs. L'adolescent prit les sac a dos, mit l'enfant sur son dos et prit Nina dans ses bras avant de se mettre en route en silence, voulant que la discrétion domine, pour resté au moins une journée tranquille, il voulait que les pacificateurs les laisses tranquilles, car franchement ce n'était plus une partie de plaisir de courir partout pour leur échappé. Les membres du garçon aux yeux bleus foncé le brûlait, il en pouvait plus, ses yeux se fermaient tout seul, il cru qu'il allait s'évanouir, mais il tint bon. Le jeune homme se glissa silencieusement entre les arbres malgré ce qu'il devait porté sur ses épaules, il résistait, la chaleur envahissait son corps, il faisait trop chaud, c'était canicule aujourd'hui, il souhaitait tombé sur un cour d'eau pour pouvoir se rafraichir. Cela faisait déjà un long moment qu'il marchait, il respirait difficilement, il toussait a cause de la poussière plus la chaleur, c'était sec ici. Des brindilles et des feuilles mortes craquaient sous ses pieds, soudain il l'entendit, ce magnifique bruit, un ruisseau coulait non loin. Il se dépêcha d'y allé, puis posa la fille a l'ombre des arbres, tira le petit attaché par une corde a son poignet vers l'eau, il y entra. Il y avait du courant, mais l'eau était bien fraiche, il se laissa coulé au fond, emmenant le petit avec, puis ressortit, attrapa une boule de mousse, la trempa dans la l'eau, et la frotta sur le visage de Nina pour pas qu'elle est chaud, il renouvela l'eau et l'aspergea avec pour pas qu'elle attrape une insolation, il lui fit boire de l'eau, en donna un peu au petit, puis en but aussi, finissant la bouteille, il alla la remplir, il fallait qu'il mange, que tout le monde mange. Lacknyse attacha les mains et les pieds du garçon avant d'attaché celui a un arbre et lui mit de la terre, des feuilles, de la mousse dans la bouche pour l'empêché de crier, il expliqua la situation a la fille, puis se sauva avec son arc et son fusil, il se dépêcha, la neige immaculé craquait sous ses bottes, c'était l'hiver, pourtant il faisait tellement chaud, pourquoi ? Enigme de la vie. Un peu plus loin il repéra un lapin tout blanc, assez gros, ça suffirait, il fallait s'en contenter, avec les mûres et quelques gâteaux que les gens qui les avait logé lui avait donné ça conviendrait très bien. Il banda son arc visa bien pour ne pas que mammifère blanc perde trop de sang, il tira, la flèche partit a toute vitesse, le rongeur n'eut pas le temps de faire le moindre geste que l'arme s'enfonça dans son flanc, il mourut tout de suite. Haven courut, le prit, retira la flèche qu'il rangea, puis retourna rapidement vers les deux autres.

Une fois avec eux, il découpa le gibié en petit bout, il les cuisait au briquet pour ne pas faire trop de bruit, puis posait les bouts dans une grande feuille qu'il avait nettoyé. La neige commençait a fondre petit a petit a cause du soleil et de la chaleur, pourtant c'était le début de l'hiver, bon ben on ne sait jamais dans se pays. Le blesser posa la feuille au milieu pour que tout le monde puisse se servir, détacha le petit garçon, sortit les mûres et les biscuits et se mit rapidement a mangé, il avait très faim, mais il devait en laissé aux autres, heureusement, le lapin était plutôt gros, il avait fait une bonne chasse. Une fois mangé et reposé, il recommença la marche, toujours l'enfant sur ses épaules et la fille dans ses bras. Le soleil commençait a descendre dans le ciel bleus, et il faisait beaucoup plus frais, c'était étrange pourtant la chaleur de ce matin, bon tant pis, on était plus ce matin. La forêt commençait a contenir de plus en plus de grosse pierre montagneuse, bientôt le reflet changerait, bientôt ils seraient en montagne, pour l'instant aucun pacificateur ne les avait attaqué, il était tranquille. Il faudrait trouvé un abris, le soleil se couchait, les arbres formaient de grandes ombres sur le sol, le crépuscule envahissait l'environnement, tout était si calme, juste les cris des animaux, quand tout a coup, pan ! Un cri, le malade mental se retourna, le petit avait une balle dans la cheville, elle avait du être tiré de loin, et assez mal. D'un seul coup l'adolescent comprit a malgré les courbature il se mit a courir. Sautant et slalomant entre les roches grises couvertes de mousses, il fuyait, le plus vite possible, avec un blessé qui lui servait de bouclier sur le dos. Il tourna a toute vitesse dans un petit sentier rocheux, il montait en montagne, il voyait déjà plusieurs sommet se dessiné a l'horizon. Après un long moment de course, il finit par semé les pacificateurs, et se cacha derrière un amas de roche, il posa les posa tous les deux par terre, ouvrit son sac et regarda la cheville du garçon, elle saignait beaucoup, la balle était toujours dedans. Le garçon aux cheveux noirs jais prit une pince a épilée et enleva la balle de la cheville de l'enfant, puis désinfecta rapidement en correctement, avant de mettre en bandage pour les saignement, heureusement qu'il s'était recharger en médicaments chez les gens qu'ils avaient croisé. Puis il reprit sa route a la recherche d'un abris, ou dormir et se caché, Lacknyse tournait la tête dans tous les sens, la voix l'aida avec une sorte de chemin vert, et d'un seul coup, il tomba sur un ancien chalet en bois, heureusement car ils étaient fatigués, a découvert. Il se dépêcha d'y entré, il y avait une table, des fauteuils et canapé, une petites cuisines, une seule chambre, c'était poussiéreux, il y avait une petit télévision, mais cela fonctionnait tout parfaitement, sur il y avait un grand lustre, il posa tout par terre, enfin un abris pour la nuit, sûr ou non ils étaient obligé d'être ici, et Haven voulait a tout prix dormir, il en pouvait plus, mais il s'assura que Nina allait bien, désinfecta de nouveau son petit esclaves, changeant ses bandages, il fit a mangé avec se qu'il y avait. Se dépêchant a tout avalé, il s'installa sur le canapé surveillant les deux autres, les yeux mis-clos, enfin il pouvait se reposé. Soudain il remarqua qu'il y avait une cheminé, il décida de faire du feu, il faisait froid, ça allait un peu réchauffé le logis. Haven s'apprêtait a s'endormir quand un bruit dehors le fit sursauté, il se précipita a la fenêtre, ce qu'il vit le figea sur place, devant lui il y avait un petit appareil blanc, il comprit, quand ils sortiraient de ce chalet ils mourraient, a cause des dizaines de mines posées tout autour, ils étaient piégé, puis une terrible tempête de neige approchait, le chalet n'étant pas solide, tiendrait-il ? Allaient-ils mourirent ? Il souhaitait que non. Comment sortir d'ici sans y laisser sa vie ?

♣~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~♣

merci ma NINA!!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Créve cœur (Haven lacknyse)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Créve cœur (Haven lacknyse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games  :: ♣ Rpg! (les district) ♣ :: District 2 :: Aux alentours du district 2-